Récemment !

La bataille de Shiroyama

La bataille de Shiroyama est une bataille unique dans l’histoire du Japon, puisqu’elle voit une confrontation tout à fait inégale entre les troupes de l’empereur Meiji, composé de 30000 hommes, et une poignée de samuraï, 300 ou 400, selon les sources, sous les ordres de Saigo Takamori se faire face. Rebelles, Saigo et ses samuraï refusaient d’admettre la fin de l’empire féodal dirigé par les shoguns Tokugawa, et ne reconnaissaient pas la restitution du pouvoir de l’empereur. 

"Bataille de Shiroyama"Pourtant, avant de comprendre que la restitution de l’empire signifiait l’ouverture du Japon sur le monde extérieur, Takamori Saigo fut lui même un général aux commandes des troupes impériales.

C’est à Kagoshima, qu’il retourna et où son pouvoir sur la région avait rendu le lieu quasiment autonome.

Par la restitution de son pouvoir, l’empereur étaient en passe de détruire leur mode de vie : le bushido (littéralement « la voie du guerrier« ) & les épées qui avaient régit le Japon pendant plus d’ un millier d’année étaient en passe de disparaître. La noblesse du samuraï et son entraînement avaient été rendu caduque par la mise en place de troupes équipées d’armes à feu sous les ordres de la nouvel gouvernance. 

En 1877, les samuraï sous le commandement de Saigo étaient retranchés sur leur base d’opération lorsqu’ils furent encerclés sur la colline de Shiroyama. Leur arc traditionnel et, bien sûr, et leurs précieux katana pour défense face aux troupes de l’armée impériale composées de 30.000 hommes avec des mousquets et des fusils.


Le commandement impérial demanda à Saigo de se rendre pacifiquement et d’être ainsi épargné, mais, en tant que samouraï, Saigo ne pouvait s’y résoudre. A la place, durant la nuit du 23 septembre 1877, il buvait son saké et se préparer à mourir.

A 3 heures du matin, les troupes de l’empereur commencèrent à bombarder la base, avant de poursuivre par une attaque frontale. Après avoir été blessé à deux reprises, Saigo mis fin à ses jours en pratiquant le « seppuku », ou suicide rituel, et éviter le déshonneur qu’aurait causé sa capture. La trentaine de samouraï ayant survécu à l’attaque chargèrent les premières lignes de l’armée impériale avec leur katana. De courage et d’abnégation, ils s’acquittèrent du mieux qu’ils purent de leur devoir de samouraï, mais au final, tous moururent. La voie du Samouraï était morte. Au moins jusqu’à la seconde guerre mondiale.

La bataille de Shiroyama est célèbre car elle met symboliquement fin au Japon féodal, tout en élevant la bravoure des samuraï. Une transition douce pour acquérir la modernité. Saigo Takamori est célébré dans tout le Japon comme celui qui porte le titre le « dernier samuraï« . 

Il fait parti du top 10 des personnages historique du Japon les plus populaires jusqu’à aujourd’hui et dispose de sa statue à Tokyo, dans le parc d’Ueno.

 
Otaku Level 10, le monde Otaku.

About Shinal

A lire

Le Takarazuka

Le Takarazuka est un théâtre musical japonais où tous les personnages sont interprétés par des …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer