MM!

(Prononcez « ému, ému »)

 Cher compatriotes bloguiens,

en ce contexte politique difficile et conflictuel où la droite et la gauche se sont battus pour l’obtention des reines de la République, en cette année 2012 où l’hypothétique apocalypse se mêle à la crise ou à l’humour mal compris (Nolife, si vous nous lisez… la prochaine fois peut-être que ça marchera!), j’ai décidé afin de stopper la morosité ambiante de vous narrer l’histoire de Sado. Attention, avant de lire cet article (et en même temps cette formule est idiote puisque vous avez déjà commencé), il convient de préciser que cette anime est à prendre au 15ème degré afin d’être perçu comme ce qu’il est, à savoir une oeuvre originale de qualité.

Sado est un lycéen dont la vie est assez misérable. En fait il est lui même misérable à cause d’un gros défaut dont il a plutôt honte, et qui lui empêche de déclarer sa flamme à une fille qu’il croise chaque soir à son travail.
Sachant cela, son meilleur ami, Tatsukichi Hayama, lui recommande d’aller faire un tour au Second Club de Bénévolat où une certaine Mio Isurugi pourrait le guérir de son « problème »…


 

En guise d’introduction, on prends un opening très punchy in the face. Oui je sais ça fait jeun’z du 20ème siècle cette phrase. Notez la batte de base-ball dans les mains de Mio, ça a son importance, d’autant qu’elle ne joue pas au baseball!

[tube]http://www.youtube.com/watch?v=MWWSxyDTGbA[/tube]

[tube]http://www.youtube.com/watch?v=utVYxUtXdSA[/tube]

Tout le problème avec cet anime, c’est de le classer dans une catégorie. Autant ça se passe dans une école, autant c’est très drôle mais le réduire à ça serait vraiment mesquin. Non cet anime fait penser à chaque épisode « Non mais là c’est n’importe quoi! », et là où l’interêt réside, c’est qu’on finit par souffrir de la même maladie que notre protagoniste. Puis il faut dire que le triangle entre Sado, Mio (présidente du club) et Yuuno (meilleure amie de Mio, androphobe) a de quoi attirer la curiosité. Et puis si ce n’est dans le délire, cet anime ne part jamais dans des excès, même si Mio est la reine du cosplay pour faire plaisir aux fans, et bien désolé on ne voit pas ses sous-vêtements avant … les dernières secondes de l’anime.

« Nouveau moyen de transport » inventé par Mio. Et après on s’étonne que les mecs veulent pas faire le ménage…

L’anime lui-même semble se moquer de lui même, des codes établis pour être un ovni dans le paysage des animes, ce qui est fort plaisant puisque après visionnage on en redemanderait. Il y a d’ailleurs quelques bonus « enregistrés à la caméra cachée » qui ne sont pas un vrai plus, mais à voir.

S’il s’agit de se marrer et de passer un moment agréable, cet anime est parfait. Moi qui ne suis pas fan de ce genre là, j’ai accroché direct. Fou rire assuré pour certaines scènes, sous peu de retirer le cerveau avant visionnage. Après cette qualité est un gros désavantage, car dans l’ensemble c’est plutôt vide comme anime et la trame scénaristique est légère. Mais c’est ce qu’il fallait.

« pas de réunion syndicale sans préavis »

La mauvaise nouvelle de cet anime est qu’il n’aura probablement jamais de suite. L’auteur Akinari Matsuno ayant disparu peu de temps après la diffusion de l’oeuvre. Donc ce sera un essai unique, mais aussi un grand coup derrière la tête à consommer sans modération si vous cherchez un anime court et très drôle.

« Si seulement j’avais eu ma mastercard ce jour là »

Un anime bien allumé, complètement à côté de la plaque, délirant, très drôle et une réussite globale qui me font penser « pourquoi j’ai attendu presque 2 ans pour le regarder? ». Donc c’est à voir car ça passe plus vite qu’un rendez-vous chez son percepteur (et c’est de saison).

 ©copyright Lantis

 

 

Vous pouvez retrouver  l’anime sur dailymotion, celui-ci n’étant pas licencié en France et retrouvez tous les wallpapers.

Boutique-japon

About Rudovikku

A lire

One Punch Man saison 2

One Punch Man saison 2 va bientôt nous parvenir bien que les détails de sa …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.