Récemment !

La Bulle de Sheya #2 : mes recommandations shôjo

Cela fait maintenant plus de 10 ans que je lis des mangas. Je n’ai pas la prétention de dire que j’ai tout lu mais j’avais envie de vous partager mes découvertes dans le shôjo ! N’hésitez pas à me dire si vous les avez lu et vos propres recommendations. Commençons !

Fruits Basket

Je ne pouvais pas faire un article parlant de shôjo sans mentionner Fruits Basket. Et ça tombe bien, l’animé est justement en train de se refaire une beauté 10 ans après sa première version (disponible sur Wakanim) !

Fruits Basket c’est l’histoire de Tohru Honda, lycéenne de 16 ans, qui a une tendance à la gentillesse et à la naïveté un peu trop prononcé. Sa mère étant décédé, elle vit chez sa tante mais se retrouve à la rue lorsque des travaux sont entrepris dans la maison. Elle décide alors de vivre dans la forêt sous une tente le temps qu’il se termine et n’en parle à personne pour ne pas inquiéter ni embêter ses amies. Mais voilà, elle ignore qu’elle s’est installée sur la propriété de la famille Soma, qui dissimule de lourd secret. En explorant les alentours, elle découvre la maison et y rencontre Yuki Soma, un de ses camarades de classe, et Shigure Soma. Apprenant qu’elle vit sous une tente, ils lui proposent de vivre avec eux en échange de quelques tâches ménagères le temps que la maison de sa tante soit à nouveau prête à l’accueillir. Mais Tohru va très vite découvrir la malédiction qui pèse sur les Soma : 13 membres se transforment en l’un des animaux des douze signes du zodiaque ou du chat lorsqu’une personne du sexe opposé les enlace ou qu’il se sentent trop gêné. Tohru va alors apprendre à vivre et apprécier la compagnie de cette famille originale et aussi essayer de trouver comment lever cette malédiction.

Manga de Natsuki Takaya publié de juillet 1998 à novembre 2006, Fruits, Basket est un incontournable du shôjo manga. Il a été le premier manga d’un grand nombre de personne et en a marqué bien d’autre. L’histoire, qui tourne comme vous l’avez compris autour des animaux du zodiaque chinois, est très bien utilisée et on est ravis de découvrir chaque nouveau signe. Elle est originale, au début légère mais qui s’assombrit par la suite. Lorsque l’on commence ce manga on s’imagine mal la noirceur qui tourne autour de la famille Soma. Les personnages ont tous une personnalité bien définie et sont pour la plupart très attachants. Personnellement, même après avoir lu plus d’une centaine d’autre titre, Fruits Basket reste en tête de mon classement shôjo ! Bien que le dessin ne soit pas des plus ravisant au départ, bien vitre les traits s’affine pour devenir vraiment agréable à regarder. Du rire, des larmes, du suspense, pour moi ce manga mérite son titre d’incontournable du shôjo. Si vous ne l’avez jamais lu, il est grand temps de vous y mettre !

Hiyokoi

Plus dans la légèreté, Hiyokoi est un manga beaucoup moins connu que le précédent. Dessiné et imaginé par Moe Yukimaru, il a été publié de novembre 2009 à novembre 2014.

Hiyori Nishiyama est une lycéenne de 15 ans mesurant 1m40. Après un accident, elle est forcée d’arrêter l’école mais décide de ne pas y retourner, terrorisée. En effet, Hiyori est d’une timidité maladive. Poussée par son amie d’enfance, elle décide de retourner à l’école plusieurs mois après la rentrée. Mais malheureusement, son entrée qu’elle voulait discrète devient tout le contraire lorsqu’elle se retrouvera assise à côté de Yushin Hirose, un graçon de 1m90, extravertit et populaire. Mais une amitié va vite se développer entre les deux personnages et la timide Hiyori développera des sentiments pour le géant Yushin ! Mais une relation serait-elle possible entre 2 personnes si différentes ?

Ici, pas de noirceur ni de grosse originalité. Hiyokoi est un manga mignon, léger, plein de bonne humeur et parfois un peu de frustrant fasse à la naïveté du personnage principal, qui se démarque par les 2 personnages principals totalement divergeants. Mais c’est aussi l’histoire d’une jeune fille qui affronte ses peurs et donne le meilleur d’elle-même. Qui découvre l’amour et la compétition. Il y a 14 tomes qui se lisent en un éclair. Le dessin est typique des mangas shôjos : mignon, trait fin, grand yeux. Personne ne sera déçu ! Si vous cherchez une lecture légère et sans prise de tête, Hiyokoi est fait pour vous !

Orange

Orange est un des mangas que je place dans mon top 3 et qui y restera très longtemps je pense. Il est touchant, profonds et ne laisse personne indifférent ! Publié de mars 2012 à août 2015, ol traite de sujets divers comme les amours d’adolescence, le lycée mais également du suicide et du deuils. Manga de Ichigo Takano, Orange est une perle qui viendra briller dans votre bibliothèque !

Voici un petit résumé : Naho, lycéenne de 16 ans vivant à Matsumoto, dans la préfecture de Nagano, voit son quotidien bouleversé par la réception d’une lettre du futur. Qui l’a envoyé ? Se serait Naho elle-même. A 26 ans, elle serait rongée par le remord et essaye donc d’empêcher la Naho du passé de reproduire les mêmes erreurs qu’elle. Cette lettre contient des prédictions sur les évènements des mois à venir et se concentre particulièrement sur Kakeru, un nouvel élève dans la classe de l’adolescente. Un peu dubitative au début, Naho se rends très vite compte que la lettre reporte bien le futur et qu’elle doit tout faire pour aider Kakeru !

Que feriez-vous si vous aviez l’occasion de changer le cours de votre vie ? En seriez-vous capable ? En tout cas, Naho, elle, va essayer de la faire. Il est impossible de ne pas s’attacher à Naho alors qu’elle essaye de sauver Kakeru quand sa timidité fait barrière, ce qui explique son côté passif parfois agaçant. Les autres personnages sont tout aussi intéressants, montrant tous une personnalité bien propre et différente des histoires de shôjos banales. La mangaka met parfaitement en valeur les passages du futur sans en abuser, ce qui rend la lecture facile et agréable, totu en levant le voile sur certains mystère de l’histoire. Orange est un manga complexe, touchant et poignant qui ravira les fans de shôjo !

 
Otaku Level 10, le monde Otaku.

About Sheya-chan

A lire

Chat cosplay, le monde imaginaire de YagyouNeko

Le Chat cosplay, ou nekocosplay, est l’art de cosplayer ( déguiser en un personnage de …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer