Récemment !

Himiko, reine du Yamatai.

Himiko, reine du Yamatai est la première femme de pouvoir de l’histoire du Japon qui peut se targuer d’avoir été à la tête d’un état potentiellement centralisé. 

C’est également la première fois de l’histoire du Japon où il semblerait qu’une tribu, le Japon étant un pays de chefferie, fait qui durera longtemps dans son histoire, semble avoir pris le dessus sur les autres.  Au premier siècle, les ambassades chinoises parlèrent d’une centaine de pays différents sur l’archipel des « Wa » comme ils appelaient le Japon à l’époque.

En 237, ils parlent d’une trentaine seulement. En 237-239, le chef d’un de ces royaumes est une femme que l’on appelle Himiko.

Il est dit d’elle qu’elle pratiquait la magie et la sorcellerie, une shamane-prêtresse, et qu’elle était au service des Wei, la dynastie régnante en Chine, source de l’ambassade chinoise à nuancer. Elle est élevée au rang de Reine du Yamatai en 235, et elle a réussit à mettre un terme à de nombreuses guerres sanglantes en réunissant une 30aines de chefferie sous sa gouvernance. Elle dirige le pays avec l’aide de son jeune frère, et elle n’est ni mariée, ni n’a d’enfants. Elle est capable d’envoyer des légats à la cour de Chine.

La reine est servie par un millier de femmes esclaves, et des gardes surveillent sa résidence. Elle a le contrôle sur les relations avec la Corée et la Chine, et les marchés sont sous sa surveillance directe démontrant sa puissance. Le Yamatai est administrée par des fonctionnaires, selon les dire de l’ambassade Wei.

Elle envoie des esclaves à la cour Chinoise pour féliciter la nouvelle administration de Qi Wang Gang ainsi que des tissus de style « wa », preuve d’un esthétisme vestimentaire particulier du Japon d’alors. Elle recevra en échange un sceau en or avec inscrit : 

Ici représenté le sceau d’or à l’intention du roi des Na. Le sceau à l’intention de Himiko devait être d’un esthétique à peu près équivalent.

« A la reine des Wa, amie des Wei. » 

En 247, le roi de Kuna prépare la guerre face à Yamatai, et les chefferies se rebellent, une guerre éclate mais la reine décède avant la fin de cette dernière. Elle sera enterrée avec une centaine de ses servantes dans un tombeau d’une trentaine de mètre de hauteur.

Sa succession n’étant pas assurée, ce sera un roi qui tentera de prendre le pouvoir à sa place mais il ne sera pas accepté. Finalement, les clans préfèreront une jeune fille de 13 ans, élevée dans la magie par Himiko, et qui deviendra reine du Yamatai.

 
Boutique-japon

About Shinal

A lire

Masako, la nonne-shogun.

La nonne-shogun, Masako. Il y a des noms qui resteront dans la légende de l’histoire …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer