Récemment !

Cours de japonais n1 débutant

Les cours de japonais débutent avec pour premier objectif d’atteindre le niveau du JLPT5. Si vous arrivez à peine, je vous invite à lire l’ introduction aux cours de japonais et l’introduction à la langue japonaise. Le but de ce premier cours sera de réaliser vos premières phrases simples.

J’essaierai d’être le plus rapide possible dans mes explications, l’idée est d’avoir un outil pour apprendre le japonais, pas une méthode de débutant pour pouvoir reconnaître des phrases. Par conséquent, les cours seront dirigées prioritairement vers la grammaire. J’utiliserais l’écriture romaji jusqu’à ce qu’on est atteint ensemble le niveau du JLPT5 puis je ne les utiliserais plus. Des exercices d’application viendront ensuite pour vous aidez dans votre apprentissage, ainsi que des jeux flashs et toute utilitaire que je trouverais, ou que j’utilise déjà.

Le principal pour le départ est de connaître les katakana et les hiragana.

Vous trouverez les mots que nous utilisons dans

Bon courage dans votre apprentissage ou comme on dit en japonais : Gambatte ! がんばって!

Avant propos, 

La prononciation en japonais.

A partir du romaji, écriture romaine du japonais, les sons des voyelles sont ainsi :

  • a -> a
  • i -> i
  • u -> ou
  • e -> é
  • o -> o

les sons des consonnes sont comme en français sauf  :

  • h -> un « h » inspiré
  • r -> un son entre un « r » et un « l »
  • g -> un « g » mais avec un son venu de la gorge
  • ch -> se prononce « tch »

Les autres consonnes se prononcent comme en français.


Faire une phrase simple en japonais.

Dans cette leçon, on va apprendre à faire des phrases, très simples. Pour faire ainsi, le plus simple est d’utiliser la copule です [desu – prononcé « dess »].


La copule です [desu]

la copule です vient en fin de phrase pour poser cette dernière. En japonais, il n’est pas obligatoire d’utiliser un verbe pour faire une phrase, dans ce cas on utilise la copule afin de déterminer la phrase [temps / niveau de langage / négation-affirmation / …]. la copule se traduit souvent par le verbe « être » puisqu’il est obligatoire dans la langue française d’avoir un verbe.

la copule です est utilisé à un niveau de langage « polie ». C’est ce dernier qui est appris en priorité en début d’apprentissage du japonais. Pour ma part j’utiliserais également la forme de langage dite « familière » ou « neutre » car vous la rencontrerez très rapidement dans les applications que vous ferez du japonais.

exemple :

本です [Hon desu] c’est un livre.

私です [watashi desu] c’est moi.

les formes de la copule

Comme je vous le disais précédemment, la copule sert à poser la phrase. Elle s’adapte donc à la phrase en fonction de l’idée que le locuteur souhaite transmettre.

Pour exprimer le passé, la copule devient でした [deshita]

exemple :

でした [hon deshita] C’était un livre.

Pour exprimer la négation, la copule devient ではありません [dehaarimasen]

exemple :

ではありません [hon dehaarimasen] Ce n’est pas un livre.

Pour exprimer la négation passé, la copule devient ではありませんでした [dehaarimasendeshita]

exemple :

ではありませんでした [hon dehaarimasen deshita] Ce n’était pas un livre.

Note : En langage neutre, la copule です[desu] devient だ [da].

 

La copule だ[da]

Il s’agit de la copule です[desu]  utilisé en langage familier. Lorsque l’on parle à un ami. Elle subit les même variation que la copule です[desu] puisqu’elle a la même fonction de détermination de la phrase.

Pour l’exprimer, il suffit de l’ajouter en fin de phrase. Elle est だ[da] pour une phrase affirmative. Dans une phrase négative, elle devient ではない [dehanai]. Dans une phrase passé affirmative, elle devient だった [datta]. Dans une phrase passé négative, elle devient ではなかった [dehanakatta].

Exemple :

[hon da] – c’est un livre.
だった [hon datta] – c’était un livre.
ではない [hon dehanai] – ce n’est pas un livre.
ではなかった [hon dehanakatta] – ce n’était pas un livre.

Note : Il n’est pas nécessaire de connaître la forme neutre dès maintenant par rapport au processus classique d’apprentissage, cependant, je l’indiquerai parce que c’est un niveau de langage auquel vous serez tout le temps confronté, voir même plus que la forme polie.

 

-> Vous êtes désormais capable de faire une phrase, très simple, en japonais, de vous servir du passé, et de la négation. On va maintenant allonger nos phrases en ajoutant un thème (un « sujet ») à notre phrase.

Il s’agit d’utiliser la particule は [ha] prononcé [wa] qui indique le thème de la phrase.

 

La thématisation de la phrase : la particule は [ha]

La particule は [ha] qui se prononce « wa » sert à introduire l’objet central de la phrase, le thème.  Il fait référence au sujet en français même si ce n’est pas réellement le cas, nous verrons par la suite une autre particule qui sera plus à même d’être ce que l’on nomme « sujet » de la phrase.

exemples:

面白いです [ほんはおもしろいです – hon ha omoshiroi desu] les livres sont intéressants.

美しいです [はなはうつくしいです – hana ha utsukushii desu] les fleurs sont belles.

男です [おとこはおとこです – otoko ha otoko desu] les hommes sont des hommes.

アレクスです [わたしはアレクスです- watashi ha Alex ( arekusu) desu] Je m’appelle Alex.

Le japonais est une langue à particule. Ainsi, à la manière de la particule は [ha], il existe de nombreuses particules qui viendront ajouter du sens à la phrase.

 

la possession : la particule の [no]

la particule の [no] indique la possession. Utilisation : nom du possesseur + の [no] + nom du possédé.

exemple :

猫です [わたしのねこです – watashi no neko desu] c’est mon chat.

Note : la particule の [no] a également une fonction palliative du sujet. Dans une phrase où le sujet a clairement été défini, pour ne pas rendre son emploi redondant on peut remplacer le sujet par の [no] dans les phrases qui suivent.

exemple :

– アレクスの車は青いです。[アレクスのくるまはあおいです – arekusu no kuruma ha aoi desu] la voiture d’Alex est bleu.

– 私は赤いです [わたしのはあかいです- watashi no ha akai desu] la mienne est rouge.

Dans la seconde phrase, le mot [車 – くるま – kuruma – voiture] a été remplacé par la particule の pour signifier que le second interlocuteur parle également de voiture.

 

La forme interrogative.

l’interrogation : la particule か [ka]

En japonais, pour signifier la question il suffit d’ajouter en fin de phrase la particule か. Cette particule a la valeur, dans ce cas, d’un point d’interrogation. L’ordre des mots dans la phrase ne change pas.

Exemple : 本です [ ほんですか – hon desu ka ] Est ce que c’est un livre ?

 

Les mots interrogatifs.

On utilise en japonais comme en français des mots interrogatifs. Le plus utilisé étant  何  [なに – Nani] qui signifie « que, quoi ». Il devient  なん [nan] lorsqu’il est placé devant un mot commençant par les consommes T, D, N.

Exemple :

です [なんです – Nan desu ka] Qu’est ce que c’est ?
– 本です [ほんです – Hon desu] C’est un livre.

Il existe différents mots interrogatifs qui fonctionne de la même manière:

だれ [dare] Qui
だれですか [dare desu ka] Qui est ce ?

いくら [Ikura] Combien
exemple : いくらですか [Ikura desu ka] Combien est ce ? (prix)

どこ [Doko]
exemple : どこですか [doko desu ka] Où est ce ( que c’est) ?

どう [Dou] Comment
exemple : どうでしたか [dou deshita ka] Comment c’était ?

Nous ferons une liste exhaustive des mots interrogatifs.

 

Mot interrogatif + か[ka] : le pronom indéfini.

La particule か[ka] peut être utiliser en juxtaposition ( en suffixe) de certains mots interrogatifs.

なにか[Nanika] Quelque chose.

だれか[Dareka] Quelqu’un.

どこか[Dokoka] Quelque part.

 

la particule も [mo] : aussi, non plus.

La particule も [mo] placé après le thème de la phrase signifie « aussi » dans le cadre d’une phrase affirmative, et « non plus » dans le cadre d’une phrase négative.

男です [わたしもおとこです- watashi mo otoko desu] Moi aussi, je suis un homme.

 

Mot interrogatif + も [mo] : la négation totale.

La particule も [mo] de la même manière que la particule か[ka] peut être utiliser en juxtaposition ( en suffixe) à certains mots interrogatifs. elle exprime alors la négation totale.

なにも[nanimo] rien

だれも[daremo] personne

どこも[dokomo] nulle part

 

Vous avez appris dans ce premier cours :

  • Faire des phrases simples en japonais
  • La copule です [desu]
  • Les formes de la copule です [desu]
  • La copule だ[da]
  • Les formes de la copule だ[da]
  • la particule は [ha]
  • la particule の [no]
  • la particule か [ka]

En vous aidant du vocabulaire du JLPT5 vous pouvez créer votre propre phrase en commentaire, si vous avez des remarques ou des questions en lien, vous pouvez en faire de même.

 

 


Vous êtes intéressé par l’apprentissage du japonais ?

Vous souhaitez apprendre le japonais, Nous avons créé une page facebook à cet effet, à destination des grands débutants et des débutants, n’hésitez pas à nous rejoindre.

Nous avons également mis en place une newsletter mensuelle, vous pouvez vous y inscrire.


 

Comments

comments

Boutique-japon

About Shinal

A lire

Le bruit lorsque l’on marche sur des feuilles de Gingko au sol

Au Japon, et dans le japonais il y a énormément d’onomatopée pour désigner des sons. …

3 commentaires

  1. Merci pour ce récapitulatif.
    Je me permets juste de faire une rectification.
    Comme dans beaucoup de mot japonais, la copule です voir l’une de ces voyelles devenir muette.
    Cela se prononce des et non desu.

    • Salut S. ! Merci pour ton commentaire. A vrai dire, j’ai vu ça aussi qu’on avait l’habitude de l’enseigner en indiquant que le [u] ne se prononce pas, mais j’ai l’habitude du japonais et j’ai personnellement toujours le sentiment de l’entendre, en effet, atténué et presque muet dans le rallongement du « double s ( en romaji) » donc je l’explique comme ça. Autrement on peut dire [dess] mais j’ai fait le choix de laisser [desu] parce que je l’estime juste.

  2. Super ce premier cours, c’est bien expliqué. ^^ Merci!
    Par rapport au « U » de desu, je suis du même avis que Shinal, le « u » on l’entends, et surtout chez les femmes lors de discours très polis. Les hommes ont tendance à prononcer un dess plus sec par contre, avec un « u » muet ou presque.