Récemment !

Edens Zero

Edens Zero ( japonais : エデンズゼロ ) est le nouveau « manga » de Hiro Mashima, père de Fairy Tail, qui est prépublié dans le Weekly Shonen Magazine de la Kodansha depuis le 27 juin 2018. 

Edens Zero reprend le graphisme qui avait fait le succès des aventures de l’école de magie Fairy Tail, comme vous pouvez le découvrir dans la couverture du chapitre 1 ci dessous, où apparaît le nom des éditions Pika. 

Car, en effet, Edens Crows, est prépublié simulatanément en 5 langues, et en France, les éditions Pika que s’occupe du volume mais les chapitres seront disponible en ligne. A titre indicatif, le 1er chapitre de 90 pages, dont 5 couleurs, coutera 0,49€.  

Synopsis. 

L’histoire débute dans le cosmos Sakura où Shiki Granbell, un orphelin qui vit dans  un parc d’attraction abandonné avec les automates qui l’ont recueillis. Rébecca et Happy, ( sosie de Lucy et double de Happy de Fairy Tail ) deux voyageurs, débarquent sur la planète dans le but de remplir leur site internet nommé aoneko channel ( « aoneko » signifie « chat bleu » en japonais). Alors que leur batterie arrive à son terme, les robots forcent Shiki à quitter la planète avec ces derniers en prétendant qu’ils voulaient les tuer et voler leur vaisseau, permettant ainsi à ce dernier de quitter cette planète et de démarrer une nouvelle vie. 

 

Hiro Mashima avait promis qu’il sortirait un nouveau manga proche de Fairy Tail, ce qui est totalement le cas dans le chara design des personnages présentés, et les éditeurs s’essaient à l’e-book pour l’occasion. L’histoire semble un tantinet inintéressante mais pourquoi pas une bonne surprise à venir ? On en attend pas moins de la part de Hiro Mashima, en espérant que son style de dessin caractéristique permette l’éclosion de nouveaux personnages qui ne ressemblent pas à ceux de ses précédents manga. 

Reup !

J’ai enfin eu l’occasion de lire le premier volume, et finalement, je suis personnellement plutôt conquis par le titre. Alors d’accord c’est très shonen, mais au final on oublie vite la ressemblance des personnages avec ceux de ses histoires précédentes, et on se laisse entraîner dans cette conquête spatiale qui est très rapide. Beaucoup d’évènement en peu de temps, bien pour le rythme, et qui donne l’impression que Mashima ne va pas s’attarder advitam eternam sur le titre, même si on est déjà pris par l’avancée des évènements. Edens Zero ne sera pas la nouvelle révolution du shônen mais je conseille de vous y essayer si vous aimez le genre.

 
Otaku Level 10, le monde Otaku.

About Shinal

A lire

Aja Kusick dessine Ghibli à la manière de Van Gogh.

Aja Kusick dessine Ghibli à la manière de Van Gogh. Et si Van Gogh dessinait …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.