Récemment !

Le Kappa | Mythologie japonaise

le Kappa [河童], animal mythologique japonais, continue de faire fantasmer l’imaginaire japonais dans ses créations. Présenter comme une tortue anthropomorphique, cette créature mythique est connu pour chercher à attirer les humains dans l’eau, son habitat naturel, et les faire obéir à sa volonté. Le kappa est également présenté comme un suceur de sang humain, cependant, les représentations modernes du kappa le présente souvent comme une créature variée dans ses réactions.

kappa

Mesurant la taille d’un enfant. Il vit dans l’eau, généralement dans les rivières, et parfois dans les lacs ou étangs. A son contact, les humains sont condamnés à obéir à sa volonté, car malgré sa petite taille, le kappa est considéré comme un être d’une puissance redoutable. Il est représenté avec des cheveux, un trou au milieu du crâne qui lui sert à stocker l’eau dont il tire sa puissance et on le retrouve parfois avec une carapace, à la manière d’une tortue, et un bec d’oiseau.

Dans le folklore japonais, il existe deux manières de se débarrasser d’un kappa et d’éviter les ennuis. Être d’une politesse rare, en le saluant ( le salut courbé à la japonaise ) , il fera de même, laissant couler l’eau qu’il garde dans son crane, et perdant ainsi sa puissance, l’homme disposera du temps nécessaire à sa fuite. Une autre manière, plus prévoyante, consiste à jeter dans son habitat des concombres gravés au nom des habitants de la maison. Il ne s’attaquera pas aux membres qui lui ont offert sa nourriture.

En sus, il est connu qu’un homme aidant un kappa se verra offrir un an de service de la part de ce dernier.

Pour résumé : ce qu’il faut savoir sur le Kappa

  • Il est farceur, en plus d’être voleur. Il s’invite dans les maisons à la recherche de nourriture.
  • Il mesure 30 centimètres.
  • Il est très polie.
  • Il dispose d’un creux au milieu de la tête où est stockée l’eau d’où il tire sa puissance.
  • Il aime les concombres.
  • Il vit dans les fleuves, rivières et étang principalement dans le nord du Japon.
  • Il vit 100 ans.
  • Il joue au shogi (échec japonaise).
  • Il parle le japonais.
Kappa et sumo, par Yoshitoshi.
Kappa et sumo, par Yoshitoshi.

Agir avec les kappas ?

Pour se prémunir des attaques de kappas, les habitants du nord du Japon avaient coutume de jeter des concombres dans les rivières. Ainsi rassasiés, ces derniers ne se montraient pas dans les villages. Cette passion qu’ont les kappas pour les concombres a donné à la cuisine japonaise le « Kappamaki » soit un maki au concombre. Egalement, La politesse naturelle du Kappa fait que lorsqu’il salue à la japonaise ( en se courbant ) il peut perdre l’eau stocké dans le creux de son crâne et ainsi le rendre inoffensif.

Une statue de  l’animal, dorée, se laisse admirer à Kappabashi, entre Asakusa et Ueno à Tokyo, un quartier connu pour ses magasins de vente de matériel de cuisine.

Kappa par Hideyuki Katsumata

Très récemment, l’illustrateur Hideyuki Katsumata a illustré le Kappa dans un de ses nombreux travaux. Ci-dessous.

Kappa par Hideyuki Katsumata

Source : bcc-cuny 

Boutique-japon

About Shinal

A lire

Hachiko

L’histoire de Hachiko se déroule à Shibuya, dans le quartier appelé Dogenzaka, à quelques encablures …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.