Récemment !

Les Nadeshiko en finale des JO !

Au terme d’un match à rebondissement, et au bout du suspense, le Japon bat la France 2 à 1 et s’ouvre les portes de la finale.

Japon-France demi finale JO
Les Nadeshiko célèbrent leur but.

C’était le rendez-vous que l’on attendait tous, et toutes, la France rencontrait le Japon, et ses nadeshiko, à Wembley dans le cadre de la demi-finale du tournoi olympique de football féminin. Deux équipes au complet prêt à en découdre, et qui s’étaient déjà affronté en match amical à Paris juste avant le tournoi, où l’équipe de France avait vaincus les Japonaises 2-0.

L’enjeu de ce match était tout différent, une finale olympique au bout et une médaille assurée et le match commença par une pression française improductive par la meneuse de jeu tricolore Louisa Necib (10e, 24e) pendant que Renard, la grande martiniquaise qui évolue à Lyon, prenait un carton jaune en s’essuyant les crampons sur Ogimi.

une supportrice

La configuration du match était à peu de chose près celle que l’on attendait, et que l’on avait en quart de finale face au Brésil. Les françaises tentèrent d’enflammer le match en variant leur jeu, et mirent quelques frappes facilement capté par Fukumoto, la petite et brillante gardienne nippone. Les Japonaises se contentaient de mettre en place leur jeu, défense et pressing agressif, sortie de balle rapide et petit jeu de passe en triangle sans s’approcher de la cage de l’équipe de France. D’ailleurs, en terme d’occasion, le Japon était à 0 jusqu’à cette 32e minute.

Ogimi profite de l’erreur.

A la trente-deuxième minute, un coup franc à 40 mètres face à la cage des françaises, une sortie très hasardeuse de la gardienne Sarah Bouaddi, pourtant excellente jusqu’ alors dans la compétition, qui relachaît la balle dans les pied d’Ogimi qui n’avait pas besoin de plus pour mettre le ballon au fond des filets. [1-0]

Ogimi marque le premier but. ( src l'express)

Les équipes se neutralisèrent jusqu’à la mi-temps. La France visiblement sonné de cette ouverture nippone, qui contrôlait tranquillement le match.

Une deuxième mi-temps à la France, mais …

Les Françaises entrèrent avec la même hargne sur le terrain mais se font surprendre très rapidement sur le même type de coup franc qui avait mené le premier but. Le ballon tomba sur la tête de Sakaguchi qui doublait la marque à la 49e minute. [2-0]

Coup de froid sur la pelouse, l’équipe de France mit 20 minutes à s’en remettre réellement, jusqu’à cette frappe en pivot de la même Louisa Necib (70e) qui obligea Fukumoto à une parade exceptionnel au pied de son poteau. Le temps des françaises venaient de démarrer, et celui de Eugénie le Sommer entrait en jeu peu de temps avant avec l’intention d’être décisive.

Un des nombreux cafouillages dont la France aurait pu profiter.

A la 76e minute, alors que la France poussait, Elodie Thomis sur une passe de Marie-Laure Delie, débordait côté droit, en vitesse, et ajustais une passe en retrait pour le Sommer, seule aux 6 mètres, qui ne laissa pas passer l’offrande. [2-1]

Deux minutes plus tard, la même le Sommer hérite du ballon côté gauche, tente de pénétrer dans la surface de réparation, en provoquant les Japonaises présentent, et se fait crocheter par, la buteuse, Mizuho Kawaguchi qui ne peut rien faire pour éviter le pénalty très justement sifflé.

… un penalty manqué.

Elise Bussaglia manque son penalty

La malheureuse action du match, qui scellera le sort des françaises. Elise Bussaglia prend ses responsabilités face à Fukumoto. Contre pied parfait, mais trop. Le ballon passe juste à côté de la cage Japonaise. Deux, trois imbroglios dans la surface plus tard, c’est un poteau de contre-attaque qu’Ogimi trouva pour terminer un match dominé dans les occasions et la possession par les Françaises mais d’où le Japon n’a jamais été devancé au score. La preuve d’un coeur énorme chez les Nadeshiko.

Une finale à Wembley.

Les USA battent le Canada 4 à 3.

Ce sera les Etats-Unis d’Amérique qui affronteront le Japon à Wembley Jeudi à 20h45 (heure française). Les Américaines ont gagné leur demi finale face au Canada 4 à 3 dans les arrêt de jeu des prolongations. La meilleure équipe du monde, les USA, proposeront la revanche de la coupe du monde que les Japonaises avaient battu. Un combat de haut vol, difficile, mais dans lequel les Nadeshiko auront encore toutes leurs chances. Nihon Gambare !

 

Les Françaises affronteront le Canada à 14h (heure française) à Coventry pour tenter de s’emparer de la médaille de Bronze.

Revoir le Match ? 

Boutique-japon

About Shinal

A lire

Sochi 2014 : le point sur les jeux olympiques d’hiver.

Sochi 2014, du nom de la ville de Sochi, en Russie, où se déroule actuellement …

3 commentaires

  1. Dommage pour les Françaises qui on perdu leur sang froid à la fin. Le japon est plus fort, la France avais trop confiance vue que elle avais gagné leur match amical. Ce faire éliminer par les Japonaises qui sont championnes, c’est mieux que par une autre équipe 8D ok je me tais x3

  2. XD, dsl les français ! Allez les Japonnais ! ! Ike ! Go !

  3. En tout cas, pour la finale, on ne pourra pas se tromper sur l’équipe à encourager!
    Go Nadeshiko!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.