Récemment !

La Bulle de #Sheya #7 : les animés qui m’ont marqué cet été 2021

 

Nous revoici pour notre rendez-vous de fin de saison ! Je vous propose encore une fois une liste totalement subjective des animés qui m’ont marqué cet été 2021. N’hésitez pas à me dire si vous les connaissiez et ce que vous en avez pensé !

Boku no Hero Academia 5th Season

Après 5 saisons, on ne présente plus vraiment Boku no Hero Academia. Mais pour les retardataires (pour ne pas dire ceux qui vivent dans une grotte), voici un rapide résumé :

Izuku Midoriya vit dans un monde où 80% de l’humanité possède des super pouvoirs, allant de la manipulation d’éléments au changement de forme. Malheureusement, ce jeune garçon fait parti des 20% restants, les personnes totalement normales ne possédant aucune faculté extraordinaire, brisant son rêve de devenir un héros, profession s’étant développée pour contrer les personnes utilisant leur pouvoir à des fins malfaisantes. Malgré cela, il tente néanmoins de faire de son mieux pour aider les personnes dans le besoin autour de lui ! Mais il semble que sa persévérance ait porté ses fruits : Izuku rencontre le héros numéro un et son idole personnelle, All Might. Le pouvoir de All Might est une capacité unique qui peut être héritée, et il a choisi Izuku pour être son successeur !

Après de nombreux mois d’entraînement épuisant, Izuku s’inscrit à UA High, un lycée prestigieux célèbre pour son excellent programme de formation de héros, et les étudiants de première année de sa promotion, semblent particulièrement prometteurs. Avec ses camarades de classe bizarres mais talentueux et la menace imminente d’une organisation malveillante, Izuku apprendra bientôt ce que signifie vraiment être un héros.

Dans cette 5ème saison, la classe de Izuku est mise en avant grâce à leur intervention auprès de l’organisation de vilains. J’avoue que la première partie de cette saison ne m’a pas vraiment laissé de souvenir impérissable. Celle-ci consistait à faire affronter les étudiants des 2 classes de héros ensemble pour les entrainer et je n’ai vu là-dedans qu’un long rappel des capacités de chacun… Mais la deuxième partie était d’un tout autre niveau. Bien plus intéressante que la précédente, les personnages se développent à une vitesse folle et l’histoire prend un tournant plus que captivant ! On en apprend plus sur la famille de Todoroki et sur l’organisation de vilains. La bataille arrive et la saison 6 promet beaucoup d’actions.

Bokutachi no Remake

La vie ne va pas bien pour Kyouya Hashiba, 28 ans. Ayant quitté son travail de bureau pour poursuivre une carrière dans l’industrie du jeu vidéo, son stage dans un studio populaire se termine brusquement, le laissant au chômage et l’obligeant à retourner vivre chez ses parents. De plus, sa jalousie envers le succès de la « Génération Platine » – un groupe de créateurs du même âge – l’a amené à regretter sa décision de fréquenter une université traditionnelle au lieu d’un collège d’arts. Même s’il croit qu’il n’y a pas de seconde chance dans la vie, Kyouya en reçoit soudainement une lorsqu’il se réveille un jour et se retrouve 10 ans dans le passé.

Kyouya décide alors de ne pas refaire la même erreur et donc de poursuivre ses passions. Pour cela, il s’inscrit à l’Université d’art d’Oonaka. Là, il rencontre sa camarade de classe Eiko Kawasegawa, la femme qui l’avait engagé comme stagiaire dans le présent, aux côtés de ses nouveaux colocataires et futurs membres de la Platinum Generation : l’artiste Aki Shino, la chanteuse et actrice en herbe Nanako Kogure et l’écrivain Tsurayuki Rokuonji.

Si vous cherchez un animé slice to life agréable, avec des personnages attachants et où on ne s’ennuie pas, celui-ci est fait pour vous ! Personnellement, j’ai adoré suivre les aventures de cette colocation de 4 étudiants qui s’épanouissent dans ce qu’ils font et qui cherchent leurs voies.

Bokutachi no Remake, c’est un peu le rêve de la plupart d’entre nous. Qui n’a jamais rêvé de pouvoir recommencer sa vie et faire des choix différents tout en se rappelant de sa vie d’avant ? Mais avons-nous pensé aux changements que cela pourrait engendrer ?

 

Fumetsu no Anata E

Un orbe est projeté sur Terre. Capable de changer de forme à partir d’êtres dont il capte les reflets, il devient d’abord un rocher puis de la mousse. Il est inapte à bouger jusqu’à ce qu’un jour de neige, un loup aux portes de la mort passe à côté de lui. Il prend alors la forme de l’animal et commence à errer avec une destination peu claire en tête. Il tombe sur le maître du loup, un jeune garçon attendant le retour de sa tribu d’un paradis abondant de poissons et de fruits dans le sud. Bien que le garçon soit seul, il espère toujours que ceux qui lui sont chers dans ses souvenirs ne l’ont pas oublié et qu’il les retrouvera un jour. Le garçon veut explorer un nouvel environnement et décide d’abandonner sa maison pour trouver le paradis en utilisant les traces laissées par sa tribu, au côté de ce qu’il croit être son loup. Cependant, avec un corps grièvement blessé et aucune vue de ses camarades aînés, que va devenir le garçon ?

Fumetsu no Anata E illustre l’histoire d’un être immortel faisant l’expérience de l’humanité, rencontrant tous types de personnes dans de nombreux endroits à travers le temps.

J’en avais déjà parlé lors de mon précédent article sur les animés du printemps. Et la suite de la saison ne m’a pas laissée indifférente ! Nous suivons toujours l’histoire de l’orbe, qui a obtenu le nom de Imm (en version française) au fil de ses rencontres. Il a su se faire des amis et évoluer. Il est maintenant capable de parler sans aucun souci et donc de développer des liens plus profonds avec les personnes l’entourant, notamment une vieille femme qui l’accompagnera presque tout le long de son périple.

Cet animé est très souvent décrit comme un chef d’œuvre et mon avis ne diffère pas. Fumetsu no Anata E n’a pas vraiment de but en tant que tel. C’est l’histoire de Imm que l’on voit évoluer au fil des épisodes. Malgré cela, tout est très fluide, il n’y a pas de temps mort et il est difficile de s’ennuyer pendant les 20 épisodes. Le dernier est d’ailleurs une belle promesse de saison 2 que j’ai très hâte de découvrir !

Kageki Shoujo!!

Enfin un animé parlant du takarazuka (théâtre où seules des femmes sont sur scène) ! Etant moi-même une fan de ce genre de théâtre et d’animé culturel, j’ai été ravie de découvrir Kageki Shoujo.

Ai Narata est une ex-idol ayant un dégoût tout particulier pour la gente masculine. Utilisant ses talents en danse et chant, Ai auditionne pour l’école d’art musical et théâtral de Kouka. L’école est réputée pour former les meilleures actrices qui se produisent ensuite dans la célèbre troupe de théâtre Kouka, entièrement féminine. Venant de l’industrie des idoles, Ai est la candidate idéale pour la classe de centième génération de l’école, mais son attitude distante et froide l’éloigne de ses camarades de classe.

Sarasa Watanabe est la seule personne qui souhaite devenir l’amie d’Ai. Mais son caractère excentrique et extravertis en rebute plus d’une dans cette école où tout se veut grâce et distinction. Elle entre à Kouka dans le but de devenir l’une des meilleures interprètes “otokoyaku” – une actrice qui joue traditionnellement des rôles masculins. Après avoir assisté à une représentation de La Rose de Versailles par Kouka lorsqu’elle était plus jeune, Sarasa rêve de jouer un jour le rôle de Lady Oscar !

Mais réussir à Kouka implique plus que du talent, car la jalousie, la tromperie et les dures réalités du show-business mettront leur force mentale à l’épreuve.

Bien que le mot Takarazuka ne soit jamais cité dans l’animé, on ne peut s’y tromper : troupe 100% féminine, queue de plume géante lors des finaux et pont d’argents sur le devant de la scène…. Tous les éléments y sont ! Ainsi, mise à part suivre l’histoire de lycéenne au fil de leur cursus, il est possible d’en apprendre plus sur cette forme de théâtre encore trop peu connue à l’étranger.

Mais en plus de ce côté culturel, l’animé traite également de sujets un peu plus sombres tels que le harcèlement ou encore l’anorexie, qui sont très présent dans le monde du show business.

Shiroi Suna no Aquatope

Après avoir laissé sa carrière d’idole derrière elle, Fuuka Miyazawa se retrouve sur un coup de tête dans un vol pour Okinawa. Le cœur lourd et nulle part où aller, elle erre sans but dans la région jusqu’à ce qu’elle tombe sur Gama Gama Aquarium, un aquarium vieillissant sur le point de fermer à la fin de l’été. La petite-fille du directeur, Kukuru Misakino, ne supporte pas l’idée de la fermeture de l’aquarium et est déterminée à gagner suffisamment d’argent d’ici la fin de la saison pour garder les portes ouvertes.

Voyant la magie unique de l’aquarium, Fuuka supplie Kukuru pour un travail. Cependant, elle découvre bientôt que son manque d’expérience la rend plus un obstacle qu’autre chose. Dans le même temps, Kukuru se rend compte que son objectif ambitieux pourrait être plus que ce qu’elle peut gérer. Avec la pression croissante de tout autour d’eux, Kukuru et Fuuka pourront-elles sauver cet endroit qui leur tient à cœur ?

Shiroi Suna no Aquatope est un animé slice of life, calme et relaxant qui saura vous toucher. Les graphismes sont très doux et collent parfaitement au style de cet animé. Les personnages sont attachants et se donnent à fond pour réussir à sauver l’aquarium. J’ai personnellement adoré le lien qu’entretiennent les clients et les habitués avec le lieu qui donne une impression de grande famille ! Il n’y a aucun moment où l’histoire devient inintéressante et où l’objectif est perdu de vue. Après l’avoir regardé, vous aurez sûrement aussi envie de vous rendre à l’aquarium le plus proche !

L’animé ne finira pas cette saison et se prolonge avec 12 autres épisodes pour l’automne donc n’hésitez pas à y jeter un œil !

Tokyo Revengers

La deuxième année de collège de Takemichi Hanagaki a été le point culminant de sa vie. Il avait du respect, une bande d’amis sur qui il pouvait compter, et même une petite amie. Mais ça, c’était il y a douze ans. Aujourd’hui, il n’est plus personne : un raté dont se moquent les enfants et toujours obligé de s’excuser auprès de son jeune patron. Un reportage soudain sur le meurtre cruel par le gang Tokyo Manji de son ex petite amie du collège aux côtés de son frère ne fait qu’ajouter de la douleur à la blessure. Une demi-seconde avant qu’un train ne mette définitivement fin à sa pitoyable vie, Takemichi est transporté dans le passé, sur ce même jour il y a douze ans, alors qu’il sortait encore avec Hinata Tachibana. Après avoir été forcé de revivre le même jour qui a commencé sa spirale descendante, Takemichi rencontre le frère cadet de Hinata. Sans réfléchir, il admet sa mort apparente avant de revenir dans le passé. Takemichi l’exhorte à protéger sa sœur avant de se retrouver à nouveau projeté dans sa propre époque. Miraculeusement, il n’est pas mort. Plus étrange encore, l’avenir a changé. Il semble que Takemichi puisse modifier l’écoulement du temps. Ayant la chance d’empêcher la mort tragique de son ex-petite amie aux mains du Tokyo Manji, Takemichi décide de voler dans le temps pour changer le cours de l’avenir.

Encore un animé dont j’avais parlé dans mon précédent article. La deuxième partie de la saison est à la hauteur de la première ! Il aurait été possible de penser vers l’épisode 12 que finalement Takemichi avait réussi et sauver ses amis ainsi que le Toman, mais finalement… un rebondissement vient tout chambouler et redémarrer sa quête. Bien que dans la première partie son personnage n’évolue pas vraiment, dans la deuxième il décide enfin de se prendre en main et de ne plus se laisser faire. Les évènements sont plus que prenants et on en apprend enfin plus sur la fondation du clan et les histoires qui en découlent.

Tokyo Revengers était l’animé que j’avais le plus hâte de voir chaque semaine. Chaque épisode à le don pour se terminer sur un suspense insoutenable. J’ai également vu qu’une série (ou qu’un film live action) était sortie et je pense que je vais essayer de la trouver très très vite ! Si vous n’avez pas vu cet animé…. Arrêtez tout et aller y maintenant !

Sondage : Et vous, quels animés vous ont marqué cette été 2021 ?

 

 

 

Cet article vous a plu ? 

 

0 / 6 4.33

About Sheya-chan

A lire

Restaurant to Another World saison 2

 Restaurant to Another World saison 2 ou Isekai Shokudou 2 sortira le 1er octobre 2021 au …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.