L’art du portrait de femme japonaise, par Terumi Sakane.

 

L’art du portrait de femme japonaise, par Terumi Sakane, artiste du nihonga, la nouvelle peinture purement japonaise, qui dépeint des femmes japonaises d’aujourd’hui en tenue traditionnelle dans un style réaliste-crayonné. 

On apprécie la précision des traits du visage et les expressions enigmatiques des femmes de Terumi. Regard dans le vague vers “le monde flottant” si cher à l’ukyoe, une ombrelle précise comme symbole du rafinement japonais qui se cache du soleil “qui donne l’air pauvre” et de magnifiques étoffes en guise de dernier symbole d’une identité de la femme japonaise qui ne ressemble à aucune autre pour exprimer l’art du néo-nihonga, ce mouvement si moderne qui veut se racheter une légitimité insulaire après s’être fourvoyer en copiant les arts étrangers, et parfois étrange.

Une adresse graphique bien palpable, des couleurs joyeuses et vives dans des décors purement japonais, crééent dans le but de mettre en excergue la délicatesse de précision autour des mains, qui parfois invitent, souvent renferment, et les messages du regard qui nous sont adressés. Le temps, si irréel, s’est arrêté dans ce Japon immobile qui regarde son passé avec honneur, son futur avec lenteur, comme ayant atteint l’apothéose de sa civilisation et refusant de la perdre au profit de doctrines qui l’intrigue mais qui lui sont si étrangères. 

Terumi Sakane en bref. 

2004. Diplômé de la faculté d’art de la préfecture d’Aichi en peinture japonaise.
2006. Master degré à la faculté d’art de la préfecture d’Aichi en peinture japonaise.

2004. Première exposition en groupe. 
2010. Première exposition solo chez Mastsuzakaya ( à Nagoya et à Ginza)
2011. Première exposition solo au Tokyo Art and Space.
2018. Exposition en groupe sous le thème “News Star Artist” à l’Art Glorieux GALLERY OF TOKYO, Ginza.  

Dans sa propre contemplation, le portrait a finit par se rendre compte de notre présence, il se veut défiant, invitant, bien qu’à la fin du Hanami les fleurs tombent alors qu’une année durant le pays a attendu son éclosion, la femme japonaise trouvera elle de nouvelles fleurs. La beautée du monde éphémère qui meurt aussi vite, qu’il se renouvelle. 

 

Portrait récent de Terumi Sakane

Récemment, l’artiste propose des portraits modernes, qui s’éloigne de l’habit et de symbole japonais facilement lisible. Le regard se veut plus provoquant, et joueur. Une idée de l’artiste sur sa vision de la femme moderne japonaise à juxtaposer avec son image de la femme traditionnelle traditionnelle japonaise ? 

Sa dernière oeuvre tranche radicalement avec les précédentes. Oubliant le kimono et se concentrant sur les traits du visage dans un décor symbolique. Un passage ou un premier pas vers un style plus personnel et résolument moderne ? A suivre. 

Si vous aimez son style, retrouvez la sur ses plateformes officielles.

Site Officiel
Instagram

All copyrights to Terumi Sakane(c)

Si vous désirez découvrir plus d’artiste japonais, rendez vous sur la catégorie correspondante, et ajoutez la page parmi vos favoris. Vous pourrez alors revenir de temps en temps découvrir de nouveaux artistes simplement. 

<

p style=”text-align: justify;”> 

Cet article vous a plu ? 

 

0 / 5 5
Otaku Level 10, le monde Otaku.

About Shinal

Avatar

A lire

Junko Mizuno, l’artiste Kimo-Kawaii

 Junko Mizuno, illustratrice et mangaka gore-kawaii – oui, ça existe – qui ne laissera personne …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.