Récemment !

En route pour la Japan Expo 2014

L’évènement le plus célèbre de la culture Japon en France, la JAPAN EXPO, ouvrira ses portes 5 jours durant, pour la première fois de son histoire, afin de célébrer son 15 e anniversaire.

Japan Expo Paris Logo

La Japan Expo qu’est ce que c’est ?

Né il y a 15 ans, le succès de la Japan Expo ne se dément pas depuis. L’édition 2014 avait accueilli 232 876 visiteurs  ce qui en fait un des 10 salons les plus fréquentées de France après le salon de l’automobile, et celui de l’agriculture. La Japan Expo cherche depuis ses débuts en 2000 à être une fenêtre sur le Japon présentant tous les aspects de la culture Japonaise. De la mode, à l’histoire en passant par les arts martiaux ou encore l’artisanat, bien que la japanimation tient la part haute de la fréquentation avec les cosplayeurs de plus en plus nombreux.

Avec les années et la fréquentation, la Japan Expo est devenu un évênement incontournable jusqu’au Japon. Et plus aucune édition ne manque aux entreprises japonaises qui veulent pénétrer le marché français. Il faut dire que la France est le deuxième pays consommateurs de manga après le Japon, et que la Japan est le salon dédié à la culture japonaise le plus important à l’extérieur de l’archipel.

Carte

La JAPAN EXPO 2014 se déroule à Paris-Nord Villepinte, pour s’y rendre depuis Paris RER B direction l’aéroport Charles de Gaulle et descente « Parc des expositions »

Tarifs Japan Expo 2014

L’entrée unique se fait au tarif de 8 €, le mercredi [13h-21h] ; 10€, le jeudi [9h-19h] ; 15€ le vendredi & le dimanche [9h-19h] et 20€, le samedi [9-19h]. Il existe des pass 5 jours à 53€ et 4 jours à 49€. Tous les tickets sont en vente dans le réseau fnac, fnac.com, et sur ticketnet.fr.

Il est possible de prendre un  pass 1 journée sur place à la billeterie qui ouvrira 1heure après l’ouverture du salon.

Il existe également des places premium présentant quelques avantages, ces derniers dure le temps du salon ( pass 5 jours) et coûte de 70€ à 195€.

10 raisons d’aller à la Japan expo 2014

10 – Recevoir un air de Japon à Paris.

illustration par Emma Ilonen©
illustration par Emma Ilonen©

Revenir à un temps pré Japan Expo où les fans étaient dépourvus de démarche mercantile pour assouvir les besoins en leur passion. Il fallait importer, directement du Japon, les biens et les services nécessaires à l' »Otaku » pour qu’il puisse se réaliser. La seule perspective d’évolution était de partir au Japon. Une bonne idée en soit mais qui était, et qui est toujours, longue à se réaliser. Pouvoir travailler sur place ou obtenir un VISA n’était pas aisé sans assise financière derrière. Pour nous aider à patienter jusqu’à ce précieux voyage la Japan Expo fut créé. Et c’est cet air, prémisse de celui que beaucoup retrouveront au Japon, qu’elle a apporté. Le meilleur moment pour se sentir au Japon en France. A ne strictement pas manquer pour ceux qui n’ont pas la possibilité de partir du côté de l’archipel.

9 – Acheter, acheter, acheter.

Que ce soit compulsif, ou prévu d’avance, 15 ans ont passé depuis les débuts de la « Japan » et les stands de vendeurs ont largement fleurit. Que ce soit manga, figurine, bracelet, kimono, ou tout autre objet qui a un lien avec la culture ou la subculture japonaise, vous le trouverez à Japan Expo. Pas au meilleur prix forcément, …, et faîtes attention aux faux qui ça et là échapperait à la vigilance des organisateurs. Mais un mall de cette taille dédié au Japon ne laissera personne insensible.

8 – Les activités

Les activités régulières proposées par JAPAN EXPO reviennent et sont toujours plus nombreuses. Des démonstrations d’Art martiaux, à la scène jeu vidéo, en passant par la séance maquillage de l’Aoi Sora Cosplay, ou le jeu de société, il y en aura pour tous les goûts afin de ne jamais s’ennuyer.

7- Voir l’épisode 1 de la saison 2 de Sword Art Online en exclusivité mondiale !

SAO JE

Sword art online, un des anime qui a fait le plus parler de lui en 2013 [voir la critique mitigé de Ruddoviku] revient dans une nouvelle saison, en sus de la parution de la light novel en France.  Le première épisode de la saison sera diffusé le vendredi à 2h30 en présence du producteur de la série, et du président des studios d’animation qui on réalisé la saison. Soit un jour avant sa diffusion au Japon et dans le reste du monde. Les SPOILER, qui ont plaisir à gâcher le plaisir des gens, devront évidemment être de la partie !

6 – Les exhibitions et liveshow

Pléthore de petites scènes s’ouvriront sur la Japan, live music ou performance tiendront le visiteur en haleine sur l’ensemble du salon pendant que les expositions se succéderont. Une petite sélection des « à ne pas manquer » :

  • Défilé des designers de BE JAPON qui réinvente le kimono et l’adapte au saison.
  • “The beauty of Japan―Ikebana & Kimono”
  • L’artiste Shogo Kariyazaki fera une performance d’ikebana [ art floral ] accompagné d’un défilé de robe de mariage traditionnelle et de robe de cérémonie sur la scène culturelle.
  • Musique traditionnelle japonaise par les sœurs Morikawa, accompagné de Koto.
  • Performance de calligraphie, par Shôdô, par Kirie.
  • Défilé des jeunes créateurs.
  • Plusieurs concerts différents de Musique traditionnelle.
  • Expositions diverses ( la ville de Sapporo, le monde onirique d’Ippei kuri, le monde de Gundam, Crypton présente Hatsune Miku, … )

5 – La scène Cosplay

Spiral Cat team, Corée du Sud.
Spiral Cat team, Corée du Sud.

Sans que ce soit forcément le but premier de l’exposition à la base. Le Cosplay est devenu au fil des ans un des événements majeurs de la Japan Expo. Ainsi, les cosplayeurs eux mêmes se préparent l’année durant pour présenter le meilleur de leur collection pendant les quelques jours que durent le festival. Il faut dire que la convention leur offre une exposition maximale et avec l’explosion du réseau social pour présenter ses cosplays, la Japan Expo est le lieu pour approcher la « gloire » dans cette spécificité pour les confirmés, et également le lieu pour les débutants d’effectuer leur premier pas dans l’univers cosplay. A cet effet, la Japan Expo a prévu des vestiaires que ce soit pour ceux qui passent sur scène, ou pour les cosplayers libres. Hâte de retrouver nos différents portraits qui se préparent pour faire de l’exhibition le point culminant de leur année « cosplay » et de découvrir les surprises qu’ils préparent. L’association EPIC offrira une performance à l’occasion de la 15e année du salon et les concours du World Cosplay Summit 2014 & de l’ECG 2014 auront lieu. Egalement, les cosplayers de Tales of Xillia 2 participeront au concours qui déterminera les « ambassadeurs » du jeu.

4 – Wabi Sabi

Nous vous en parlions dans un court article dédié , Wabi Sabi, l’association de promotion de la culture artisanale traditionnelle du Japon sera présent à Japan Expo. En force même ! Puisque c’est 900 mètres carrés qui seront mis à disposition du public afin qu’ils puissent apprécier l’artisanat du Japon et les 200 « artistes » qui y seront présentés. De très nombreuses animations sont prévues à cet effet. Ce qui sera, certainement, un des temps fort de cet Japan.

3 – Les éditeurs seront présent

Et avec eux des séances de dédicace. Ainsi, nos amis des éditions Taifu comics vous invite à rencontrer Rihito Takarai, l’auteur de seven days, et plus récemment de grainerie, qui sera sur leur stand, à l’emplacement BA04, le jeudi, vendredi et samedi avec chaque jour deux séances de dédicace prévu de 11h à 12h30 et de 15h à 17h.

Taifu invite Rihito Takarai

Pour obtenir le droit à la séance qui consiste en une signature sur ex-libris, il vous faudra au préalable acheter un manga de Rihito Takarai sur le stand de l’éditeur, ou d’un manga du catalogue Yaoi, pour obtenir un coupon donnant l’accès à la dédicace.

Scène Manga

Il ne sera pas seul à porter la « flamme » du Manga et de l’anime puisque l’édition 15e anniversaire de JAPAN EXPO proposera de multiples invités et rencontres, puisque Glénat invite Kachou Hashimoto pour la sortie du numéro 1 de Cagaster, Ki-oon n’est pas en reste puisque pour célébrer leur 10e anniversaire c’est l’auteur d’Emblem of Roto, le manga issue de l’univers du RPG Dragon Quest [<3], Kamui Fujiwara qui fera le déplacement fort des 19 millions de copies que le titre a écoulé. Enfin, chez  Kaze Manga on accueillera l’immanquable Ryuhei Tamura auteur de Beelzebub. Pas encore d’Akira Toriyama mais tout de même une belle programmation et un merci d’avance aux éditeurs pour l’ effort de rapprocher la création nippone à leur lecteur français !

Enfin, toujours en manga, l’otaku 326 [Mitsuru] , et ses designs enfantins, fera un live show le mercredi 2 juillet à 16h30 sur la scène SAIKO! STAGE.

Scène anime

Appleseed-deus ex machina

L’anime, lui non plus, n’a pas été l’oublié du programme puisque c’est monsieur Shinji Aramaki, Réalisateur du très récent Albator, et d’Appleseed ex machina, entre autres, [filmographie] qui sera présent. Un autre monsieur de l’animation qui a travaillé sur des titres aussi populaire que Full Metal Alchemist et qui a dirigé l’animation de Cowboy Bebop, et encore de Ghost in the ShellYoshiyuki Itô sera l’invité de l’édition. C’est enfin l’honorable Ippei Kuri qui clos la liste des invités. Créateur des studios Tatsunoko Production [fiche] en 1962 alors qu’il n’a que 22 ans.

Kitarô KOSAKA, bras droit du « maître » Miyazaki sur Princesse Mononoke, le voyage de Chihiro, et le récent le « vent se lève » sera présent à la Japan Expo.

Izumi MATSUMOTO, père du manga « Kimagure Orange road » (1984) qui proposait un triangle amoureux peu ordinaire dont vous pourrez en savoir plus sur ce site fan au nom de l’héroïne de la série, et extrêmement complet, viendra fêter les 30 ans de la série qui l’a célébrée. En France, le manga est connu pour sa version animé « Max et compagnie » qui était diffusé sur TF1.

Daigo Ikeno, un des leaders du design chez Capcom et nouvellement promu directeur artistique pour la réalisation de Street Fighter IV sera présent. Séance de dédicace à la clef, la scène jeu vidéo offrira aux fans de Street fighter ses moments inoubliables.

2. Rencontrer les invités d’honneur de la scène musicale

Yoshiki !

Yoshiki

Yoshiki, la star du groupe devenu X Japan qui a réussit le tour de force de mettre le rock Japonais à l’honneur à la fin des années 80 et qui a initié le mouvement visual key accompagné de leur fameux slogan : « We are X ». Dissout en 1998 suite à la mort du charismatique guitariste Hide, le groupe se reforme en 2007. Il se produit à Paris, pour la première fois malgré la longue attente des fans, lors d’un showcase à l’édition 2010 de la Japan Expo.

Kalafina

Kalafina

Le groupe qui me donne le plus envie de venir à la Japan tant leur musique à voix et à harmonie est fascinante, tout comme leur clip. Le groupe Kalafina s’est illustré en interprétant des génériques d’anime dont la merveilleuse « Lacrimosa » qui scelle les épisodes de Black Butler. Composé de trois chanteuses à voix, Wakana Ōtaki, Keiko Kubota et de Hikaru, et d’un compositeur au piano Yuji Kajiura qui a créé le groupe en recherchant des artistes pour interpréter la Bande originale de l’anime « Kara no Kyoukai« , il s’inscrit dans un style défini comme baroque pop et leur prestation est à ne pas manquer !

Quelques titres sont à retrouver sur leur compte Vevo

Kamijo

Kamijo

Les fans de Versailles et de Lareine vont être aux anges en participant aux débuts solo de Kamijo le leader de ces deux groupes destitués. Kamijo sera à la Japan pour signer des autographes le jeudi 3 juillet après sa première performance solo en Europe au Divan du monde.

°C-ute X Berryz Kobo

Les deux girls band seront à la Japan Expo pour un concert spécial, en dehors des tarifs du salon, les places VIP ayant toute était pourvu, dépêcher de prendre vos places si vous aimez le genre des artistes !

1 – Partager sa passion avec d’autres passionnés

Chibi Amoureuse

J’ai hésité à mettre les invités d’honneur en avant mais il reste que la meilleure raison d’aller à la Japan Expo est celle de rencontrer les autres passionnés de « Japon » et de « Japanime culture » avec qui on a parfois l’occasion d’échanger via internet. L’occasion ultime de mettre des visages sur des pseudos, de se rencontrer, de rigoler et de profiter de ces moments de bien être que peuvent apporter le partage d’une même sous culture.

 Source principal Japan Expo / Wikipedia /Merci à Sushiseb©


 Et vous, pour quel raison allez vous à la Japan Expo 2014 ? 

 


 

[wysija_form id= »1″]

 
Otaku Level 10, le monde Otaku.

About Shinal

A lire

Les studios de Kyoto Animation en feu

Les studios de Kyoto Animation en feu. Bien que nous n’avons pas l’habitude de relayer …

2 commentaires

  1. mouai ça fait vraiment propagande pro JE, 3 semaines avant la convention. Ça me motiverai presque à faire un « 10 bonnes raisons de ne pas donner d’argent à ces voleurs ». Dans les deux cas, c’est totalement partial et ça manque tellement de recul.

    Et sinon pour le fond :
    « 10 – Recevoir un air de Japon à Paris. » : heu … l’air du japon … sérieusement les gens ? C’est une convention dans un hangar avec 80% de vendeurs Euro venu se faire du blé. Si ça, c’est l’air du Japon. Les exposants amateurs et stands jap reste une minorité qu’il faut rechercher. D’ailleurs, il suffit de lire la description « air du Japon » = « import de goodies de japanime », ça fait un peu peur comme vision.

    « 9 – Acheter, acheter, acheter. » : rien à dire, c’est la raison d’exister de cette conv

    « 7- Voir l’épisode 1 de la saison 2 de Sword Art Online en exclusivité mondiale ! » : En exclusivité EN EUROPE. L’exclusivité mondiale n’en est pas une, il sera diffusé le 29 juin à tokyo lors d’un event avec présence des seiyuu.

    « 1 – Partager sa passion avec d’autres passionnés » : 55€ de badge pour voir des potes … ça ne s’appelle pas être passionné, juste être un pigeon.

    Ceci est le message d’un exposant de JE, déjà allé plein de fois au japon, mais qui en à marre de voir tous les ans cette propagande de Japan Expo prendre le public pour des cons.

     
  2. « Revenir à un temps pré Japan Expo où les fans étaient dépourvus de démarche mercantile pour assouvir les besoins en leur passion. Il fallait importer, directement du Japon, les biens et les services nécessaires à l’ »Otaku » pour qu’il puisse se réaliser. La seule perspective d’évolution était de partir au Japon. »

    Bande de menteurs/propagandistes, pourquoi ne jamais parler du Cartoonist (Toulon) ? 1ère grande convention du genre reconnue en France. N’en connaissiez-vous pas l’existence ? On y trouvait de très belles choses à l’heure où Internet existait à peine pour les particuliers.
    Je regrette l’époque où l’argent n’était pas roi et les billets d’entrée plus accessibles…

    Entièrement d’accord avec le commentaire ci-dessus également.

     

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer