Récemment !

Hokusai, 36 vues du mont Fuji.

Hokusai, 36 vues du mont Fuji, l’oeuvre majeur d’un des maîtres estampes du Japon.

La grande vague de Kanagawa - Hokusai.
La grande vague de Kanagawa (神奈川沖浪裏), symbole du Japon.

Katsushika Hokusai, 葛飾 北斎, est né à Edo (江戸) en 1760, d’une famille d’artisan. Son père, fabricant de mirroir pour le Shogun l’initie à la peinture et à la gravure dès l’âge de 6 ans. Il entâme son apprentissage à l’âge de 14 ans, auprès d’un graveur, qu’il poursuit jusqu’à ses 18 ans. Il est accepté auprès de Shunshô, un artiste d’ukyo-e afin de réaliser ses premières gravures.

L’Ukyo-e,(浮世絵) traduit en français par « image du monde flottant » est une forme de peinture qui se focalise, en ce temps, principalement sur la description des scènes de Kabuki (歌舞伎) et des scènes de la vie des courtisans.

« Hokusai, l’inventeur du Manga »

317px-Hokusai_portrait.jpg
Portrait d’Hokusai

A partir de 1793, et la mort de Shunshô, Hokusai s’intéresse aux autres styles de peintures, notamment celle venu d’occident. Il lui est demandé par Shunkô, successeur de Shunshô, de partir, probablement du fait de ses amitiés avec une école rivale. Il prend cet événement comme une chance afin de faire évoluer son style, déjà Hokusai, depuis 1790 et le « feu d’artifice au pont du Ryôgoku » a évolué. Il ne suit plus la route des ses aînés de « l’ukyo-e » mais commence à peindre, ce qui deviendra sa marque, paysage et scène de la vie quotidienne du Japon. L’homme multiplie les projets et se fait connaître du Japon, il dessine un Bouddha de 180 mètres pour un festival, gagne un concours d’art devant le shogun.

Hokusai Manga
Hokusai Manga

En 1814, il publie pour la première fois une série appelé « Hokusai Manga » (北斎漫画) où il expose des personnages humoristiques traitant de tous les sujets concernant la société qui l’entoure. Très populaire, 11 autres volumes paraîtront,  et à sa mort trois autres seront créés. Le mot Manga était né, bien que dans sa forme contemporaine sa paternité revienne à Miyatake Gaikotsu.

Il lui faudra attendre un peu avant d’atteindre le point qui le mènera à la postérité et à la reconnaissance internationale avec la série les « 36 vues du Mont Fuji » , une série de 46 estampes entamée à partir de l’année 1826, alors qu’il est âgé de 66 ans. Un premier set de 36 estampes, d’où le nom de la série, auxquelles s’ajouteront 10 estampes réclamés par l’extrême popularité de l’œuvre dès sa parution. La série dépeint le Mont Fuji, symbole fort du Japon, et objet d’admiration de l’auteur, de différents points de vue, en différentes saisons et dans des circonstances différentes. Ainsi, la vie du Japon suit son cours amis tandis que le Fuji demeure, inaltérable dans la perfection de son cône et dans la domination de chacune des scènes.

La vidéo qui suit présente cette œuvre, en hommage au travail d’Hokusai.


36 vues du Mont Fuji, par le site du Japon par Shinal
TELECHARGEZ LA VIDEO

A lire : l’histoire des 47 rônins.

Boutique-japon

About Shinal

A lire

Le tailleur de pierre estampes

Le tailleur de pierre, conte du Japon.

Le tailleur de pierre est un conte japonais qui traite de la relation au désir.  …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *