Récemment !

Tomoe Gozen, femme samuraï.

Tomoe Gozen [1157 – 1247] est une des rares femme samuraï à avoir pris part à des batailles parmi les hommes, ses exploits et son histoire demeure incertaines mais son existence ne l’est pas.

Tomoe Gozen à la bataille d’Awazu par Utagawa Yoshikazu.

Elle est décrite dans le dit du Heike, un des livres célèbres de l’histoire du Japon, comme une femme d’une exquise beauté à la peau soyeuse et aux longs cheveux noires. Elle y est également décrite comme une excellente archère, et une combattante à l’épée émérite qui était « prête à se battre contre un démon ou un dieu ».

Servant sous les ordres de Minamoto Yoshinaka, de qui elle était la femme, elle était considérée comme un de ses plus fins combattant, et son talent dans la bataille était vanté même parmi les hommes samuraï les plus forts. Elle est surtout connue pour avoir combattu lors de la guerre de Genpei, une des premières guerres entre clan d’importance, et d’y avoir survécu. C’est durant la bataille d’Awazu que l’histoire explique que Tomoe a pris la tête d’un samurai, un honneur pour qui défaisait un ennemi.

Elle se retira du champs de bataille après la bataille d’Awazu, marqué par la défaite de Yoshinaka qui lui demanda de s’enfuir pour ne pas avoir à mourir face à une femme, et démarra une nouvelle vie de none. A dire vrai, la fin de sa vie apparaît peu clairement puisque d’autres récits racontent qu’elle devint la femme d’un samurai Wada Yoshimori après que ce dernier la vainquit en duel. 

Tomoe Gozen, dessin par Shitomi Kangetsu (1747–1797)

Tomoe Gozen est un objet de vénération dans le mouvement de l’ukyoe, et bien qu’elle ne soit pas la seule femme samurai de l’histoire du Japon, elle est considérée jusqu’à aujourd’hui comme la plus importante de celles qui ont existé. 

Sa légende raconte : 

  • Elle était crainte pour sa maîtrise de l’arc et de l’épée.
  • Elle utilisait les mêmes katana que les hommes, et non les ningata dévolu normallement aux femmes. 
  • Elle fût le premier capitaine de Minamoto no Yoshinaka.
  • Elle aurait combattu une armée de 6000 hommes avec une troupe de 300 guerriers. Seul 5 d’entres ses guerriers ont survécu, elle y compris. 
Boutique-japon

About Shinal

A lire

Le sanctuaire Yûtoku Inari

C’est après avoir marché quelques minutes dans une allée de magasins vendant des souvenirs traditionnaux …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer