Récemment !

La peinture Zen, le zenga

A partir du XVIIe siècle, la peinture Zen va se développer au Japon. Il ne s’agira alors non de réalisation servant la nature de l’artiste, ou de commande attribuée à un mécène mais plus simplement d’un exercice de méditation.

Les modèles vont souvent être des Chinso, portrait des maîtres zens du passé, qui incarnaient aux yeux des moines des modèles exemplaires, et parfois même l’objet de vénération.

Il semblerait que le bouddhisme zen qui avait retiré l’idolâtrie de sa pratique préférait se référaient à des koan – dillemme, et que c’est l’explication de ces derniers qui va faire que, dans un premier temps, les moines préfèreront travailler sur des portraits réels.

« l’Esprit et la main ne faisant qu’un »

Vu comme un principe spirituel, le zenga recommande que l’esprit et la main ne fasse qu’un lors de son exécution.

 

Zenga , la peinture Zen.

On va nommer le support que les moines utilisent pour calligraphier afin de les aider à méditer, le Zen Ga [禅画], « image zen ». Exécuté essentiellement avec de l’encre monochrome, ces calligraphies ne visent à satisfaire aucune demande extérieure, et dénué d’intérêt artistique, mais il constitue uniquement un exercice spirituel pour les moines qui s’y adonnent. 

Peintures Zen célèbre.

Sengai Gibon

Torei Enki « cercle » XVIIIe siècle.

Hakuin Ekaku, aveugles traversant un pont.

Ce qui fait l’exception de la peinture zen, c’est sa naissance purement japonaise. Jusqu’à cette dernière, bien que talentueux dans l’appropriation des arts, les japonais reprenaient les méthodes traditionnelles chinoises et n’avaient pas encore d’art purement japonais. 

Avant d’arriver à la peinture zen, les japonais avaient suivi les méthodes chinoises du Suibokuga [peinture à l’eau et à l’encre] et en était devenu des spécialistes. 

La peinture à l’encre et à l’eau, le suibokuga.

A partir de la période de Kamakura, XIIe siècle, la technique de lavis à l’encre de Chine va se développer sur la peinture japonaise. Le Suibokuga [ peinture à l’eau et à l’encre] en étroite relation avec le bouddhisme zen.

Kaô, va partir s’initier en Chine au bouddhisme chan, vers 1317, dont le zen est la traduction bien que la dérivation de ce dernier en bouddhisme purement japonais suivra. Il va s’intéresser au traitement des paysages dans sa peinture à son retour, chose oublié jusqu’alors, dans le temple tofuku ji où jusqu’alors les peintres se rassemblaient.

Il permit alors à d’autres artistes, dont Josetsu, peintre officiel au shôkôkuji qui opérera un tournant déterminant dans l’art du suibokuga grâce à sa prise de conscience des détails du paysage qui permettront aux personnages de s’insérer à ses décors. On nommera sa technique de peinture Hyônen.

Peinture célèbre de Josetsu. 

Ces deux précurseurs vont permettre au maître absolu du genre au Japon de naître. Sesshû [1420 – 1506]

J’ai vu tant de fois les peinture de Josetsu et de shûbun, j’ai apprécié de plus en plus la qualité de leur esprit et de leur connaissance, et suivant leurs traces, j’ai dessiné sans repentir » – Sesshû

Formé au Shokoku ji, Sesshû se retira dans la province de Yamaguchi où il profita du soutien d’un important seigneur local qui commerçait avec la Chine. Il y envoya le peintre un an. Puis de retour, ce dernier s’installa dans le Kyushu où il pu pleinement s’exprimer profitant des maîtres japonais et chinois dont il avait tant appris.

Fleurs et oiseaux des 4 saisons, l’Automne , paravent par Sesshu

Hiver, paravent.

Paysage par Sesshu

Cette peinture a été connu au XVIIe siècle, quand elle fût copié par Kanô Tan’yû. Elle disparait encore des registres jusqu’à être retrouvé dans un magasin de vente de curiosité à Kyoto en 1906. Vendu pour 10.000 yens, elle fût par la suite achetée par Magosaburô Ôhara pour la somme de 160.000 yens. Elle appartient à la famille Ôhara encore aujourd’hui.

 

 
Boutique-japon

About Shinal

A lire

Origami

L’origami est l’art du pliage du papier. Le terme assemble Ori – 折り, qui est la forme …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer