Récemment !

La Bulle de Sheya #5 : les animés qui m’ont marqué en hiver 2021

 

Comme vous le savez, chaque nouvelle saison est marquée par la sortie d’un (très) grand nombre d’animés. Mais évidemment, certains sortent plus du lot que d’autres. Je vous dresse donc ici une liste totalement subjective des animés qui m’ont plu cette saison et qui, je pense, méritent qu’on s’y intéresse ! Je n’ai choisi que mes favoris parmi les 30 que j’ai suivis et j’espère vous faire découvrir de nouvelles choses même si je sais que certains animés de cette liste sont déjà très populaires ! (Attention, cet article contient du spoil si vous n’avez pas vu les premières saisons de certains animés.)

Dr. Stone: Stone Wars

Dr. Stone revient avec une deuxième saison tout aussi intéressante et trépidante que la première ! Pour ceux qui n’en aurait pas entendu parler, cet animé se passe 3000 ans après notre ère, après que l’humanité se soit faite changer en pierre par une lumière étrange. Senkuu, un lycéen féru de science, se réveille dans ce monde de pierre et décide de dépétrifier les autres humains et de rendre la science au monde, une invention à la fois. Il commence donc à libérer de la pierre les autres grâce à une mixture à base… d’excréments de chauve-souris. Oui oui vous avez bien lu. Seulement, il se heurte à un problème de taille : Tsukasa, un autre lycéen qu’il a dépétrifié mais qui lui ne voit pas le futur du même œil. Pour lui, le monde ne doit pas redevenir comme avant et il ne voit pas du tout la science comme quelque chose de bénéfique. Etant connu pour être le lycéen le plus fort du Japon, Senkuu n’est pas encore de taille à lutter et décide de fuir et donc d’abandonner la grotte où il produit la fameuse mixture.

Dans cette seconde saison, Senkuu et ses amis décident de lancer un assaut sur Tsukasa et son clan pour récupérer la grotte, grâce à la science ! Qui gagnera cette bataille ?

Je ne saurais pas vous décrire à quel point cet animé est bien fait. Les designs sont incroyables, l’histoire, super intéressante, dès que vous vous posez une question, vous pouvez être certains que vous aurez la réponse dans la suite (pour moi c’était : et la station spatiale internationale ?). On pourrait penser qu’un animé de sciences pourrait être ennuyeux mais c’est n’est vraiment pas le cas de Dr. Stone.

Hataraku Saibou Black

Vous connaissez peut-être le dessin animé La Vie qui passait à la télévision il y a plusieurs années déjà. Et bien, Hataraku Saibou reprend un peu le même principe. Ainsi, cet animé vous plonge dans votre corps, pour y découvrir vos cellules, globules rouges, macrophages et j’en passe, tous représentés par des personnages haut en couleur ! Après avoir visionné cet animé, vous en saurez sûrement plus sur le fonctionnement de votre corps et de ses mécanismes de défense qu’après vos cours de SVT où vous n’avez rien retenu.

Cette saison, en plus de la saison 2 de Hataraku Saibou, nous avons eu droit à Hataraku Saibou Black. Quelle différence ? Tandis que la première série se déroule dans un corps de santé normale, la version Black, elle se passe dans un corps ravagé par le stress, le tabac et l’alcool. Ainsi, quand les personnages de Hataraku Saibou évoluent dans un monde propre et sont enthousiasmés par leur travail (transporté l’oxygène pour les globules rouges par exemple), ce n’est pas vraiment le cas dans la série Black, où les bâtiments et couloirs sont dégradés (représentant les muscles et vaisseaux sanguins) et les cellules exténuées de se battre contre les dysfonctionnements et les attaques bactériennes. On y suit un globule rouge à travers ses livraisons quotidiennes dans le corps, ainsi que ses rencontres avec les autres cellules sanguines et parfois des micro-organismes pathogènes.

En plus d’être un animé intéressant, vous en apprendrez énormément sur le fonctionnement de chaque partie de votre corps, des globules rouges au foie, en passant par les leucocytes. Croyez-moi après avoir vu cet animé, vous y réfléchirez surement à 2 fois avant d’allumer une cigarette !

Horimiya

Un shôjo ! Il en fallait bien un dans cette liste. Si vous cherchez un animé apaisant, mignon et sans prise de tête, Horimiya est fait pour vous !

Alors qu’elle est admirée pour son attitude amicale et ses résultats scolaires, Kyouko Hori cache un petit secret. Ses parents étant souvent absents de la maison, elle doit également s’occuper de son petit frère et entretenir la maison, ne laissant aucune possibilité de socialiser en dehors de l’école. De son côté, Izumi Miyamura est considéré comme un otaku maussade, effacé, qui laisse tous les autres élèves de sa classe totalement indifférents. Mais en dehors de l’école, c’est une tout autre personne qui se révèle ! Doté de 9 piercings, cachés derrière ses longs cheveux la journée, et d’un tatouage le long du dos et de l’épaule, il est bien loin d’être le garçon coincé et effacé qu’il prétend être à l’école. Il est au contraire, une personne au caractère doux et assez mauvais dans les études.

Par pur hasard, Hori et Miyamura se croisent en dehors de l’école, ne ressemblant ni l’un ni l’autre à ce que l’autre attend. Ces opposés apparemment polaires deviennent rapidement des amis, partageant entre eux un côté d’eux-mêmes qu’ils n’ont jamais montré à personne d’autre.

Horimiya est un animé romance doux et reposant, qui ne tourne pas autour du pot et qui est plutôt réaliste. Même si Hori et Miyamura sont le centre de l’histoire, leurs camarades de classe ne sont pas en reste et sont tout aussi attachants. Un bon animé pour entrer tranquillement dans le printemps !

Inu to Neko Docchi mo Katteru to Mainichi Tanoshii

Série de mini-épisodes (2 à 3 minutes chacun) Inu to Neko Docchi mo Katteru to Mainichi Tanoshii saura combler tous les propriétaires d’animaux !

Cet animé relate la vie quotidienne d’une japonaise célibataire vivant avec son chien et son chat. A chaque épisode, elle nous raconte une petite anecdote qui saura vous mettre le sourire aux lèvres ! Tantôt une comparaison entre les réactions du chien et du chat, tantôt un souvenir de son enfance avec sa chienne, cet animé vous donnera, en 3 minutes, du baume au cœur.

 

Jujutsu Kaisen

J’en avais déjà parlé dans mon article sur les animés qui m’ont marqué en 2020. J’ai donc hésité à en reparler ici, mais au vu des épisodes de cette deuxième partie, il m’a paru évident que je ne pouvais pas faire l’impasse dessus. Je parle évidemment de Jujutsu Kaisen. Avec ses combats dynamiques et son histoire originale, il a su séduire un bon nombre de fan d’animé. Pour ceux qui vivraient dans une grotte et n’auraient pas lu mon précédent article, voici un petit résumé de l’histoire :

Membre du club occulte de son lycée, Yuuji Itadori passe ses journées au club ou à l’hôpital, où il rend visite à son grand-père alité. Les activités de son club n’ont ni queue ni tête et ne sont pas vraiment sérieuses, mais il y passe du bon temps en compagnie des autres membres. Cependant, ce style de vie tranquille prend un tournant quand il rencontre un objet maudit : un doigt de démon. Déclenchant une chaîne d’événements surnaturels, Yuuji se retrouve soudainement plongé dans le monde des Fléaux, des êtres terrifiants formés à partir de la méchanceté et de la négativité humaines, après avoir avalé ledit objet, révélé être un doigt appartenant au démon Sukuna Ryoumen, le “roi des fléaux”.

Devenant l’hôte du démon, Yuuji se voit obligé de changer de lycée pour devenir exorciste s’il ne veut pas tout simplement se faire exécuter sur le champ. Il découvre alors un monde caché des humains et ses nouveaux pouvoirs afin de protéger l’humanité de ces démons.

Cette deuxième partie nous fait découvrir les élèves et mentors de l’école d’exorcisme de Kyoto et nous dévoile de nouveaux ennemis mais surtout nous montre des scènes de combats encore plus époustouflantes que celles auxquelles nous avions eu droit précédemment. Ce qui a racheté les studios MAPPA aux yeux de certains après plusieurs plaintes sur leur travail sur Haikyuu! ou Shingeki no Kyojin. Donc si vous cherchez un animé dynamique, avec une histoire originale et prenante, et des de beaux graphismes, vous ne serez surement pas déçus par Jujutsu Kaisen.

Shingeki no Kyojin : Final Season

Shingeki no Kyojin revient cette fois pour son ultime saison ! Celle-ci se déroule plusieurs années après la précédente. Laissez-moi-vous rafraîchir la mémoire. Nous avions laissé nos héros lors de leur découverte d’un monde extérieur. Monde où les titans n’existent pas. Ainsi dans cette saison, nous découvrons enfin ce qui se passe en dehors des murs, et par-delà l’océan. La première partie de la saison démarre sur les chapeaux de roues : révélations en tout genre et action sont aux rendez-vous ! Cette nouvelle saison signe aussi une évolution au niveau des personnages de l’histoire, plus vieux, avec leurs traumatismes et leurs combats. On notera aussi de nouvelles tenues pour le bataillon, même si elles n’ont pas été aux goûts de tout le monde.

Cette saison prend une tournure totalement différente des précédentes. Tandis que les premières tournaient surtout autour des combats épiques contre les titans et la quête du secret détenu par le père de Eren, cette saison ci s’axe plutôt autour de complots politiques et d’explications sur l’origine des titans et l’existence de l’île où sont enfermés le peuple de nos héros.

Bien que l’animation de cette saison soit un peu en dessous de la précédente, chaque épisode est composé d’un suspense insoutenable et vous retiendrez certainement votre souffle plusieurs fois avant la fin des 24 minutes ! Pleine de révélations et de nouveaux projets, nous avons très hâte de regarder la seconde partie pour voir ce que l’auteur nous réserve.

Tenchi Souzou Design-bu

Vous êtes-vous déjà demandé comment un objet avait été créé ? Comment quelqu’un avait pu penser à son développement ? Quelles idées et erreurs sont survenues pendant sa création ? Si c’est le cas, vous allez surement adorer Tenchi Souzou Design-bu.

Ici ce n’est pas d’objets dont il est question, mais d’animaux ! Imaginer que dieu soit pris d’une flemme incroyable et qu’il décide de créer un bureau de designers pour créer les animaux de la planète à sa place. Voilà le principe de Tenchi Souzou Design-bu. Ainsi, l’animé nous montre une équipe composée de 6 designers tous aussi drôles les uns que les autres. Entre celui complètement obnubilé par le cheval, celui dont le but est de créer des animaux avec des goûts délicieux et celle qui aime ceux avec des attributs un peu glauques, vous n’avez pas fini de rigoler ! Mais en plus d’être un animé comique, il est aussi éducatif ! Car finalement, tous les animaux créés dans Tenchi Souzou Design-bu sont réels ! Vous allez donc en apprendre plus sur leurs modes de vie et comment marchent certains mécanismes de défense par exemple.

Si vous cherchez un animé comique pour vous vider la tête, n’hésitez pas une seule seconde et foncez voir Tenchi Souzou Design-bu !

Yakusoku no Nerverland 2nd Season

Yakusoku no Nerveland revient enfin avec cette deuxième saison tant attendue ! Nous avions laissé nos héros lorsque ceux-ci avaient enfin réussi à s’échapper de la ferme. Ils se retrouvaient donc seuls, dans un monde inconnu, rempli de démons ne souhaitant qu’une chose : en faire leur pitance.

Ainsi, Emma et ses amis se sont échappés de leur ferme et se mettent en quête du refuge dont Minerva, une personne mystérieuse souhaitant aider les enfants destinés à devenir la nourriture des démons, a parlé via l’intermédiaire d’un stylo contenant une projection holographique représentant une géolocalisation. Pendant leur périple, les enfants rencontreront des amis, des ennemis, en apprendront plus sur l’état actuel du monde et pourquoi l’idée des fermes a été mise en place. Ils devront apprendre à se débrouiller dans ce monde où tout veut les tuer.

Cette saison est pleine de révélations et de surprises ! Le développement des personnages prend une tournure intéressante et nous tient en haleine le long de tous les épisodes. Attendre la suite chaque semaine aura été très difficile ! Nous avons hâte de voir ce que la suite amènera sur le chemin d’Emma et sa famille.

Et voilà c’était la liste des animés que j’ai adorés cette saison. Evidemment, j’en ai vu beaucoup plus et il y en a que j’ai décidé de ne pas vous présenter ici, je citerais par exemple Kai Byoui Ramune et Jaku-Chara Tomozaki-kun, car, malgré que je les ai apprécié, je ne pense pas qu’ils sortent assez du lot.

Avez-vous vu des animés de cette liste ? Pensez-vous que d’autres mériteraient d’en faire partie ?

Cet article vous a plu ? 

 

0 / 5 5

About Sheya-chan

Avatar

A lire

Sailor Moon Cafe 2019: Girls Night Out!

 Le Sailor Moon Cafe. Café éphémère. Le Japon est le pays du manga, des animés …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.