Récemment !

Samurai Champloo

Après avoir déjà parler de la célèbre série Cowboy Bebop de Shin’ichirō Watanabe, il nous était impossible de ne pas parler plus précisément de son autre grande série. Samurai Champloo (ou Samurai Chanpurū) est une série télévisée d’animation de 26 épisodes diffusée à partir de 2004. Cette série fut produite par le studio Manglobe qui fut fondé en 2002 pour d’ancien producteurs de Sunrise, le studio-même qui avait produit Cowboy Bebop. Le nom de la série provient d’un terme Okinawais désignant un plat japonais : chanpurū.

Note: Champuru est une entrée culinaire considérée comme typique de la région d’Okinawa. Il s’agit en général d’un mélange de tofu, de viande, de poison ainsi que de légumes tel que des pousses de soja et du melon amère.

L’oeuvre.

Le créateur de la série

Shin’ichirō Watanabe est un véritable cinéphile. Né en 1965 à Kyoto il se destine dés son plus jeune age à devenir réalisateur et passe son enfance à visionner des films (plus de 500 par ans selon lui). Il entrera au studio Sunrise dans les années 80 en tant que directeur d’épisode et storyboarder. Il passera à la réalisation au début des années 90 avec les OAV Macross Plus et c’est en 1998 qu’il se fera véritablement connaitre avec sa deuxième série: Cowboy Bebop.

Shin’ichirō possède son propre style et un talent pour mélanger tous les genres et musiques possible afin de présenter des œuvres uniques. Tout comme Samurai Champloo en effet. Une part importante des séries qu’il a créé sont souvent sur le même format. Moins d’une trentaine d’épisodes avec un genre et un thème musicale distinct.

Les autres séries phares de l’artiste, Cowboy Bebop et Space Dandy, se calquent sur le même modèle. A la différence près que la première mêle Jazz et Bleus (Jazz Bebop) avec la science fiction et le farwest. La deuxième retourne sur la science fiction mais se mélange avec le thème du Funk.

Pour plus de renseignement sur son deuxième chef-d’œuvre, voici un lien vers l’article sur Cowboy Bebop.

Samurai Champloo – La série d’animation.

La série se focalise sur le genre du Chambara et connu sa renommée autant pour l’animation de haut niveau, de son scénario mais aussi du genre musical employé. Encore une fois et pour toutes les œuvres personnelles de Shin’ichirō, la musique tient une place importante dans l’anime. Et c’est encore une fois, l’influence américaine qui est présente.

La musique

Le dessin animé mélange le hip-hop moderne avec le chambara (genre cinématographique et théâtrale japonais de bataille de sabre), tout comme Cowboy Bebop qui mêlait la science-fiction avec le jazz et le blues. De nombreux artistes hip-hop japonais ont d’ailleurs participé à la réalisation de la bande son: Nujabes, Force of Nature et Tsutchie, mais également le rappeur/compositeur américain, Fat Jon du groupe de rap Five Deez. De nombreux anachronises finissent par en ressortir mais ils sont volontaires pour la plupart.

Les genres

Comme nous le disions précédemment, comme pour Cowboy Bebop, Shin’ichirō Watanabe prouve encore une fois qu’il ne sait pas se contenter d’un seul univers pour créer des séries révolutionnaires. Après le space opera jazz, nous découvrons un anime qui mélange le chambara, le Hip-Hop, le road movie avec un soupson de western. C’est cela la force de la série. Un mélange des genres qui est talentueusement mis en scène et qui semble tout à fait cohérent dans cet univers.

Synopsis

La série télévisée Samurai Champloo se déroule dans un univers féodale à l’ère d’Edo, aussi appelé période Tokugawa. Celle-ci commence au Japon vers le 17ème siècle avec la prise de pouvoir de Tokugawa Ieyasu (Daimyo puis Shogun du pays) lors de la bataille de Sekigahara. Elle se termine vers 1868 avec la restauration Meiji (caractérisé par un changement du système féodal vers l’industrialisation). L’ère Edo donne son nom à la capitale de l’époque qui n’est autre que l’actuelle Tokyo.

Un groupes de trois individus, une femme et ses deux gardes du corps, sillonnent les routes du pays afin de retrouver le « samouraï qui sent le tournesol ».

Les personnages.

Nous suivons trois personnages durant cette aventure. Tout comme pour l’anime Coboy Bebop, le réalisateur présente chaque épisode avec une intrigue différente. Mais c’est pour mieux distiller les informations sur les protagonistes. En effet, encore une fois, nous ne savons presque rien de ces individus au début de l’histoire. Il faut suivre les épisodes petit à petit afin d’en apprendre d’avantage.

Mugen

Mugen: Ancien pirate reconverti en vagabond, Mugen est l’un des principaux protagonistes masculins de Samurai Champloo avec Jin. C’est  un féroce guerrier au style de combat téméraire et erratique ou très « bordélique » nous pourrions dire face à son rival et compagnon de route Jin. Pour ainsi dire tout les sépare. Mugen à la différence de Jin parle beaucoup et est très exubérant. Son totem durant le générique est un coq.

Jin

Jin: Le Ronin Jin est l’autre personnage principal et l’un des deux gardes du corps de Fuu avec Mugen. C’est ancien élève de kenjutsu qui, après avoir tué son propre maître pour se défendre, s’enfuit et finit par rencontrer Fuu et Mugen.

Son totem fétiche est une carpe Koi, symbole de force et de persévérance car elles remontent à contre-courant les rivières et cascades du Japon et d’Asie.

Fuu

Fuu: Fuu est une serveuse qui décide de partir à l’aventure avec ces deux comparse afin de retrouver « le samouraï qui sent le tournesol ».  Après un concours de circonstances, elle les piège pour les obliger à l’accompagner dans son voyage. Elle aime se mêler des affaires des autres, c’est d’ailleurs pour cette raison qu’elle se retrouve avec ses deux compagnons. Son nom complet est Fuu Kasami et son totem durant le générique d’ouverture est un écureil. C’est aussi son animal de compagnie et il s’appel Momo.

Réception critique

Samurai Champloo a reçu les éloges de la critique, avec de nombreuses critiques louant le mélange des genres et l’influence de la musique dans la série. La bande sonore ambiante enregistrées par des artistes de la scène Hip-Hop a elle aussi été acclamée. Elle fait partie du Top 10 des thèmes d’Anime et bandes son de tous les temps à la dixième place. Cowboy Bebop du même réalisateur se trouve à la première place.

Preuve de la réception critique ainsi que de la qualité de l’anime, une dissertation scolaire fut écrite par l’écrivain Jiwon Ahn sur la série et son lien avec la culture occidentale, mais aussi avec divers genres de cinéma et de télévision. L’essai a été publié dans le manuel « Comment faire pour regarder la télévision? » et est actuellement utilisé à l’USC School of Cinematic Arts de Los Angeles.

Ainsi, au même titre que son oeuvre précédente, Shin’ichirō Watanabe a créé une série incontournable chez les fans d’animation mais aussi pour les fan de genre cinématographique. Que ce soit son histoire, ses graphismes ou sa mise en scène, tout est reconnu par le publique. C’est tout comme Cowboy Bebop, un immanquable.

Produits dérivés

Le manga

Un manga Samurai Champloo a fait ses débuts dans le magasine Shōnen Ace à partir d’août 2004Contrairement à beaucoup de séries anime tel que Dragon Ball, One Piece ou Naruto, Samurai Champloo ne dérive pas d’un manga. C’est tout le contraire. Le manga a été créé après l’anime et se base sur son histoire. Le manga fut publié par Manglobe en 2004, écrit et illustré par Masaru Gotsubo (créateur de la série « Romsen Saga »).

Le manga de Manglobe se divise en deux parties. Le premier numéro contient quatre chapitres, l’un étant une adaptation du premier épisode de la série, les autres étant des histoires originales de manga-ka. Le second volume ne présente que des histoires originales.

Avis personnel de la rédaction

Que pouvons nous dire de Samurai Champloo? Tout comme l’anime Cowboy Bebop, c’est un immanquable et fait partie de nos animes de chevet (si l’on puisse dire). Avec ces derniers s’ajoute Berserk et la série Trigun qui à eux quatre nous ont émerveillé par leurs histoires et leur animation. Nous espérons que vous partagez cet engouement. Et si vous ne l’avez jamais regarder… Mais qu’attendez vous? Go, Fuu, Mugen and Jin! Et que votre quête du samouraï qui sent le tournesol soit fructueuse.

 

Source:

Senscritique

Wikipedia

Nautiljon

Wikia

Comments

comments

Boutique-japon

About Arnaud

A lire

CONCOURS – Gagnez 10 BD William Adams

Le Site du Japon en partenariat avec les éditions Casterman vous proposent un concours exceptionnel …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *