Récemment !

Jinmu, le premier empereur du Japon

Au commencement, fut le chaos.

Jinmu est, selon la tradition, le premier empereur du Japon, il est consacré dans les ouvrages de référence que sont le Kojiki, récit des choses anciennes, en 712, et par le nihonshoki, chronique du Japon, en 720. Il apparaît à l’intérieur de ces derniers comme le premier des 33 empereurs, légendaires, qui ont gouverné le Japon avant la traçabilité de la famille des empereurs. 

Empereur Jimmu

Filiation de Jinmu. 

Dans le « nihonshoki » son histoire est révélée. Jinmu est né dans le Kyûshu, dans l’actuelle province de Miyazaki, il est le descendant direct par son père de la déesse Amaterasu, et sa mère la fille du dieu de la mer. 

 

Note d’intérêt : Dès le nihonshoki, le Japon s’interroge sur les rêves, il les considèrent comme des messages adressés aux hommes par les dieux. De sorte qu’un Iwabe, récipient à offrande, est placé à côté d’une jeune femme dans le Man’Yoshu qui remercie d’avance les dieux pour les rêves qu’elle leur consacrera. C’est ainsi, que l’empereur Jinmu victime d’une souffle empoisonné d’une divinité va voir dans ses rêves les conseils bienveillants pour se sortir de ce mauvais pas. 

 

Biographie légendaire de Jinmu et pouvoir. 

Après avoir passé sa jeunesse autour de sa ville de naissance, le futur empereur cavalier et combattant émérite se décide à l’âge de 45 ans à conquérir le territoire du Yamato situé à l’est de la région de Nara. Cette conquête n’a pas réussit du premier coup, puisqu’il lui fallut plusieurs années pour vaincre les populations hostiles à sa venue. Parmi les nombreux épisodes légendaires qui ont  chevauché sa route vers la conquête, nous pouvons citer :

  • Un homme qui avançait en battant des ailes sur le dos d’une tortue, qui fut son guide sur la mer. 
  • Un ours qui le fit tomber dans un long sommeil. 
  • Un sabre lui fut offert afin de vaincre les esprits rebelles des montagnes de Kumano. 
  • Un grand corbeau envoyé par le ciel pour le guider sur les routes de l’intérieur. 

Sa victoire finale se fît lors d’un banquet auquel il était convié ainsi que les personnes hostiles à son désir de pouvoir, ses hommes déguisés en servant, en profitèrent pour mettre à mort l’assistance. Il se fît alors couronné au palais de Kashihara et gouverna le Japon de 660 à 585 avant JC. 

Empereur Jinmu – Histoires du  « Nihonki » , par Ginko Adachi. 1891.

Existence de Jinmu

Au delà des dates fantaisistes de règne et de vie que traduit le Nihonshoki, et le Kojiki, qui peuvent surtout être questionné du à la tradition orale japonaise jusqu’à l’utilisation des caractères chinois, l’existence réel de l’empereur est mise en doute mais reste sans réponse. Elle est donc plausible dans une vie moins romancée. 

Les commandes impériales que sont le Kojiki et le Nihonshoki, répond à un besoin précieux pour la cour de l’époque d’asseoir sa légitimité au sein même du Japon d’alors, et de créer son indépendance vis à vis du puissant voisin chinois par conséquent, les ascendances divines du premier empereur, et sa filiation direct avec l’empereur Temmu, premier empereur avéré de la dynastie actuelle des empereurs du Japon, va consacrer la famille impériale, et les premiers syncrétisme religieux, bouddhisme et shintoïsme, vont apparaître pour démarquer la filiation japonaise de celle de ses voisins. 

L’empereur Jinmu a fondé le Japon le 11 février 660 avant JC, ce jour a été inscrit dans la constitution de Meiji promulgué le 11 février 1889. Ce jour est un jour férié au Japon jusqu’à aujourd’hui, il est officiellement considéré comme le jour de la création du Japon.   

La filiation de l’empereur va reprendre tout son sens sous l’impérialisme japonais qui démarre avec l’intronisation au pouvoir de l’empereur Meiji et se poursuit jusqu’à la fin de la seconde guerre mondiale. Le pouvoir utilisera alors le nom de Jinmu et sa célèbre devise. 

 

八紘一宇

[Hakkō ichi’u]

Huit coins du monde sous un même toit. 

 

Source
« Le Japon », Rosella Menegazo, édition Hazan
« Nouvelle Histoire de Japon », Pierre François Souyri, éditions Perrin
Image Wikimedia

 
Boutique-japon

About Shinal

A lire

Origami

L’origami est l’art du pliage du papier. Le terme assemble Ori – 折り, qui est la forme …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer