Récemment !

Final Fantasy XIII-2, le test.


Voilà donc le test tout frais d’un jeu qui n’est pas n’importe lequel précisons le, il s’agit de Final Fantasy XIII-2 !
Édité par Square Enix, Final Fantasy a cependant quelques peu déçu certains joueurs (notamment certains qui je l’avoue, comme moi, préfère les anciens Final Fantasy) ces derniers temps avec un Final Fantasy XIII très critiqué et décevant pour la plupart des fans.
En effet Final Fantasy XIII premier du nom était un titre trop dirigiste, trop linéaire, et ne proposait des quêtes annexes que tard dans l’aventure avec une certaine répétition … (chasser des monstres).
Ainsi Square Enix nous a donc pondu un Final Fantasy XIII-2 qui de par certaines critiques tendrait à redorer le blason Final Fantasy. On va donc voir ce que nous propose la bête !

Donc déjà ce qui va certainement en intéressé beaucoup … L’histoire ! (afin d’éviter tout spoil pour ceux n’ayant pas terminé Final Fantasy XIII, je ne dirai que peu de chose quand au début du jeu.)

Lightning, dans sa toute nouvelle armure à Valhalla.

Ce titre reprend ainsi à la fin de Final Fantasy XIII, on contrôle donc une Lightning, dotée d’une armure fort sympathique, plus en forme que jamais dans un combat haletant contre Caius Ballad et dans un univers appelé « Valhalla ». On note cependant qu’on ne contrôle Lightning uniquement durant les toutes premières scènes du jeu.

Hélas, toutes les bonnes choses ont une fin, une fois les premières scènes du jeu terminées et l’Histoire ayant pris place, on passe au commande de la sœur de Lightning en la personne de Serah, personnage qui bénéficie également de nouveau vêtements pour l’occasion. Après plusieurs phases de gameplay mettant en place les sauts et les commandes hors combat, des personnages déjà connus des personnes ayant fait Final Fantasy XIII font leur apparition, le NORA.
Puis vient enfin le moment de l’entrée en scène d’un nouveau protagoniste de ce jeu, Noel Kreiss ! Personnage au passé inconnu au début du jeu, il est cependant révélé au cours de l’aventure, personnages qui au combat manie une épée dans chaque main, il amène avec lui lors de son arrivée le fameux Mog qui vous accompagnera dans l’aventure.

Maintenant au niveau des graphismes du jeu, comme on peut toujours le constater, ils sont très réussis (en même temps on est sur console HD), je n’ai pas noté durant le test un quelconque bugs, ou problème de fluidité du jeu, donc pour moi niveau graphismes je n’ai pas grand chose à redire si ce n’est qu’ils sont vraiment beau, notamment lors des scènes cinématiques (voir la photo de Lightning). Peut-être même encore un peu meilleur que le XIII, on remarque de toute façon la qualité des graphismes dès la magnifique cinématique d’introduction du jeu.

Bien, passons maintenant à un sujet intéressant, le gameplay !

Noel en présence d'ennemi (révelé avec l'horloge mog).

Quoi de neuf docteur ? Me direz-vous, je répondrai déjà au niveau hors combat, l’ajout de la commande pour sauter de soi-même afin de sauter par dessus les obstacles etc… On notera aussi désormais l’apparition de l’horloge mog qui vous permettra de faire apparaitre et de frapper les ennemis en premier afin de bénéficier d’un avantage lors du début des combats (célérité sur l’équipe et la barre de choc adverse passe à 120%), l’horloge mog ne sert pas uniquement à pouvoir faire apparaitre et frapper les ennemis, il sert aussi à déceler certains trésors dit « déphasés » ainsi en pressant une simple touche mog vous fera apparaitre tout les trésors proches de vous qui ont été déphasés.

Cependant, les nouveautés niveau gameplay ne s’arrêtent pas là, durant les phases de combat, on gardera toujours la présence tactique à savoir changer de stratégies quand il le faut, avec la jauge ATB qui se remplie afin de vous permettre d’attaquer, durant certains combats spéciaux du jeu vous aurez en effet droit à certains combats cinématiques qui vous demanderont d’appuyer sur les touches affichées à l’écran afin de vous permettre de vaincre le monstre.

Combat cinématique opposant Lightning à Caius.

Suite à ces séquences, vous pourrez quand même obtenir un trophée/succès sous certaines conditions.

Nouveauté aussi de ce titre, le pouvoir de dompter les monstres que vous rencontrerez, car vous ne contrôlez que deux personnages durant les combats et ce durant tout le jeu, Noel ou Serah (malgré quelques monstres qui resteront indomptable), un large panel de monstre vous est proposé chaque monstre disposant d’un type de combat particulier (Ravageur ou Soigneur ou Saboteur etc…) à vous de choisir quel monstre employé et quand !

Parlons maintenant de ce qui en intéresse plus d’un, la durée de vie !

Ce titre était annoncé dès le départ comme plus court que le Final Fantasy XIII premier du nom, ce Final Fantasy XIII-2 étant découpé en épisodes. Ainsi en ligne droite seulement on peut facilement finir le jeu en 20-25 heures de jeu, mais le jeu ne s’arette pas là, en effet les créateurs ont écoutés et entendus les fans puisque durant tout le long du jeu, du début à la fin, des quêtes annexes vous sont proposés avec à la clé la plupart du temps ce qu’on appelle « fragment », ces fragments étant au nombre de 160 autant vous dire que le challenge est intéressant. Au final pour finir le jeu à 100% on peut facilement atteindre les 50-60 heures de jeu, ce qui semble plutôt correct; à noter la présence d’un casino dans le jeu proposant actuellement des machines à sous et les courses de chocobo (à la manière du Gold Saucer dans Final Fantasy 7).

Le petit Mog qui vous accompagne durant l'aventure et qui sert d'arme à Serah, pauvre Mog.

Maintenant côté bande-son, ce Final Fantasy XIII-2 propose des musiques assez intéressantes et parfois même réussis ! On notera quand même certaine musique qui semble un peu trop poussée, on regrette quand même un peu nos bons vieux Final Fantasy à ce niveau.

Au final, on a là, un Final Fantasy XIII-2 qui s’est fait entendre par ses fans, le retour de quêtes annexes, la possibilité de suivre différentes routes dans l’histoire; avec de nombreux ajouts tels que le pouvoir de dompter les monstres, un casino, du challenge même parfois.

Graphismes : 17/20

Le jeu est visuellement très beau, je n’ai constaté aucun lag, ou baisse de la fluidité. Les graphismes montrent toute leur splendeur dans la phase d’introduction du jeu.

Histoire : 16/20

Une histoire qui met quand même un peu de temps à démarrer, mais qui une fois démarrer prend une ampleur importante. L’apparition des anciens de Final Fantasy XIII et leur évolution sont tout de même intéressantes à constater et parfois même amusante.

Gameplay : 16/20

Les ajouts faits par rapport à Final Fantasy XIII sont tout de même appréciés, une possibilité de sauter qui n’est tout de même pas plus utile que ça, mais les combats cinématiques rajoutent du fun. On ne contrôle malheureusement que Noel et Serah durant l’aventure, mis à part Lightning durant les premières scènes, aucun autre héros du XIII n’est controlable dans ce XIII-2.

Durée de vie : 18/20

Une durée de vie de 20-25 heures en ligne droite et de 50-60 heures en faisant bien toutes les quêtes annexes et en collectant les fragments est tout de même une durée de vie très correcte.

Bande son : 15/20

On aime ou on aime pas, les musiques rentrent tout de même bien dans le contexte, même si parfois on a des musiques un peu trop poussée.

Pourcentage de satisfaction : 90%

Un Final Fantasy tout nouveau tout neuf, avec les quêtes annexes qui rajoutent de la durée de vie, les différents embranchement à l’histoire qui ne font plus de ce jeu une ligne droite, un gameplay étoffé, le pouvoir de dompté les monstres qui est tout de même intéressant (malgré le côté pokemon), des musiques qui sont réussis dans l’ensemble. Un jeu que je recommande. Cependant on reste quand même loin de nos bons vieux Final Fantasy sur PlayStation 1 !

(Le pourcentage n’est pas une moyenne arithmétique des notes précédemment attribués, le pourcentage et les notes sont indépendants.)

 
Otaku Level 10, le monde Otaku.

About Lycrix

A lire

Top 15 des personnages féminins de Ghibli

Le top 15 des personnages féminins de Ghibli. Les personnages féminins de Ghibli sont particulièrement …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer