Récemment !

Introduction à la langue japonaise

Introduction à la langue japonaise

Si vous lisez cet article c’est que vous désirez apprendre le japonais ou comprendre la langue japonaise. J’avais envie de commencer directement sur les cours pour débutants, que nous mettons en place et une introduction à la langue japonaise est indispensable pour commencer à vous familiarisez. Si celle-ci vous semble inutile, vous pouvez directement aller au cours de japonais n°1,ou vous rendre sur l’introduction aux cours de japonais pour savoir ce que nous allons faire.

Histoire

Les origines de la langue japonaise

La langue japonaise a des origines peu définies, et peu certaines. On la classait cependant dans la famille des langues altaïques -qui viennent d’Asie intérieur – de la Mongolie comme le turc, l’ourdou, etc… – mais cette classification n’était pas avérée. De plus, elle ne vient pas de la langue Aïnus, peuple autochtone du Japon. Par souci de justesse, on la classe maintenant parmi le groupe des langues japoniques, qui comprend le japonais et les différents dialectes dérivé du japonais que l’on retrouve au Japon, et dans certains lieux du monde où la diaspora japonaise est en nombre ( Brésil, certaines îles de l’océan indien, etc…).

Les origines de l’écriture japonaise

Le Japonais est à l’origine une langue exclusivement orale. Il n’existait aucun système d’écriture avant la diffusion du bouddhisme dans toute l’Asie. C’est à ce moment là que les premiers moines japonais sont allés en Chine apprendre le chinois, ainsi que le bouddhisme. A leur retour, et afin de transmettre les enseignements acquis et ils ont adapté l’écriture chinoise ( nommé « Kanji » ) à la langue japonaise. Le caractère chinois reprend alors les mots purement japonais [lecture kun] en plus de reprendre les sons du chinois [lecture on].

Exemple d’un kanji : Eau  / Lecture on ou On yomi, « sui » / Lecture kun ou kun yomi « mizu ».

La calligraphie chinoise est interdite aux femmes sous la période Heian qui n’ont pas accès à l’éducation, en se basant sur les sons du japonais et en modifiant certains caractères Chinois, les femmes d’alors crée le syllabaire hiragana en retranscrivant l’ensemble des sons de la langue japonaise. Un syllabaire souple et arrondi « correspondant à leur caractère« . Plus tard les hommes adoptent un autre syllabaire, plus dure, et droit, correspondant aux mêmes sons du japonais que les hiraganas ont décelés : les katakana.

Factuellement, les syllabaires ( hiragana ou katakana) suffiraient à retranscrire l’ensemble du japonais. Cependant, le japonais regorgeant d’homonymes les caractères chinois profitent à la lecture et à la compréhension du japonais écrit et lu.

L’écriture japonaise

L’écriture japonaise contemporaine

Le Japonais, conformément à son histoire dispose aujourd’hui de trois systèmes d’écriture qui se superposent. Les caractères chinois appliqués au japonais que l’on appelle kanji [漢字], littéralement « caractère des Han » et par extension « caractère chinois », les Han étant l’ethnie majoritaire en Chine,  qui s’apprennent tout au long de la scolarité et qui comportent à peu près 2000 caractères d’usages courant. Les hiragana, qui servent aujourd’hui à introduire les liaisons, la grammaire, certains verbes, en japonais, et les katakana qui s’utilisent pour retranscrire les mots d’origine étrangère.

Sens de lecture et d’écriture du japonais

Traditionnellement le Japonais s’écrit de haut en bas et de droite à gauche, mais il est de plus en plus courant qu’ils s’écrivent et se lisent de gauche à droite et de haut en bas [comme en français]. Le japonais étant une langue de caractère, et les caractères n’étant pas attachés les uns aux autres ( sauf par souci d’esthétisme) il est aisé de passer d’un sens d’écriture à un autre. La plupart des textes en japonais que nous trouveront sur internet seront écrit à la manière française. En revanche, la quasi majorité des livres, non technique, seront écrit de haut en bas et de gauche à droite, c’est d’ailleurs le cas du sens de lecture des mangas.

Le japonais parlé

Usage du japonais

Par conséquent, pour utiliser le japonais, à l’écrit, il est absolument nécessaire de connaître les hiraganas et les katakanas dès le début de l’enseignement. L’apprentissage des caractères chinois se fera de manière graduelle et dans le temps. Les livres pour enfant qui utilisent des kanji laisse souvent apparaître leur lecture en hiragana sur le côté ( ou en dessous selon le sens de lecture) on appelle ce système les furigana.

Le japonais est la langue officielle du Japon, cependant, il existe des diasporas japonaises éparpillées dans le monde, au Brésil, aux Etats-Unis, dans les îles de l’océan indien, en Chine, en Russie et en Asie du Sud Est.

en rouge, pays dont la langue officielle est le Japonais. En orange, pays où une diaspora japonaise est présente.
En rouge, pays dont la langue officielle est le Japonais.
En orange, pays où une diaspora japonaise est présente.

Le Japonais est parlé par 130 millions de personnes dans le monde, auquel on peut ajouter les personnes qui apprennent la langue japonaise, nombreuses en Asie Pacifique et Asie du Sud Est.

Les niveaux de langue en japonais.

Il existe quatre niveaux de langues en japonais, le langage neutre, le langage polie, le langage humble et le langage respectueux.

  • 1. Le langage neutre s’utilise avec ses amis et sa famille.
  • 2. Le langage polie [丁寧語 (ていねいご- teineigo)] s’utilise pour parler avec des personnes que l’on ne connaît pas vraiment, ou pour parler de « belle manière ».
  • 3. le langage humble [謙譲語 (けんじょうご- kenjougo)] s’utilise pour parler de soi, de sa famille, de ses amis, ou des personnes  que l’on considère inclus dans notre « groupe ».
  • 4. le langage respectueux [尊敬語 (そんけいご-sonkeigo)]  s’utilise pour parler à un supérieur.

Le langage polie est celui utilisé dans l’apprentissage du japonais, le langage neutre, celui qui se rencontre le plus souvent dans la vie quotidienne (journaux, etc…), les deux autres niveaux de langages s’emploient dans un environnement bien précis.

Avant de commencer à apprendre le japonais ?

Afin de commencer à apprendre le japonais dans de bonnes conditions, il vous sera très vite indispensable d’apprendre les syllabaires en priorité, puis de commencer l’apprentissage des kanji, en fonction des besoins, en parallèle de votre apprentissage de la langue.

1/ Apprendre les hiragana.

Les hiragana permettent de retranscrire l’ensemble des sons de la langue japonaise. Au fur et à mesure de votre apprentissage, vous verrez que certains mots sont systématiquement écrit en kanji. Lorsque le document est pour des enfants ou adolescents japonais, les kanji présentent systématiquement  des hiragana pour comprendre leur lecture. Ce système se nomme les furigana. Il est indispensable d’apprendre les hiragana dès que possible.

2/ Apprendre les katakana.

Les katakana, de même que les hiragana, permettent de retranscrire l’ensemble des sons de la langue japonaise. Parfois plus difficile à maîtriser du fait de leur ressemblance les uns des autres, ils servent aujourd’hui à retranscrire les mots d’origine étrangère qui n’ont pas suivi de transformation  » japonaise ». Souvent délaissé en début d’apprentissage, ils se révèlent un sacerdoce pesant très rapidement si on ne prend pas le temps de les comprendre. Contrairement à ce qui pourrait paraître, ils sont très très utilisés dans la vie de tous les jours et dans les articles ( même si leur traduction phonétique du mot original demande parfois une intense capacité de concentration ).

3/ Débuter l’apprentissage, et commencer à apprendre les premiers kanji.

Une fois, les syllabaires maîtrisés, vous pouvez démarrer l’apprentissage des premiers kanjis, tout en commençant les cours de japonais. En effet, au début, nos méthodes, comme la plupart des méthodes n’utiliseront pas les kanji, ou en vous les expliquant au moment de l’utilisation. Pour le niveau JLPT5 nous continuerons d’ailleurs à utiliser les romaji (caractère romain) pour vous aider à mémoriser les syllabaires.

Vous voulez apprendre le japonais ?

Nous avons très récemment mis en place une page Facebook dédiée à cet apprentissage, cette page facebook est à destination des grands débutants, et des débutants, jusqu’au niveau JLPT4, dont je peux me charger. Elle est également ouverte aux pratiquants de langue japonaise, et aux japonais (mes amis qui apprennent le français y seront présent), qui nous aideront à mieux comprendre la langue japonaise.

Nous avons une newsletter dédié, que nous utiliserons rarement (maximum une fois par mois) :



 
Otaku Level 10, le monde Otaku.

About Shinal

A lire

Les émoticones au Japon.

Les émoticones au Japon, un petit paradis du smiley. Le plus souvent en France et …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer