La Bulle de Sheya #3 : Les animés émotion à voir

#1 Orange

Orange est un des anime de type shôjo/seinen que je place dans mon top 10 et qui y restera très longtemps je pense. Il est touchant, profonds et ne laisse personne indifférent ! Diffusé en 2013, il traite de sujets divers comme les amours d’adolescence, le lycée mais également du suicide et du deuils.

Voici un petit résumé : Naho, lycéenne de 16 ans vivant à Matsumoto, dans la préfecture de Nagano, voit son quotidien bouleversé par la réception d’une lettre du futur. Qui l’a envoyé ? Se serait Naho elle-même. A 26 ans, elle serait rongée par le remord et essaye donc d’empêcher la Naho du passé de reproduire les mêmes erreurs qu’elle. Cette lettre contient des prédictions sur les évènements des mois à venir et se concentre particulièrement sur Kakeru, un nouvel élève dans la classe de l’adolescente. Un peu dubitative au début, Naho se rends très vite compte que la lettre reporte bien le futur et qu’elle doit tout faire pour aider Kakeru !

Que feriez-vous si vous aviez l’occasion de changer le cours de votre vie ? En seriez-vous capable ? En tout cas, Naho, elle, va essayer de la faire. Il est impossible de ne pas s’attacher à ce personnage alors qu’elle essaye de sauver Kakeru quand sa timidité fait barrière, ce qui explique son côté passif parfois agaçant. Les autres personnages sont tout aussi intéressants, montrant tous une personnalité bien propre et différente des histoires de shôjos banales. Les passages montrant le futur ne sont pas trop présents et sont utiliser uniquement pour lever le voile sur certains mystères de l’histoire. Cela nous amène à réfléchir à ce que nous ferions nous dans ce genre de situation. A nous demander comment nous gérerions le suicide d’un proche. Que ferions-nous s’il était possible de changer un passé sans que cela ne change quoi que ce soit pour notre nous présent ? Orange est un anime complexe, touchant et poignant qui ravira les fans de shôjo/seinen !

Type : shôjo/seinen
Genre : Romance / Tranche de vie
Année : 2016
Episodes : 13

#2 Shigatsu ha Kimi no Uso

S’il y a bien un animé qui a fait parler de lui à sa sortie, c’est celui-ci. Diffusé en 2014 et 2015, Shigatsu ha Kimi no Uso est considéré par beaucoup comme l’un des meilleurs animés de son année, et avec raison !

Arima Kôsei est un jeune pianiste célèbre dans le milieu sous le nom du « métronome humain ». Depuis sa plus tendre enfance, le petit prodige reproduit avec exactitude toutes partitions qu’il joue. Il rafle ainsi tous les prix des compétitions auxquel il participe ! Mais sa mère, qui est également son professeur, décède des suites d’une maladie grave et cela déclenche un traumatisme chez Kôsei : il n’entend plus la musique lorsqu’il joue. Cela le fera rater un concours qui lui aurait permis de jouer à l’international. Il décida alors de rejeter le piano ainsi que son passé. Deux ans après, lors de son entrée en dernière année de collège, il rencontre Kaôri Miyazono, une violoniste enjouée, pleine d’énergie et qui n’en fait qu’à sa tête. Il en tombe immédiatement amoureux. Alors qu’il s’était juré de ne plus toucher à un piano, Kaôri lui demande d’être son accompagnateur pour ses compétitions de violon. Arrivera-t-il à réentendre les sons de son piano malgré le traumatisme créé par sa mère ?

Shigatsu ha Kimi no Uso, ou Your Lie in April en anglais, est un animé touchant qui aborde plusieurs aspects de la vie qui pourrait toucher n’importe quel adolescent : deuil, maladie, confiance en soit, amour naissant, jalousie. Le premier arc de la saison traite surtout du mal-être de Kôsei et de son problème à passer au-dessus du decés et d’enseignement de sa mère. Malgré la présence de ses deux amis d’enfance, Tsubaki Sawabe et Ryôta Watari, le jeune pianiste reste très réservé et ne s’ouvre pas aux autres. L’apparition de la boule d’énergie qu’est Kaôri va venir bouleverser son quotidien et surtout changer sa vie. Mais l’ambiance de l’animé change pour le deuxième arc qui devient plus sombre et confronte à nouveau Kôsei à quelque chose qu’il ne connait que trop bien… Shigatsu ha Kimi no Uso est un animé que vous devez absolument (re)voir si ce n’est pas déjà fait !

Type : shônen
Genre : Romance / Tranche de vie / Tragédie
Année : 2014
Episodes : 22

#3 Ano Hi Mita Hana no Namae wo Bokutachi ha Mada Shiranai

Encore un animé que beaucoup considèrent comme un chef d’oeuvre ! Il fait très souvent partis des top 10 que l’on trouve sur internet et fait TOUJOURS partie des tops pour les animés classés « émotions ». Si vous ne l’avez pas vu, arrêtez tout et allez-y maintenant !

Jinta  Yadomi est un adolescent vivant une vie paisible et recluse. Il sèche l’école et reste chez lui à jouer aux jeux-vidéo. Lors d’une chaude journée d’été, Meiko Honma, dit « Menma », apparait chez lui et le harcèle pour qu’il réalise un vœu qu’elle a oublié. Il l’ignore, ce qui agace réellement la jeune fille. Mais Jinta s’en fiche. Il doit halluciner à cause de la chaleur, car après tout, Menma est décédé il y a maintenant plusieurs années. Mais l’esprit de la Menma ne disparait pas. Et l’adolescent fini par être convaincu que c’est réellement le fantôme de son amie qui est là, devant lui. Persuadée que son vœu à un rapport avec leur groupe d’amis de l’époque, Menma insiste pour que Jinta les réunissent tous à nouveau. Mais ils s’étaient tous séparé après la mort prématurée de leur amie, et ont tous pris des chemins différents, certains feignants même de ne pas se connaitre. Jinta arrivera-t-il a réunir à nouveau le groupe alors que seul lui est capable de voir le fantôme de Menma ? En revivant leur douleur et leur culpabilité, seront-ils capables de trouver la force d’aider non seulement Menma à passer à autre chose, mais aussi à eux-mêmes ?

AnoHana est un animé qui va venir vous chercher. Malgré les premières réticences des amis de Jinta à le croire (en même temps, on ne peut pas leur en vouloir étant donné qu’il ne voit pas Menma), voir le groupe se reformer malgré les blessures du passé est touchant. C’est un très bel animé d’amitié qui ne vous laissera pas indifférent. Préparez vos mouchoirs pour la scène finale !

Type : shônen
Genre : Tragédie / Tranche de vie / Surnaturel
Année : 2011
Episodes : 11

#4 Clannad

Animé de type comédie/romance, Clannad est un incontournable du genre. Il est très souvent recommandé par les fans et beaucoup de personne ne regarde pas les dangos (boulette japonaise sucrée à base de farine de riz) de la même manière que le commun des mortels.

Tomoya Okazaki est un lycéen en troisième année. Lorsqu’il était enfant, sa mère est décédée, le laissant seul avec son père rendu alcoolique, joueur et violent à la suite de la mort de sa femme. Un jour, lors d’un accés de colère, il déboite l’épaule de Tomoya, depuis l’homme le traite avec distance et froideur. Tomoya prend alors l’habitude de rester dehors le plus longtemps possible, plutôt que d’affronter l’ambiance régnant chez lui, qui le blesse bien plus que de se faire battre par son père. Dans le malheur, cette blessure à l’épaule l’oblige à quitter le club de basket, ce qui ne fait qu’augmenter son isolement. Alors qu’il n’est plus qu’un délinquant, Tomoya rencontre Nagisa Furukawa, une fille plus âgée que lui mais qui doit redoubler son année des suites d’une grave maladie l’année précédente. Douce et enjouée, Nagisa veut rejoindre le club de théâtre, mais elle apprend qu’il a été dissout suite au départ de tous ses membres pour l’université. Tomoya a du temps à perdre et décide de reformer le club avec Nagisa. Lors de cette aventure, il croisera la route de plusieurs autres personnes et les aidera avec leur problème.

Le synopsis parait bien basique mais on ne peut pas juger cet animé à ce simple texte. Il est plein de douceur et de changement ! Nagisa est une vraie bouffée d’air dans la vie solitaire et renfermée de Tomoya. Blessé au plus profond de lui-même, sa rencontre avec la jeune fille lui fera voir le monde sous un nouvel angle. Au court de l’animé, il aidera différents personnages avec leurs problèmes, mais cela l’aidera également à ouvrir les yeux sur lui-même et à affronter la vie après avoir abandonné de se lier à d’autres personnes. Clannad est définitivement un animé qui plaira à tous et à classer dans votre liste « à voir ».

Dans le même genre, vous pouvez également retrouver Kanon 2006 et Air TV.

Type : shônen/seinen
Genre : Romance / Comédie / Drame
Année : 2008
Episodes : 25

Quels animés manquent à cette liste selon vous ? Faites nous découvrir vos animés émotions préférés dans la partie commentaire !

 
Otaku Level 10, le monde Otaku.

About Sheya-chan

A lire

Chat cosplay, le monde imaginaire de YagyouNeko

Le Chat cosplay, ou nekocosplay, est l’art de cosplayer ( déguiser en un personnage de …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.