Le pavillon d’or

Le pavillon d’or, ou kinkaku-ji, à Kyoto est un endroit extrêmement célèbre du Japon. Il fait parti avec la grande vague de Kanagawa et le Mont Fuji de ce qui constitue au regard de l’étranger un des symboles les plus significatifs du Japon. Son nom officiel est le Ruonji.

le pavillon d'or Kyoto

Histoire du Temple d’or

En 1397, la villa que le jardin abrite est rachetée par le Shogun Ashikaga Yoshimitsu [1358-1408] ] qui en fait un pavillon d’or, afin d’abriter ses retraites alors qu’il s’était fait moine, à l’âge de 37 ans, et avait renoncé à son pouvoir. A sa mort, et à sa demande, le pavillon d’or devint un temple zen. Brûler en 1950 par un jeune moine atteint de démence désireux de se suicider, le temple est reconstruit en 1955 sur le modèle de l’original. Il abrite une copie de la statuette du shogun qui avait été, elle aussi, brûlé dans l’incendie et il est recouvert de feuilles d’or, de moindre épaisseur que celles de la construction originale. Le temple est classé comme trésor national, et il est membre de la liste des 17 sites remarquables de Kyoto. 

le pavillon d'or Kyoto hiver

Jardin

Si la couleur et l’éclat du temple rendent ce dernier célèbre, son jardin environnant n’en est pas moins un espace de délectation pour l’esprit. Composé d’un lac, d’un sentier qui l’entoure, il vous sera aussi possible de jouer au jeu des pièces en essayant de mettre la sienne dans un petit bol prévu à cet effet.

Temple d'or en 1886
Pavillon d’or en 1886.

 

Carnet de voyage

 

Kinkakuji

 

map-presentation-item

大きな地図で見る

Site officiel

Cet article vous a plu ? 

 

0 / 6 5.67

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.