Récemment !

les Katakana

Les katakana, de même que les hiragana, permettent de retranscrire l’ensemble des sons de la langue japonaise. Parfois plus difficile à maîtriser du fait de leur ressemblance les uns des autres, ils sont utilisés de nos jours pour retranscrire les mots d’origine étrangère, qui n’ont pas subi de transformation  » japonaise ». Souvent délaissés en début d’apprentissage, ils se révèlent un sacerdoce pesant très rapidement si on ne prend pas le temps de les comprendre. Contrairement à ce qui pourrait paraître, ils sont très utilisés dans la vie de tous les jours et dans les articles de journaux ( même si leur traduction phonétique du mot original demande parfois une intense capacité de concentration ).

Ils se caractérisent, à l’inverse des hiragana, par leur forme droite, presque stricte.

Liste des katakana

a-k i-k u-k e-k o-k
ka-k ki-k ku-k ke-k ko-k
sa-k  shi-k  su-k  se-k  so-k
ta-k chi-k  tsu-k  te-k  to-k
na-k ni-k  nu-k  ne-k  no-k
ha-k hi-k hu-k he-k  ho-k
ma-k  mi-k  mu-k  me-k  mo-k
ya-k  yu-k  yo-k
ra-k  ri-k  ru-k  re-k  ro-k
wa-k  wo-k
n-k

Ceci est la liste des caractères de base. A apprendre par cœur si vous souhaitez poursuivre votre apprentissage du Japonais. A partir de ces caractères, il va être possible de former la totalité des sons nécessaires à l’utilisation du japonais.

A partir de Ka – カ on va créer le son « g » en ajoutant un double trait en haut à droite du caractère.

ga gi gu ge go

A partir de Sa – サ on va créer le son « z » en ajoutant un double trait en haut à droite du caractère. Note – le son « zi » n’existe pas.

za zu ze zo

A partir de ta – た on va créer le son « d » en ajoutant un double trait en haut à droite du caractère. Note – les sons « di » et « du » n’existent pas ( pas vraiment ).

da de do

A partir de ha – ハ on va créer le son « b » en ajoutant un double trait en haut à droite du caractère.

ba bi bu be bo

A partir de ha – は on va créer le son « p » en ajoutant un petit rond (comme pour exprimer degré en français) en haut à droite du caractère.

pa pi pu pe po

Enfin il existe quelques sons composés. Note – le son « si » n’existe pas en japonais, par conséquent le katakana qui pourrait correspondre se lit directement « shi ».

Ces compositions sont crées à partir du katakana « shi » + l’ajout d’un petit « ya » pour « sha », d’un petit « yu » pour « shu » et d’un petit « yo » pour « sho ».

sha shi shu  she sho
シャ シュ  シェ ショ

Les katakana ont également créé la lettre « v »  , elle s’écrit à l’aide de la lettre U, à laquelle on ajoute deux petits traits en haut à droite, suivi de la composition.

va vi vu  ve vo
ヴァ ヴィ  ヴェ ヴォ

Le redoublement de consonne.

Pour redouble la consonne, on utilise un petit « tsu »   devant la consonne qui doit être redoublée.

L’allongement de la voyelle.

La voyelle en katakana s’allonge simplement en ajoutant un trait après cette dernière 

Note très importante

Les katakana sont utilisés pour retranscrire les mots étrangers, compte tenu de la complexité de cette retranscription en japonais, le syllabaire katakana n’est pas un syllabaire figé. Il peut établir de nouvelles formes et règles pour retranscrire de nouveaux mots, ou mettre les anciens mots dans un raisonnement plus correct. « Un alphabet de son manipulable » en somme contrairement aux hiragana qui est également un « alphabet de son » mais qui est celui-ci figé.

Vous voulez apprendre le japonais ?

Nous avons très récemment mis en place une page Facebook dédiée à cet apprentissage, cette page facebook est à destination des grands débutants, et des débutants, jusqu’au niveau JLPT4, dont je peux me charger. Elle est également ouverte aux pratiquants de langue japonaise, et aux japonais (mes amis qui apprennent le français y seront présent), qui nous aideront à mieux comprendre la langue japonaise.

Nous avons également une newsletter dédiée, que nous utiliserons rarement (maximum une fois par mois) :



 

 

 

Comments

comments

Boutique-japon

About Shinal

A lire

Le bruit lorsque l’on marche sur des feuilles de Gingko au sol

Au Japon, et dans le japonais il y a énormément d’onomatopée pour désigner des sons. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *