Récemment !

Toutes les médailles du Japon | Tokyo 2020

 

Les médailles du Japon lors des Jeux Olympiques de Tokyo 2020, qui se sont déroulés du 23 juillet 2021 au 8 août 2021 ( à cause de la pandémie mondiale de Coronavirus ), furent nombreuses ! Le Japon termine, en effet, à la troisième place du classement des pays derrière les Etats-Unis et la Chine, avec 58 médailles, 27 en or, 14 en argent et 17 en bronze. Profitant de son organisation afin de pouvoir placer directement des athlètes dans les différentes compétitions. Pour rappel, en 2016, à Rio de Janeiro, le Japon avait terminé 6e avec 12 médailles d’or, 8 médailles d’argent et 21 médailles de bronze. 

Baseball et Softball ( 2 médailles d’or )

Le sport le plus populaire au Japon est le baseball. Venu des Etats-Unis, sa pratique et son attrait pour les japonais ne s’est jamais démenti, et nous commençons par les deux médailles d’or obtenus en équipe dans ce sport Roi, face aux Etats-Unis, car elle est d’une importance capitale pour les japonais, contrairement à l’intérêt que ces sports susscitent en France.

Basketball ( 1 médaille d’argent )

 

L’équipe de basketball féminine remporte la médaille d’argent, incapable de vaincre les archi-favorites américaines, après avoir sorti l’équipe de France en demi-finale ( résumé de cette demi finale ci-dessous ).

Natation ( 2 médailles d’or – 1 médaille d’argent )

Yui Ohashi
https://www.japantimes.co.jp/sports/2021/07/25/olympics/summer-olympics/olympic-swimming/ohashi-gold-medal-swimming/

Elle était attendue comme une star de ces jeux olympiques, et la nageuse Yui Ohashi n’a pas déçu en rapportant deux médailles d’or dès les premiers jours, lançant la moisson exceptionnelle.

En 200 m, 4 nages, puis en 400 mètres 4 nages, elle remporte ses finales.

Il n’était pas attendu à de tels sphères mais le jeune Tomoru Honda, remporte lui, chez les hommes, la médaille d’argent en 200 mètres papillon avec un temps de 1’53”73.

Skateboard ( 3 or, 1 argent, 1 bronze )

Historique ! Pour l’entrée en lice du skateboard au sein des jeux olympiques, le Japon remporte les premières médailles attribués dans l’épreuve. 

Yuto Horigome remporte l’or en “street”, après sa victoire en championnat du monde dans l’année, comme il était attendu. 

Deux médailles en “street femmes”, l’or pour la toute jeune Momiji Nishiya ( elle aura 14 ans le 30 août !) et le bronze pour son ainée ( de deux ans à peine ) Funa Nakayama. – pour l’histoire, seule Marjorie Gestring a eu une médaille d’or plus jeune que Nishiya, aux jeux olympiques de Berlin en 1936, au plongeon à 3 mètres, à l’âge de 13 ans et 268 jours. 

En “Park femme”, le Japon prend les deux premières places du podium, une en or pour Sakura Yosozumi et une médaille d’argent pour une athlète encore plus jeune que Nishiya : Kokona Hiraki, bien connue des réseaux sociaux lorsqu’elle pratiquait son sport en tant qu’enfant, née le 26 août 2008.

Judo ( 9 or, 2 argent, 1 bronze )

Discipline naît au Japon, dont les français sont experts, le Judo (柔道) – où la voie de la souplesse – est resté un grand pourvoyeur de médailles du Japon lors de Tokyo 2020. Avec 9 médailles d’or, 1 médaille d’argent, et 1 médaille de bronze en individuel, et une médaille d’argent en équipe, dans une finale perdue face à la France. 

Chez les hommes, en individuel, Aaron Wolf, en – de 100 kg, Naohisa Takato, en – de 60 kg, Hifumi Abe, en – de 66 kg, Shohei Ono, en – de 73 kg, et Takanori Nagase, en – de 81 kg, ont remporté une médaille d’or.

Chez les femmes, en individuelle, Akira Sone, en + de 78 kg, Uta Abe, en – de 52 kg, Chizuru Arai, en – de 70 kg, Shori Hamada, en – de 78 kg, ont remporté une médaille d’or, pendant que Funa Tonaki, en – de 48 kg, remportait une médaille d’argent, et que Tsukasa Yoshida prenait le bronze en – de 57 kg.

Karate ( 1 or, 2 argent)

Ryo Kiyuna remporte l’or dans la catégorie Kata homme, un jolie reportage sur son dojo, son maître et sa vision du karate d'”Okinawa” donne la mesure de l’homme, véritable artiste martial moderne. [portrait ci dessous]

En kata femme, Kiyou Shimizu, remporte une médaille d’argent. 

Pendant qu’en combat + 75 kg, Ryutaro Araga remporte la médaille d’argent. 

Trois médailles très importantes lorsque l’on sait que le Karate ne sera pas au programme des Jeux Olympiques de Paris 2024

Lutte ( 5 or, 1 argent, 1 bronze )

La lutte libre  a également été un grand pourvoyeur de médaille japonaise lors de ces derniers jeux olympiques avec pas moins de 5 lutteurs qui ont obtenu la médaille d’or, une chez les hommes, en – de 65 kg, par Takuto Otoguro, et quatre chez les femmes, en – de 48 kg, par Yui Susaki, en – de 53 kg, par Mayu Mukaida, en – de 57 kg, par Risako Kawai, et en – de 62 kg, par Yukako Kawai.

En Lutte gréco-romaine, le Japon ajoute une médaille d’argent par Kenchiro Fumita en – de 60 kg et une médaille de bronze en – de 77 kg par Shohei Yabiku

Gymnastique Artistique ( 2 or, 1 argent, 2 bronze )

Daiki Hashimoto était un des grands favoris à l’obtention de médailles, et il n’a pas déçu en remportant le des barre fixe hommes et surtout le concours général individuel hommes ( ci-dessous ). 

Daiki Hashimoto remporte une troisième médaille, d’argent celle-ci, dans Concours général par équipes hommes, en compagnie de Kazuma Kaya, Takeru Kitazono, et de Wataru Tanigawa. 

Escrime ( 1 or )

L’équipe masculine d’épée remporte la médaille d’or, après avoir éliminé les français, prétendants au titre, en quart de finale ( 45-44), il ont poursuivi avec moins de difficulté en éliminant d’abord la Corée du Sud puis l’équipe olympique des réfugiés en finale. 

Tennis de table ( 1 or, 1 argent, 2 bronze )

Quatre médailles sont remportés par le Japon dans cette discipline, l’or en double mixte avec Mima Ito et Jun Mizutani, dont il faut souligner la performance exceptionnelle d’avoir battu la paire Chinoise en finale, et l’argent en équipe féminine avec toujours Mima Ito, l’autre jeune Miu Hirano et l’expérimentée Kasumi Ishikawa ( qui n’avait pas perdu un set jusqu’à la finale et la défaite 3-0 face à la Chine). Mima Ito remporte une médaille de bronze en individuelle femme, pendant qu’une seconde médaille de bronze sera remportée par l’équipe masculine ( défaite en demi-finale par l’Allemagne, et vainqueur de la Corée du Sud pour la 3e place ).

Boxe ( 1 or, 2 bronze )

En – de 57kg femme, Sena Irie remporte la médaille d’or pendant qu’en -de 52kg homme, Ryomei Tanaka, remporte une médaille de bronze, tout comme la boxeuse Tsukimi Namiki en – de 51 kg.  

20 km marche ( 1 argent, 1 bronze )

Le Japon place deux représentant sur le podium à la 2e et à la 3e position, respectivement Koki Ikeda et Toshikazu Yamanishi, qui fût champion du monde en 2020. 

Surf ( 1 argent , 1 bronze )

De la même manière que le skate-board, le surf faisait son entrée en lice dans les jeux olympiques, qui souhaitent se tourner vers de nouveaux sports populaires. 

Kanoa Igarashi, définitivement le “ikemen” de ces jeux, côté Japon, qui remporte la médaille d’argent de l’épreuve individuelle. Il est Américano-japonais, et il est né à Santa Monica aux Etats-Unis, il est le fils de Tsutomu Igarashi qui a fait le choix de partir avec sa femme vivre là où devenir surfeur professionel était possible. Un portrait intéressant a été fait par le journal du Japon en 2018

Chez les femmes, Amuro Tsuzuki remporte la médaille de bronze en individuelle. 

Cyclisme ( 1 argent )

Cyclisme sur piste, argent, omnium femme, Yumi Kajihara

Escalade ( 1 argent, 1 bronze )

Médaille d’argent pour Miho Nonaka dans le combiné femme, et de bronze pour Akiyo Noguchi, dans la même épreuve, dans ce sport très impressionnant qui faisait son apparition et perdurera aux prochains jeux olympiques. 

Golf ( 1 argent )

A tout juste 22 ans, Mone Inami, la jeune Tokyoïte remporte la médaille d’argent dans le concours féminin. 

Badminton ( 1 bronze ) 

Une médaille de bronze pour le duo mixte ( Watanabe et Higashino ), dans un sport très populaire dans toute l’Asie. 

Haltérophilie ( 1 bronze )

Une médaille de bronze en – de 59kg, femme, par Mikiko Andoh.

Tir à l’arc ( 2 bronze )

Deux médailles de bronze ont été gagné : par Takaharu Furukawa en individuel homme et par équipe homme. 

Toutes les médailles d’or

Cérémonie de fermeture et passage vers Paris 2024

<

p style=”text-align: center;”>Les Jeux Olympiques de 2024 se dérouleront à Paris.

Cet article vous a plu ? 

 

0 / 10 10

About Shinal

A lire

Le Journal des JO : Jour 3.

 Le Japon touche l’or Et la catégorie reine n’y est pas étrangère. En Judo, comme …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.