Récemment !

Se loger à Tokyo

Se loger à Tokyo sera forcément une des questions que vous vous poserez durant votre voyage, étant donné que Tokyo est la capitale du Japon, et la ville incontournable.

Ultra cheap.

Rien n’est moins cher que la gratuité, le site couchsurfing propose de vous mettre en contact avec des locaux qui désireraient héberger des voyageurs. Beaucoup de demandes sont faites pour le Japon, il va donc soit falloir s’y prendre longtemps en avance, soit être un membre connu de la communauté couchsurfing ( les personnes s’inscrivant au site pour leur premier voyage étant légion, et un peu mal vu), cela peut être une solution de dépannage intéressante si vous étiez à cours de budget pour votre voyage.

Solution très temporaire.

Internet café.

Il y en a autour de Shibuya, et meilleur marché, comme moins regardant, près du Kabuki Cho à Shinjuku. Il vous faut normalement une ID valide, et japonaise, pour pouvoir avoir accès à internet ! ( loi de 2010) mais un certain nombre de ces cafés vous laisseront faire sans, en échange de payer en cash en y entrant, je ne peux pas vous donnez les adresses sur ce site, pour ne pas qu’ils aient de problèmes. Dormir n’est pas le but de base, la cabine que vous aurez est donc spartiate, mais souvent équiper de futons, le plus agréable étant l’imprégnation dans une culture underground tokyoïte. A faire au moins une nuit.

Hébergement à Tokyo en auberge de jeunesse et capsule.

Si vous voyagez seul, et/ou en budget, les auberges de jeunesse peuvent constituer un des modes d’hébergement les moins coûteux. De manière général, ces derniers sont confortables, même si vous serez installé en dortoir et partagerez votre chambre avec d’autres. Un des meilleurs moyens de rencontrer des amis de voyage, et de se sentir moins seul.

Voir les offres.

De manière quasi systématique, je recherche les offres sur le site Hostelworld  le spécialiste mondial sur le sujet, particulièrement influent au Japon et en Asie. Vous pourrez trouver des hébergements à partir de 15USD/nuit. Par contre, les disponibilités des meilleures hostels partent rapidement en période faste – surtout au printemps – et les prix augmentent en fonction. Prenez vous y aussi à l’avance aussi longtemps que possible.

Hébergement classique.

Les dernières offres, cliquez sur plus d’offres pour voir l’ensemble des disponibilités. ( cliquez sur voir les offres pour connaître les tarifs sur l’ensemble de la ville, et avoir une idée approximative des prix pratiqués ).



Booking.com

Solution moyen terme (à partir d’un mois)

Si vous planifiez de rester plus longtemps à Kyoto, différents opérateurs proposent de louer des chambres au mois, partager ou individuel, parfait pour celui qui souhaite étudier la ville, et/ou la langue un mois ou plusieurs. Pareillement, il vous faudra vous y prendre longtemps à l’avance pour votre réservation en période faste afin d’obtenir le meilleur ratio prix-location.

Les agences connues sont : 

Solution long terme.

Louer un appartement peut être difficile au Japon. Premièrement, beaucoup de propriétaires ne souhaitent culturellement pas louer à un étranger, considérant que la communication sera difficile, même si Tokyo a de nombreux étrangers en son sein. Le principal problème sera d’avoir un garant japonais, de manière générale ce sera votre entreprise qui en assumera le rôle. Il existe des structures qui peuvent faire office de garant, en échange d’un coût annuel. Il faudra ensuite payer la caution, généralement 2 mois de loyer, et parfois 3.

N’hésitez pas à jeter un coup d’oeil à Craiglist.

Une autre Alternative.

AirBNB, tout le monde connaît AirBNB et par conséquent je me sens obligé d’en parler. Je l’ai moi-même utilisé en dehors du Japon, et de nombreuses personnes le font à l’intérieur même du Japon, avec quelques mauvais retours mais rien que puisse dénier les qualités du service. J’apprécie le service mais je ne fais pas de lien externe vers leur plateforme car j’ai à titre personnel pris conscience de la gravité de ce service sur les populations locales. Car en effet, du fait de la possibilité de pouvoir louer son appartement saisonalement, hebdomadairement ou quotidiennement, il devient de plus en plus difficile de trouver des appartements pour y vivre simplement à l’année ( le propriétaire préférant la manne provenant de la plateforme ) et cela entraine la désertification des locaux des centres villes, et/ou la montée des prix des loyers. Par conséquent, si vous pouviez éviter, faîte le, car dans une ville même si Tokyo a encore de la place pour absorber cette gêne.

Egalement, il existe des possibilités de Whoofing au Japon.

 

 

 

 

Boutique-japon

About Shinal

A lire

Forêt de bambou d’Arashiyama

La forêt de bambou d’Arashiyama se trouve à Kyoto. Carnet de voyage. Source photo : …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.