Récemment !

Top 10 des personnages historiques préférés des japonais.

Le top 10 des personnages historiques préférés des japonais a été créé par la NHK en 2006. Dans cette étude, les organisateurs du classement demandaient aux japonais de dire quel était leur personnage historique préféré, étranger y compris. Ce top 10 ne comporte que les japonais de ce classement. L’idée étant de faire connaître quelques uns de ces personnages aux lecteurs du site.

10/ Fukuzawa Yukichi

Surnommé le « Voltaire » japonais, le fondateur de la grande université japonaise Keio, de l’institut d’étude des maladies infectieuses, et d’un journal, était un auteur, écrivain, traducteur, professeur, né en 1835 à Oita, mort à Tokyo en 1901. Il est une des figures de proue du néo-modernisme de l’époque de Meiji. il est de l’ambassade japonaise envoyé aux Etats-Unis en 1860, puis traducteur pour le shogunat. Son visage, vieillissant, apparaît sur les billets de 10000 yens au Japon ( la raison qui le rend si populaire ? ^^ ).

Ambassade japonaise aux Etats-Unis en 1860.
Ambassade japonaise aux Etats-Unis en 1860.

 

9/Misora Hibari

Icone du Japon, la chanteuse et actrice Misora Hibari [1937-1989] a tourné dans 166 films, et s’est fait un nom au travers de ses chansons dont celle qui fut classé comme la plus belle chanson japonaise de tous les temps : »川の流れのように » [Kawanonagarenoyouni]. Elle aura vendu 80 millions de single.

 

8/Saigo Takamori

Considéré comme le « dernier vrai samuraï » , sur lequel le film « le dernier samuraï » est faussement basé, Saigo Takamori rassembla ce qui restaient de samuraï déchu de leur rang à la restauration de Meiji, lorsque le pouvoir impérial repris le pouvoir au shogunat, pour combattre le gouvernement nouveau. Le combat dura 9 ans, jusqu’à la bataille de Setsuma qui assura la victoire à l’armée japonaise, et sonna le glas du « dernier samuraï » en 1877.

Saigo Takamori préparant la bataille, Estampes par Tukioka Yositoshi.
Saigo Takamori préparant la bataille en uniforme français, Estampes par Tukioka Yositoshi.

7/Hijikata Toshizo

Hijikata_ToshizoMême période que Saigo Takamori mais mort plus jeune. Hijikata Toshizo est un des membres fondateurs du shinsengumi, une police spécial servant le bakufu à une période où son autorité était contesté. Le « beau gosse » se terrera à Hakodate dans le fameux fort, où des français prêtèrent main forte à la « rebellion » qui avait encore la légitimité de son ancienneté. C’est certainement le courage de sa dernière phrase connu qui scellera sa popularité contemporaine :  » Je ne vais pas me battre pour gagner. Avec le gouvernement de Tokugawa au seuil de sa fin, il serait un déshonneur si nul homme ne désirait tomber avec lui. C’est pourquoi je dois y aller. Je livrerai la meilleure bataille de ma vie et mourrai pour le pays. » 

6/ Noguchi Hideyo

1280px-1000_yen_banknote_2004 hideyo nobuchi

Un médecin parmi les samuraïs. C’est quasiment ce que révèle ce classement. Très peu de médecin ont eut les honneurs des travaux de Noguchi Hideyo qui a beaucoup sur des maladies tristement mortel de l’époque dont la syphillis et la fièvre jaune. Son apport le plus complet à la médecine restant l’utilisation du venin de serpent comme agent guérisseur. Célébré, sa statut trône dans le parc d’Ueno à Tokyo, et son visage apparaît sur les billets de 1000 yens.

5/ Tokugawa Ieyasu

Tokugawa Ieyasu apparaît comme le troisième grand unificateur du Japon. Après avoir suivi la cause de l’unification du Japon sous Oda Nobunaga et Toyotomi Hideyoshi, il écarte le fils de Toyotomi au reproche de son sang et de son incapacité à gouverner qu’il renverse pour établir le shogunat Tokugawa en y plaçant de son vivant son fils à sa tête. Le shogunat Tokugawa perdurera pendant 3 siècles jusqu’au rétablissement du pouvoir de l’empereur en 1868.

Hideyoshi & Tokugawa Ieyasu. Estampes.
Hideyoshi & Tokugawa Ieyasu, assis. Estampes.

4/ Matsushita Konosuke

Connu sous le nom de « Dieu du management », Matsushita est le fondateur de la zaibatsu du même nom qui deviendra plus tard Panasonic. Malgré ses brillantes idées, novatrices, il n’arriva pas à vendre ses produits. Il créa alors un puissant réseau de vente. Père du modernisme économique et industriel post seconde guerre mondiale qui lui vaut les honneurs d’apparaître dans ces rangs.

k_matsushita

3/ Toyotomi Hideyoshi

Fidèle second d’Oda Nobunaga au moment de l’unification du Japon. Toyotomi est célèbre, au delà de ses qualités intrinsèques de guerrier, pour avoir du temps de la féodalité dépassé les limites de la promotion sociale. Simple aide écuyer au début des campagnes d’Oda, il terminera second, puis « shogun » à sa mort. Il agrandit le territoire qui a été pris, et va jusqu’en Corée, d’où il doit revenir à la hâte. Pléthore d’histoire célèbre entoure le personnage, dont celle de son chien « devenu kami », et celle d’avoir donné la possibilité d’être au premier samuraï blanc. A sa mort il lègue le pouvoir à son fils qui sera tué par Ieyasu Tokugawa et qui consolidera le shogunat.

2/ Sakamato Ryuma

sakamoto ryoma

Samurai devenu ronin après avoir désavoué son engagement précoce, Sakamoto, né à Kochi sur l’île de Shikoku en 1837, meurt assassiné à Kyoto en 1868 à l’âge de 31 ans, un an après l’abdication du shogunat de Tokugawa. Entré en contact avec les américains dirigés par le commodore Perry, il prend en exemple le symbole du tout le monde naît égaux comme un devoir pour l’avenir du Japon.

Fervent partisan de la nation japonaise, il change son fer de lance lors de l’assassinat qu’il prévoit de commettre sur Katsu Kaishū, un haut gradé de l’armée de Tokugawa qui place ses espoirs sur l’occidentalisation et la modernité du pays, coupé du monde depuis 2 siècles et demi. Ce dernier le convainc de changer ses idées et de se battre en faveur du changement.

Devenu politique, il est considéré comme le créateur de la marine japonaise dans sa forme moderne. Il écrit senchu-Hassaku (Les Huit points vitaux en politique ) et appel à la restauration du pouvoir de l’empereur. Il craignait qu’en restant fermé, le Japon deviennent à terme un pays divisé, contrôlé par des puissances étrangères, comme l’était la Chine de l’époque.

1/ Nobunaga Oda

Finalement, celui que l’on considère comme le premier ré-unificateur du Japon, guerrier sanguinaire à l’ambition démesuré et au comportement tranchant avec les codes éthiques de l’époque est le personnage historique le plus aimés des japonais. Cela tombe bien, toute son histoire est à lire sur le site du Japon.

Nobunaga estampes

 
Boutique-japon

About Shinal

A lire

La peinture Zen, le zenga

A partir du XVIIe siècle, la peinture Zen va se développer au Japon. Il ne …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer