Récemment !

Glossaire des termes Japonais | le Japon de A à Z

 

Le glossaire des termes Japonais, “Le Japon de A à Z”, a pour but de partager avec vous le maximum de termes issus de la culture japonaise en un clin d’œil.

Aiduchi : 相槌 – la position de respect à adopter lorsque l’on écoute une personne plus expérimentée dans la compagnie, par exemple, qu’importe le propos. Article lié.

Aikido : Art martial japonais basé sur la défense et l’utilisation de la force de son adversaire.

Ainou : Peuple ancien et autochtone du Japon, ils sont reconnaissables par leur pilosité extrême. Ils vivent dans l’île de Hokkaido principalement. Il est possible de visiter un village sous forme de réserve où ils ont préservé leur mode de vie ancien. Un exemple de village de type Aïnou inscrit au patrimoine de l’humanité Shirakawago.

Akari : Lampe de papier japonaise.

Akiba : Contraction de Akihabara qui désigne le quartier “otaku” de Tokyo. [ Voir Akihabara ]

Amae : Concept japonais d’indulgence dans la vie en société.

Amaterasu : Déesse mythologique japonaise qui serait à l’origine de la création du Japon. Elle est la protectrice de la famille impériale. De nombreux temples lui sont dédiées à travers le Japon. [ voir Histoire Mythologique]

Amigurumi (編みぐるみ) : Art japonais du tricot, ou du crochet, de petits animaux ou de créatures anthropomorphes. Développé au Japon à partir du XVIIIe siècle. Il semble que la pratique ce soit démocratisé après la 2e guerre mondiale, à cause de la pauvreté, les familles ont réalisé des amigurumi afin d’offrir des jouets à leurs enfants. 

AnamoriAmulette porte bonheur.

Aniki : Dans le langage Yakuza, aniki désigne le “grand frère” qui peut être un membre plus âgé à qui le plus jeune doit le respect. Très utilisé dans les mangas traitant du genre.

Arubaito : De l’allemand “Arbeit”, arubaito désigne un “petit boulot”. Les étudiants ont souvent un arubaito.

Baka : Imbécile. Injonction courante dans l’univers du manga. Une insulte en japonais.

Bakuto : Un groupe de parieur illégale.

Bambou : arbre connu pour sa solidité extrême.

Ben ( dialecte ) : Le japonais fourmille de dialecte locale. Pour les désigner on accole “ben” à la région ou à la ville dont le dialecte fait référence. ex:”Kansai-ben” désigne le dialecte du Kansai , Yokohama-ben, celui de la ville de Yokohama.

Bento : Petite boîte qui sert à mettre son déjeuner. Il en existe des centaines de sortes et dans toutes les matières. A l’origine cette boîte était en bois. Il y a désormais des créations originales , dîtes chara-ben, qui se propagent via réseaux sociaux.

Biwa : instrument de musique traditionnelle

Bon-odori : danse religieuse qui avait pour vocation première la consolation de l’âme des defunts. Voir O-bon

Budô : ensemble des arts martiaux japonais. 

Bushidô : La “voie du guerrier” popularisé par les écrits de Muzashi Miyamoto. un “bushi” est un guerrier, synonyme de “samuraï”.  

Bunraku : Forme de théâtre.

Burakumin : littéralement “les gens noirs” désigne les personnes qui avaient la condition d’eta sous le Japon de l’ancien régime. Victime de discrimination la plupart d’entre eux ont changé de nom afin de se fondre dans la masse des japonais. Les “eta” étaient en charge du travail de la viande et du cuir jugé “impure”.

Butô : danse japonaise contemporaine apparue à la fin des années 50 afin de se rapprocher des racines japonaises. Le corps des danseurs est entièrement peint en blanc, et les mouvements sont d’une extrême lenteur. 

Calendrier : les japonais utilisent le calendrier occidental dit “grégorien” pour des raisons pratiques, mais ils utilisent plusieurs autres. Le calendrier de l’ère de l’empereur, actuellement an 2 de l’ère Reiwa, le calendrier après Jinmu, 1er empereur du Japon est en l’an 2681. Moins connu le calendrier de l’après Ninigi est actuellement à l’an 1 792 551 [ce dernier ayant régner pendant 1 789 870 années].

Capsule Hotel : Une forme particulière d’hôtel composé d’une cabine individuel. A la base, ces capsules étaient destinées aux salary man qui étaient inapte à faire le chemin retour vers chez eux après une nuit agitée.

Chanoma : pièce de la maison réservé à la cérémonie du thé. 

Cha-no-yu : cérémonie du thé. 

Charaben : une forme moderne de Bento, contraction de kyarakutā [キャラクター] ( caractère ) et Bento [弁当]. Ce sont des bento artistiques dévoilant le plus souvent un personnage. [Voir article]. En romaji peut se trouver sous les graphies : Kyaraben, Charaben.

Chindogu : art d’inventer des objets utiles mais inutilisables. venant de “chin”, étrange, et “dougu”, outil. 

Combini : petit magasin ouvert 24 heures sur 24, équivalent des alimentations. La chaîne la plus connue est 7 eleven ( seven eleven ), avec Family Mart et Circle K.

Daimyo [大名] : les seigneurs féodaux qui avaient une administration importante pendant la période du Japon féodal. Ils étaient sous les ordres direct du shogun.

Daruma : porte bonheur japonais représentant le Bodhidharma.

Dogû : petite statuette de pierre dâtant de l’époque Jômon ( – 11000 )

Dojo : école d’arts martiaux, ou lieu d’entrainement aux arts martiaux. 

Douki同期. Concept. Quelqu’un qui est inclus dans la même période de temps. Article lié.

Ema : plaquette de bois où l’on inscrit des voeux à l’attention des kami dans les temples. 

Emaki , ou emakimono : Rouleau dessiné.

Engawa : c’est la partie de la maison japonaise situé entre l’extérieur et l’intérieur ( une sorte de couloir/veranda ). Elle est séparé par des portes coulissantes qui se nomme shoji, lorsqu’elles donnent sur l’intérieur, et amado, du côté extérieur.

Estampes : peintures du japon, également appelé ukyo-e, image d'”un monde flottant”. Hokusai est un des maîtres estampes les plus célèbres.

Fugu : Aussi appelé poisson-lune ou poisson globe, bien que sa chair soit raffiné, le poisson possède une toxine mortelle provoquant une mort foudroyante par paralysie du système respiratoire et nerveux. Malgré sa dangerosité, des restaurants possédant des licences en servent après avoir préalablement retiré la toxine. 

Fundoshi : la ceinture-vêtement utilisé par les sumotori.

Furisode : type particulier de kimono, aux manches tombantes particulièrement longues, que les jeunes filles portent pour célébrer leur 20 ans. Une histoire célèbre dit qu’un furisode maudit serait la cause du grand incendie de Meireiki à Tokyo, en 1623.

Furo : ou “o-furo” il s’agit du bain japonais.

Fusuma : Porte coulissante généralement recouverte de papier caractéristique de la maison japonaise.

Futon : matelas traditionnel que l’on dispose à même le sol, il est habituellement rangé dans un placard dans la journée. 

Geisha : [芸者] artiste qui s’adonnait à l’accompagnement des riches dans le japon féodal. Connues pour porter de hautes geta et un kimono de soie, les geisha jouaient plusieurs instruments de musique, le plus connu étant le shamisen. Elles entraient dans une okija enfant, où elle servait la maison pour rembourser le coût de leur éducation. Puis elles devenaient maiko, apprentie sour la tutelle d’une geisha. 

Geta : Haute sandale de bois que portent les japonaises. Généralement avec des kimonos et des yukatas.

Giri : sentiment d’être redevable lorsqu’on nous donne quelque chose.

Haïku : poème japonais en trois vers et comportant 17 syllabes. Matsuo Bashô est considéré comme le grand maître de l’art du Haïku. Très populaire, un grand nombre de japonais, souvent âgé, font parti de club de haïku. 

Haikyo : désigne les lieux abandonnés au Japon. Se traduit par “ruine”, plus de connaissances.

Hanami : Hanami correspond à la fleuraison des cerisiers.

Hatsumoude (初詣) correspond à la visite d’un temple les premiers jour de la nouvelle année. Les japonais s’y rendent pour prier, et tirer leur voeu de l’année.

Heisei : ère de l’empereur Akihito qui prendra le nom de “Heisei” à sa mort. L’ère Heisei a débuté en 1989 et s’est terminé en 2019 avec l’abdication de l’empereur au profit de son fils, faisant de 2019 l’an 1 de l’ère Reiwa. 

Hikabushas : Ce sont les personnes qui ont été frappé par la bombe atomique. Arte a préparé à ce sujet un document très intéressant.

Himiko : navette maritime rejoignant Asakusa à Odaiba à l’intérieur de Tokyo.

Hina matsuri : la fête des filles qui a lieu le 3 mars au Japon. [lire plus]

Hiragana : un alphabet japonais. A l’origine c’était une écriture féminine. [apprendre les hiragana]

Honne : Concept correspondant au sentiment véritable par opposition au tatemae. Explication tatemae.

Hyaku en shoppu – 100 yen shop : Un ensemble de magasin qui ont explosé ces dernières années au Japon où tous les articles – ou presque – sont à 100 yens ( 105 yens avec les taxes ). 

Ikebana : arrangement floral à la japonaise.

Ikemen : se dit d’un homme “beau gosse”.

Ikigai (生き甲斐) : concept japonais désignant la joie de vivre, la raison d’être, basé autour de différentes valeurs. 

Ijime : Pratique de l’intimidation en bande sur une personne se pratiquant souvent à l’école. Voir l’article

Inari : renard issu de la mythologie japonaise.

Irezumi : art du tatouage japonais. 

Izakaya : ce sont des restaurants de type japonais où l’on boit et mange, avant de sortir. L’on y commande une multitude de petits plats que tout le monde se partage. Très apprécié des entreprises en after-work. Le Japon a une véritable culture de l’after-work, il est très fréquent que les collègues passent la soirée ensemble dans des izakaya, à leur frais, et également aux frais de l’entreprise. 

Iwabe : Récipient à offrande (shintoïsme). 

Itako : chamane dans le shintoïsme.

Jan Ken : le “pierre-feuille-ciseau”, il est quasi “institutionnel” au Japon.

Jardin japonais : réputé auprès des paysagistes du monde entier, le jardin japonais vise à créer une totalité dans un espace réduit. Il en existe différents types.

Jigoku : les enfers.

Jinmu : Considéré comme le premier empereur du Japon et ascendant de la dynastie impériale actuelle. Son existence n’est pas vérifiable.  

Judo : art martial créé à partir de l’Aïkido.

Kabuki : forme théâtrale folklorique et prêtant au rire.

Kaiten zushi : des restaurants où différents sushi tournent sur un rail, on peut se servir dès qu’on le souhaite. On paiera à la fin en fonction des types d’assiettes et du nombre que l’on a. 

Kakemono : longues peintures suspendues avec un rouleau de bois à chaque extrémité. 

Kamakura : ancienne capitale du Japon.

Kami : nom donné aux divinités japonaises.

Kamikaze : signifiant littéralement le vent divin, le terme désigne à la base une tempête qui a repoussé les invasions mongoles au XIIIe siècle, il a été repris pour désigner les pilotes d’avion japonais qui se suicidèrent au nom de l’empereur durant la seconde guerre mondiale. 

Kaminada : autel shintoïste installé dans les habitations pour rendre hommage aux esprits, et aux kami. 

Kampo : herbe médicinal venu de chine encore utilisé aujourd’hui au Japon en complément de la médicine occidentale.

Kanji : idéogrammes. Le mot kanji signifie littéralement “lettre des Hans” ou “lettre chinoise”, l’ethnie Han étant l’ethnie majoritaire en Chine. 

 

Kannushi : Prêtre shintoiste.

Karoshi : Le fait de mourir au travail d’épuisement.

Karate : art martial du Japon.  Glossaire des termes du karate.

Katakana : un alphabet japonais. Il est couramment utilisé pour retranscrire les termes étrangers, et les sons. [apprendre les katakana]

Kawaii : Kawaii signifie littéralement “mignon”. Le terme s’est développé pour englober toutes les notions qui entoure une sous culture “kawaii”, très marqué vestimentairement parlant par la couleur rose, et les couleurs, et par l’appréciation des choses “kawaii”. Pour exemple, Hello Kitty est kawaii, et le personnage représente bien les fondements de cette sous culture.  

Kendo : Art martial japonais qui se pratique avec un sabre. Kendo signifie “la voie du sabre”.

Kimono : symbole du japon, le kimono est un habit ample et épais de soie attaché par un Obi. Il est communément porté principalement par les femmes et les enfants lors d’événements formels. La traduction littéral de kimono est un générique qui signifie “habit”, puis “habit japonais”, c’est dire la prégnance du kimono comme habit commun dans le Japon traditionnel. 

Kintsugi : technique de réparation à l’or des objets brisés

Kodo : Musique traditionnelle japonaise à base de tambour.

Kojiki : La première anthologie datant du VIIe siècle et commander par la cour, qui explique les mythes et légendes du Japon et de sa naissance

Kokeshi : Poupée de bois traditionnelle.

Kuge : position de “noble” dans le japon historique.

Kyogen : [狂言] Forme de théâtre traditionnelle comique.

Kyudo : [弓道] “la voie de l’arc” correspond au tir à l’arc français insérer dans un art martial plus profond au Japon.

Lolita : Une forme de mode japonaise, il existe différents types de styles.

Maccha : thé vert japonais qui se retrouve en poudre. Très utilisé dans la fabrication de mets. Il existe différents types de thé au Japon.

Maki : une feuille de Nori, algue séché, enroulant du riz japonais avec à l’intérieur des légumes ou du poisson.

Maiko : apprenti geisha. Elle se distingue de la geisha par des vêtements plus légers et colorés ainsi qu’une coiffe plus décontracté.

Maneki neko : figurine représentant un chat balançant un de ses bras. Figurine sensé porté chance qui est depuis devenu une icône kawaii. [voir temple maneki neko]

Manga : [漫画] bande dessiné japonaise. Le terme fût utilisé pour la première fois par Hokusai

Matsuri : fête.

Mawashi : [廻し] ceinture porté par les sumos en combat.

Meishi : [名刺] les cartes de visite. Elles sont indispensables au Japon. 

Mikado : désigne à l’origine le palais impérial.

Miko : prêtresse shintoïste.

Mingei : [民芸] Désigne tout ce qui attrait à l’art populaire, la poterie, les faïences, les laques, les objets de bois. 

Minshoku : auberge traditionnel japonaise.

Momiji : Moment de l’automne où les feuilles d’érable japonais prennent des couleurs avant de tomber.

Momo : une pêche ou un pêcher. Fruit populaire du folklore japonais, notamment grâce à l’histoire de Momotaro.

Netsuke : [根付] objet traditionnel japonais servant à maintenir les “sagemono”, objets suspendus.

Neko : signifie “chat”, terme devenu très populaire depuis qu’internet regorge de chats.

Nihon Shoki : Chroniques du Japon datant du VIIe siècle et retraçant le passé mythologique du Japon

No : forme de théâtre classique.

Nomiya : bar de style purement japonais.

Nori : algue servant à la préparation des maki & sushi. 

Obi : ceinture de soie qui se noue dans le dos du kimono. 

Obon : fête des “morts” le obon se déroule durant l’été au Japon.

Okobo : chaussures traditionnelles. 

Omamori : amulette porte bonheur.

Omiai : rencontre arrangée. Encore pratiqué aujourd’hui chez les familles riches, ou celles qui ont une longue tradition.

O-miyage : cadeau que l’on doit rapporter à ses subordonnées lorsque l’on part en voyage ou réalise quelque chose. la pratique de l’o-miyage revête un sens très formel au Japon.

Oni : ogre-démon.

Onigiri : Boule de riz pouvant contenir de nombreux types d’aliments, allant de la prune au thon.

Onmyoji : Prêtre ayant des pouvoirs magiques.

Onsen : bain japonais provenant d’une source naturelle d’eau chaude.

O-shibori : Une serviette humide et parfois parfumé pour se rafraîchir avant le repas. L’oshibori est commun au Japon, indispensable lors de la saison d’été chaude et humide.

Otaku : [お宅] il désigne une personne ayant une passion isolé le plus souvent monomaniaque relié soit au manga et anime, aux figurines, à une idole, etc… Le terme évolue. La connotation d’enfermement préalable de l’otaku, a été remplacé par le terme de Hikikomori, à mesure que l’otaku s’est sociabilisé à l’intérieur de sa communauté et a réussit à prendre part au marché.

Otomen : 1/ homme qui pense comme une fille, qui aime les même choses que les filles.
2./ jeunes garçon particulièrement doué pour la cuisine, en couture ou en ménage.
3./ jeune homme qui peut faire preuve à la fois montre d’une grande virilité, mais aussi d’une grande sensibilité. [voir Otomen drama]

Pachinko : partout dans les villes du Japon se trouvent des flipper verticaux nommés pachinko. Les japonais jouent de l’argent contre des billes, et ils gagnent des billes. Les jeux d’argent étant interdit au Japon sauf monopole d’état, ces billes gagnées peuvent être échangé contre de l’argent souvent dans le magasin d’à côté. 

Purikura : Des photomatons qui permettent de faire tout un tas de photo ultra-kawaii. Très ( très très ) apprécié des couples, et des bandes d’amies. Une journée shopping au Japon ne se termine jamais sans un passage au purikura box. 

Rakugo : forme théatrale comique, proche du stand up, qui consiste à jouer sur les mots et à une narration pour créer un effet comique.

Rikishi : ce sont les lutteurs professionnels de sumô. On préfère ce nom à celui très peu utilisé de “sumôtori”. Le grade le plus élevé qu’un lutteur peut atteindre est celui de Yokuzuna qui jouit d’une considération exceptionnelle au Japon. Depuis 1789, et la tenue de registre formel, il y a eu 72 yokuzuna. 

Reiwa : nom de l’ère de l’empereur Naruhito qui a commencé en 2019 avec l’abdication de son père. Le Japon se trouve à l’an 2 de l’ère Reiwa. 

Ronin : samurai sans maître.

Rotenburo : Désigne les bains (onsen) qui ont un accès extérieur.

Ryokan : Auberge de type japonaise. Souvent principalement en bois, et où l’on dort sur un futon.

Sake : alcool de riz, se prononce “saké”. le terme “Sake” peut désigner l’alcool en général.

Sakura ( sakura zensen ) : cerisier. Populaire à leur floraison au printemps qui crée le hanami.

Salaryman : mot qui désigne les cadres en costard-cravate.

Sagemono : On désigne par ce terme tous les objets qui étaient destiné à rester suspendu dans le japon traditionnel.

Samurai : le samuraï est un guerrier au service d’un daimyo dans le Japon féodal, synonyme de bushido. Il respecte un code d’honneur très stricte basé sur 9 valeurs. Shinsetsu, la bonté et la bienveillance, tadashi, la droiture, yûkan, le courage, sonchô, le respect, seigyo, le contrôle de soi, meiyo, l’honneur, chujitsu, la fidélité, seijitsu, la sincérité, ken, la modestie et l’humilité. Son armure s’appelle le kawara.

Seinen : Manga à destination d’un public adulte.

Sengoku : période historique du Japon où partout dans le pays les daymios se faisaient la guerre.

Sentō : Ce sont des maisons de bains publics gérées par des familles, parfois depuis plusieurs générations. [ voir sentō, l’art du bain japonais]

Sensha : thé vert japonais. Il existe différents types de thé au Japon.

Seppuku : [切腹] suicide rituel qui consiste à s’ouvrir le ventre. Aussi connu sous le nom de harakiri en France du fait d’une erreur de lecture.

Shamisen : instrument de musique traditionnel utilisé par les geishas.

Shiatsu : forme de massage japonais. 

Shimenawa : corde traditionnellement faîte en paille de riz ou de chanvre se trouvant dans les temples, sur des torii, sur des rochers ou des arbres remarquables.

Shinkansen : l’équivalent du Train à Grande Vitesse qui relie l’est à l’ouest de Honshu.

Shintoïsme : religion animiste du Japon préalable à l’introduction du bouddhisme.

Shirabyôshi : Danseuse et chanteuse de la fin de l’époque de Héian. Elles portaient des tenues d’homme et se produisaient pour les kuge et les samurai. 

Shitamachi : le centre historique d’une ville.

Shodô : Art de la calligraphie

Shogi : [将棋] version japonaise des échecs.

Shogun : [将軍] Il désigne le chef des armées. Le dirigeant militaire du Japon pendant le Japon du shogunat, alors que l’empereur conserve son rôle de gardien des traditions. Le titre est attribué à Minamoto no Yoritomo lorsqu’il fonde le shogunat de Kamakura en 1192, après sa mort, le titre deviendra héréditaire.

Shoji : paroi coulissante que l’on retrouve dans les maisons.

Shojo : Manga à destination des filles. Le plus souvent de type romance et où la mangaka elle même est une fille. [voir lexique manga]

Shonen : Manga à destination des garçons. Le plus souvent un manga d’action du type de Dragon Ball, Naruto, One Piece. [voir lexique manga]

Shudô [衆道] : la pratique du shudô, couramment répandu dans le Japon médiéval consistait à ce qu’un samurai s’engageait dans une relation avec un samurai plus jeune. En échange d’affection et de rapport charnel, le samurai aîné devait apprendre les arts (combat, cérémonie du thé, etc…) au samurai plus jeune.

Shugo [守護]  : Titre crée pendant la période de Muromachi ayant pour traduction « Gouverneur », le shugo sert directement le shogun et il a le pouvoir, ou le contrôle, sur un territoire. Leur pouvoir grandissant il n’était pas rare de voir plusieurs shugo s’affronter avec la période du senkoku. On préfèrera leur donner le nom de daimyo aujourd’hui. les shugodai sont leur ministre.

Soapland : terme désignant des bains où il est possible d’obtenir des faveurs sexuelles. Précédemment nommé “bains turcs”, l’appellation a été “interdite” suite à la plainte du gouvernement turc.

Sokaiya : Terme souvent associé aux Yakuza, c’est une pratique de racket et de chantage qui a le plus souvent lieu au moment du conseil d’administration de l’entreprise. Pour éviter cela, 90% des entreprises japonaises tiennent leur conseil d’administration annuel le même jour.

Suika Card : carte de paiement rapide qui peut être utiliser dans les lignes de train du JR et dans la plupart des combinis.

Sumi-e : peinture à l’encre de chine. 

Sushi : Tranche de poisson, ou de légume, servit sur un riz mariné au vinaigre. Il se mange généralement avec de la sauce soja et du wasabi.

Sumo : art martial très ancien et traditionnel du Japon qui apparaît dès les premiers mots du Japon, dans le nihonshoki et le kojiki au VIIe siècle. Il oppose deux combattants qui ont pour but de projeter leur adversaire en dehors du tatami. Les combattants sont coiffés dans le style “chon mage”, et il porte le “mawashi”.

Ume : Prune japonaise. Elle sert à réaliser l’alcool d’umeshu, légèrement sucré.

Tabi : chaussettes japonaises, les pouces sont séparés du reste de la chaussette. 

Tanuki : rongeur japonais, il désigne le chien viverain en français. le Bake Tanuki, issu de la mythologie japonaise est un yokai célèbre pour  la taille de ses testicules.

Tatami : Le tapis de sol japonais. Il sert d’unité de mesure qui mesure approximativement 180 cm*90 cm. Le tatami est utilisé pour parler des surfaces d’appartement.

Tatemae : concept de “face” le tatemae désigne la position que l’on doit prendre face à son interlocuteur.

Temari : Petite balle traditionnellement faîte à partir des pertes de kimono qui est arrivée au Japon au VIIe siècle. 

Tennô : empereur, il est le descendant en ligne direct de la déesse Amaterasu dans la cosmologie japonaise, dont il conserve les trois trésors : l’épée, le miroir et le joyau. 

Tenugui : fine serviette de coton servant souvent à enrouler un bentô, ou en packaging. 

Torii : porte séparant le monde profane pour celui du monde sacré, que l’on retrouve au Japon. Le torii d’Itsukushima en est un des plus célèbre.

Volcan : parce que le volcanisme fait parti de la vie quotidienne des japonais. Le point culminant du Japon, le mont Fuji, en est un.

Wabisabi : Concept esthétique japonais. le wabisabi promeut la simplicité esthétique atteinte via la complexité. A lire.

Wa : [和] concept d’harmonie. Son kanji (和 -wa) désigne le Japon depuis l’origine de l’écriture au Japon, alors nommé Yamato.

Wasabi : [山葵] Plante vivace de la même famille que la moutarde, elle pousse naturellement en bord de rivière au Japon. Travailler en pâte, elle sert à relever les sushis et sashimis. Piquant mais peu fort, sa couleur verte la caractérise.

Washi : Papier japonais ancien.

Yakuza : Mafia japonaise. Ses membres sont normalement tatoués.

Yatate : Petit nécessaire à calligraphie.

Yokai : Monstre issu de la mythologie japonaise.

Yomi no Kuni : Le pays des morts qui est veillé par Izanami

Yukata : Robe légère ressemblant à un kimono que les filles, femmes, portent l’été.

Yokozuna : titre suprême du sumo.

Yomiuri Giants : l’équipe de baseball la plus populaire du Japon. Supporté par la moitié des japonais.

Zabuton : coussin traditionnel qui permettent de s’asseoir par terre dans les salons japonais.

Zaibatsu : Conglomérat d’entreprise. Les Zaibatsu sont des grandes entreprises japonaises travaillant dans de multiples secteurs.

Zen : Branche du bouddhisme qui s’est fortement développé au Japon, il dérive du “chan” sur le continent asiatique. Le zazen correspond à la méditation du zen.

Zettai Ryoiki : Terme otaku issu du manga, il décrit la zone situé entre la mini jupe et les bas, ou les chaussettes hautes, pour les personnages féminins. [vue dans marketing cuisses des japonaises]

Zori : tong traditionnel en paille de riz. 

Cet article vous a plu ? 

 

0 / 6 5.91

About Shinal

A lire

la fleur de Higanbana

 La fleur de Higanbana [彼岸花] qui signifie littéralement la fleur de l’équinoxe est une des …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.