Récemment !

Top des chats d’animation japonaise

Le chat n’a pas toujours été un animal apprécié dans la culture japonaise. Au contraire, jusqu’à récemment, le chat était considéré comme un animal sans intérêt et l’objet de nombreuses superstitions. Cette tendance a bien changé désormais et le chat est devenu un incontournable. C’est d’autant plus vrai dans le genre de l’animation japonaise. En effet, de nombreux films et séries présentent désormais des chats, que ce soit en tant que mascotte ou comme personnage principal. Voici un top personnel, non exhaustif, des chats d’animation japonaise (série et film).

Artémis, Luna et Diana

Les chats Luna, Artémis et Diana de Sailor Moon, série d’animation diffusée à partir de 1992 jusqu’en 1997, et qui a eu droit à un renouveau récemment, est une célèbre représentante du genre magical girl (sous-genre de la fantasy japonaise). Luna et Artémis sont les chats respectifs de Bunny, alias Sailor Moon, et de Mathilda, Sailor Venus, première guerrière à s’éveillé et leader des guerrières Sailor. Les deux possèdent des caractéristiques contraires, Luna possède un pelage noir et est très souvent drôle et paresseuse. Artémis est un chat au poil blanc jugée maladroite. A vrai dire, leurs traits de caractères sont très similaires à ceux de leurs maîtresses respectives.

Ils possèdent cependant tous les deux un signe distinctif, à savoir un croissant de lune dessiné au niveau du front. Les deux sont très proches et finiront par avoir un enfant, Diana qui deviendra le chat de Chibi (Chibiusa Tsukino). Cette dernière est l’une des protagonistes du second arc de Sailor Moon et vient du 30ème siècle. Elle remontera le passé jusqu’à notre époque afin de demander de l’aide auprès des guerrières Sailor.

Baron Humbert von Gikkingen

En 1995 sort l’un des plus célébrés films d’animation du studio qui ne fut pas réalisé par son co-fondateur Hayao Miyazaki. Si tu tends l’oreille est un film de Yoshifumi Kondo, dont c’est l’unique réalisation. Ce dernier, pourtant pressenti pour succéder à Miyazaki en temps que dirigeant du studio, décéda, malheureusement, 3 ans plus tard.

A la base une vieille statuette ramenée de l’Allemagne d’avant guerre, le personnage principal du film, Shizuku, décidera de l’intégré à son premier roman. Le Baron devient à partir de ce moment un véritable personnage œuvrant dans les rêveries et l’imaginaire de Shizuku. C’est un aristocrate plein de finesse possédant des yeux d’un verre profond (la statuette possède deux émeraudes).

Le film ainsi que le personnage rencontrèrent un franc succès ce qui donna l’envie au créateur du manga original de réutiliser le personnage du Baron dans une autre oeuvre « Baron, neko no danshaku ». Le studio Ghibli l’adapta ensuite pour créer Le Royaume des chats sorti en 2002.

Carla et Happy

Appartenant à la série Fairy Tail (manga en cours de parution depuis 2006), Happy et Carla ne sont pas à proprement parler des chats. Vivant dans un monde fictif, ces deux mignons petits personnages sont appelés des Exceed, une race présentant certes de nombreuses similitudes avec les chats, mais possédant des pouvoirs ainsi que la capacité de parler. Des ailes leurs apparaissent sur le dos lorsqu’ils pratiquent la magie. Ils vivent sur une île volante nommée Extalia.

Carla en est la princesse et présente un pelage blanc avec des oreilles roses et des petits yeux bruns. Elle porte généralement des vêtements roses avec une cravate couleur jaune et nœud papillon rose. Elle est d’un naturel strict et sérieux et possède de grandes difficultés de sociabilisation.

Happy, au contraire de Carla, est insouciant et taquin. C’est une petite créature bleu avec un ventre blanc, il porte généralement un foulard vert autour du cou.

Ces deux créatures ainsi que leurs compatriotes représentent le facteur « kawaii » de la série. Leurs actions, leurs caractères en font des créatures attachantes et adoucit le reste de la série très portée sur les scènes d’action et de bataille dont vous avez peut-être entendu parler par Sheya.

Chi

Chi Yamada de la série Chi: une vie de chat (12 tomes parut entre 2004 et 2015), est un petit chaton femelle au pelage gris et blanc tigré noir. Elle est d’un naturel joyeux, drôle et surtout naïve du fait de son jeune âge. Elle perdit sa mère ainsi que ses frères et sœurs et fut recueillie par un jeune garçon du nom de Yohei Yamada. Contrairement à de nombreuses mascottes d’anime, Chi ne possède pas de capacité hors-norme tel que le langage ou des pouvoirs. L’intérêt de ce petit personnage réside dans son comportement à la fois affectif et joueur. Il est dure de rester insensible devant ses actions malgré le fait qu’elle finit très souvent par avoir des ennuis.

Jiji

Jiji du film d’animation Kiki la petite sorcière de Hayao Miyazaki et sorti en 1985. Ce petit chat noir aux yeux blancs, pupilles noires, est l’animal de compagnie de Kiki, personnage principal de l’histoire. Il ne possède pas de dons en particulier hormis le fait qu’il sache se faire comprendre par Kiki. Son caractère et sa voix diffèrent entre les versions. En effet, dans sa version originale, Jiji est interprété par une femme contrairement à la version américaine. Dans cette dernière, son caractère est beaucoup plus sarcastique et sa voix est celle d’un homme. Sa façon de communiquer et son caractère légèrement moqueur en font un personnage amusant et attachant.

Kuroneko-sama

Kuroneko est un chat femelle noir apparaissant dans tous les épisodes de la célèbre série d’animation Trigun. Elle ne fait pas partie des personnages ayant un rôle nécessaire dans l’intrigue de la série mais sert simplement à apporter un peu d’humour. Elle apparaît et repart tout de suite après son action. Le créateur du manga, Yasuhiro Nightow en a décidé ainsi en expliquant qu’il n’avait que très peu d’importance à l’intrigue mais que le personnage est facile et relaxant à dessiner entre les scènes d’action.

Dans la deuxième série, Trigun Maximum, Kuroneko n’apparaît qu’en fin d’épisode.

Nekobasu

Il est évident que le studio Ghibli adore les chats. L’un des plus célèbres films du génie Hayao Miyazaki, Mon Voisin Totoro, est sorti en 1988. Il présente l’histoire de deux jeunes filles Satsuki et Mei faisant la rencontre de Totoro, une créature de la forêt qui a la particularité d’être aussi grande qu’un ours. Dans cette histoire, les deux jeunes filles font aussi la connaissance de Nekobasu (Chat-bus en français). Cette créature est un chat. Cependant son corps immense, composé de douze pattes, prend la forme d’un bus. Bien que se soit Totoro qui deviendra le logo du studio Ghibli devenant ainsi l’une des plus célèbre mascotte existante, Nekobasu rencontrera un franc succès et participera grandement à la renommée du film et donc du studio.

Poyo

Cette véritable boule de poil est le héros d’un manga en 15 volumes créé par Ru Tatsuki entre 2004 et 2016 et nommé Poyopoyo Kansatsu Nikki. De couleur orange, Poyo est un chat complètement sphérique. Si le mouvement kawaii au japon s’inspire grandement des forme arrondies, Poyo peut être considéré comme extrêmement kawaii. Il représente ce qu’il y a de plus mignon. Que ce soit les lecteurs du manga, les personnes regardant l’adaptation télévisuelle ou les autres protagonistes de l’histoire, tout le monde le trouve absolument adorable.

Roméo

Romeo de la série d’animation Ai Shite Knight, connue en France sous le nom « Embrasse-moi Lucile » avant de revenir sous le titre de « Lucile, amour et rock’n & roll ». Cette série fut diffusée par le Club Dorothée sur TF1 de 1991 à 1997. Roméo est un chat qui eu une très grande déception amoureuse durant sa jeunesse. Il en éprouva depuis une méfiance pour la gente féminine mais finit tout de même par se lier d’amitié avec Lucile, l’héroïne du feuilleton. Il fut recueilli par le petit Benjamin et son grand frère Matthias, l’un des prétendants amoureux de Lucile, alors qu’il se faisait agressé par une bande de chiens errants.

Sakamoto

Sakamoto de la série Nichijou (manga pré-publié entre 2006 et 2015) est un chat noir portant un foulard rouge autour du cou. Ses iris sont complètement fine et droite. Ce chat appartient à deux des héroïnes du manga Nano Shinonome et Hakase. Mais son premier maître fut l’enseignant chercheur Nakamura. Sakamoto est particulièrement attachant grâce à sa façon de parler. Plus vieux que ses maîtresses (il a environ 20 ans), il souhaite être constamment appelé Sakamoto-san. Ceci étant un moyen d’asseoir son autorité face à elles. Son caractère pourrait correspondre à celui d’un homme ayant déjà une expérience de la vie entre 40 et 50 ans.

Yoruichi Shihoin

Yoruichi Shihoin de la série Bleach (la parution du manga s’est étalée de 2001 à 2016 tandis que celle de l’anime s’est faite de 2004 à 2012). Ce n’est pas un chat ordinaire puisque c’est en fait une Shinigami, ancienne capitaine du Gotei 13. Cette organisation est l’une des plus grandes instances du monde des âmes. Elle a cependant la capacité de se transformer en chat et gardera cette forme tout au long des premier arcs de l’anime. Pour cette raison, on ne découvre sa forme humaine qu’à partir du moment où les héros entrent à la Soul Society, l’univers des Shinigami. Lorsqu’elle se trouve sous son apparence de chat, son pelage est noir et ses yeux couleur or. Elle possède cependant une voix masculine et s’amuse de la réaction des individus lorsqu’elle reprend forme humaine devant eux pour la première fois.

Lire « Une histoire de chat ».

Comments

comments

Boutique-japon

About Arnaud

A lire

Attaque des titans saison 3

L’attaque des titans saison 3 a été annoncé officiellement pour juillet 2018, alors que la …