Récemment !

Les deux premières guerres de Corée, 1592, 1598.

Les deux premières guerres de Corée surviennent à l’initiative de Toyotomi Hideyoshi, qui avait unifié le Japon en 1590, et elles eurent lieu en 1592, pour la première salve, et 1598, pour la seconde.

La première invasion débarqua à Pusan pour parvenir à prendre Séoul en 20 jours. Le chaos de la dynastie régnante facilita cette tâche. La venue de l’armée Ming, et le harcèlement de la population sous forme de guérilla firent reculer les armées de Hideyoshi, malgré de lourdes pertes.  C’est à la marine coréenne qui parvint avec courage à couper les routes de ravitaillement des armées japonaises que s’épuisèrent les troupes et que la trêve était passé, les japonais gardèrent cependant  un bout de territoire de la Corée. Cette bataille navale est expliqué dans les écoles militaires et vous pouvez la retrouver dans l’excellente vidéo de Nota Bene, [démarre à 45′, première bataille de son explication] tout aussi excellent. 

troupe japonaise à l’assaut de Pusan

En 1598, la seconde expédition fut contrainte de s’arrêter avec la mort à venir d’Hideyoshi. Particulièrement barbare, elle a laissé des séquelles dans les mémoires collectives coréennes, et dans l’attitude conquérante que le Japon aura au rétablissement de l’ère Meiji.

3 Pratiques inavouables du Japon, que j’aurais sans doute pu ajouter à l’article des pratiques inavouables y seront décrites :

  1. Lors de l’expédition en Corée, les combattants étaient souvent récompensés par le nombre de tête qu’ils ramenaient. Le nombre était tellement important qu’il fallut instaurer de nouvelles règles pour que seul les nez suffisent. Pour faire le nombre, il se dit que les guerriers n’hésitaient pas à s’attaquer aux populations civiles lorsque les armées ennemies n’étaient pas présentes. Macabre, il existe un monument au mort à Kyoto. 

 

  1. Lors de cette même expédition en Corée, les japonais capturèrent un grand nombre de personne pour les contraindre à l’esclavage, malgré son abolition, leur nombre était si important qu’il a suffi à faire baisser le prix des esclaves, et à étonner les voyageurs européens de leur prix. Certains artisans coréens furent contraints de travailler dans l’archipel et d’enseigner les techniques de poterie. Pour se rendre compte, le fief de Satsuma  ( un des plus important du Kyushu, ramena 30.000 esclaves de Corée.

 

  1. Les paysans étaient forcés de se joindre aux troupes pour des questions logistiques. Beaucoup les redouter, et prirent la fuite. Kyonen, moine présent en Corée, lors de la 2e guerre, et rapporteur, dénonça l’indignité des conditions de traitement qu’ils subissaient. Les guerriers les laissaient en famine, ou ils les battaient gratuitement, et parfois ils leur demandaient de partir après les montagnes pour s’en débarrasser.

Hideyoshi décédé, les samurai décidèrent de rentrer chez eux, le moral était faible à cause de la guérilla locale, et les chances de victoire quasi-nulle, puisque l’armée Ming était prête à défendre son allié coréen. Surtout, les japonais rechignaient à mourir en territoire étranger. 

 
Otaku Level 10, le monde Otaku.

About Shinal

A lire

Annonce convention : Nadeshicon 2019 !

Nadeshicon est une convention qui se déroule chaque année au printemps à l’université Laval, dans …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer