Récemment !

Alexander Astor désenchante Zelda dans de superbes fresques digitales.

Nous avions déjà parlé d’Alexander Astor et de ses couvertures vintages portant sur l’arrivée des androïds C17 et C18 dans la série Dragon Ball et il nous avait déjà bluffé. Sans doute, cela n’était qu’un début car l’artiste a encore frappé en plein coeur de l’Otaku culture en s’en prenant à un autre mythe : Zelda. Peinture réaliste, érotisme, une nouvelle vision de l’espiègle aventurier dans sa course effréné à la libération de sa princesse, et à la destruction du démon régnant sur Hyrule, Ganondorf. Nous retrouvons des scènes du jeu vidéo, un réalisme violent, et des souvenirs qui s’exhalent. Le petite monde de bulle est mort, loin de l’idée de Nintendo d’en arriver aussi loin. Place à la réalité sous les traits de l’auteur : 

La pièce chef d’oeuvre de la série, l’hyper sexualisation de Zelda, et l’humanité transpirant d’un amoureux Ganondorf. Violent pour les fans.

Les aventures de Link

Complot

Lien vers l’artiste : Behance

 
Otaku Level 10, le monde Otaku.

About Shinal

A lire

Aja Kusick dessine Ghibli à la manière de Van Gogh.

Aja Kusick dessine Ghibli à la manière de Van Gogh. Et si Van Gogh dessinait …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.