Récemment !

Le Takarazuka

Le Takarazuka est une sorte de théâtre musical japonais ou tous les personnages sont interprétés par des femmes. Basé à Takarazuka dans la préfecture de Hyōgo, c’est le théâtre avec le plus gros budget au Japon ! Scène qui tourne sous les pieds des actrices, costumes pailletés à vous rendre aveugle, décors à couper le souffle, le Takarazuka est une chose qu’il faut voir au moins une fois dans sa vie. Chaque année, c’est 2.5 millions de personnes, majoritairement des femmes, qui assistent à des représentations. Encore assez méconnu à l’étranger, le Takarazuka méritait bien un article sur notre site !

Un peu d’Histoire

Le théâtre Takarazuka a été fondé en 1913 par Ichizo Kobayashi. Président de Hankyu Railway, il trouvait que la ville de Takarazuka était l’endroit parfait pour créer une attraction touristique pour booster la vente des billets de train de sa compagnie, étant déjà très populaire pour ses onsens. Il eut l’idée de créer une troupe musicale en voyant que les chants et dance Western devenait populaire chez le grand public. Il voulait créer quelque chose qui ne serait pas élitiste et mettrait les femmes en avant, contrairement au Kabuki. Une troupe fût créée et donna sa première représentation en 1914. Très vite, le Takarazuka devint populaire et acquis son premier théâtre privé. 

Le Takarazuka aujourd’hui

Aujourd’hui, en plus du théâtre à Takarazuka, la compagnie a également un théâtre à Tokyo et performe parfois à Osaka. Les hommes étant banni de la scène, ce sont des femmes qui tiennent les rôles masculins. Elles sont appelées otokoyaku (男役) tandis que celles jouant des rôles féminins sont appelées musumeyaku(娘役). Les costumes, les décors et les éclairages sont somptueux, les performances mélodramatiques, le tout accompagné de chorégraphies et chansons époustouflantes ! Sans parler des finales ou toutes les actrices descende un escalier gigantesque affublé des costumes extravagants et scintillants. Les interprètes principales apparaissent dans la finale vêtues d’immenses queue plumes circulaires rappelant celles de paon, comme à Las Vegas ou Paris.

La formation des actrices

Pour entrer dans la troupe, chaque fille doit suivre une formation de 2 ans dans la Takarazuka Music School, une des plus difficile et compétitive dans le monde. Chaque année, des milliers de jeune fille tentent les auditions et seules 40 à 50 sont acceptées et formées. Elles ont ainsi des cours de musiques, théâtre et danse. Elles bénéficient d’un contrat de 7 ans. L’école est réputée pour sa discipline stricte et son habitude de faire nettoyer les locaux par des étudiants de première année tous les matins.

Les premières années s’entraînent ensemble avant d’être divisées otokoyaku et musumeyaku à la fin de l’année. Les groupes sont choisi en fonction de leurs talents et des rôles occupés par les actrices déjà diplômées. Celles qui deviennent otokoyaku doivent prendre un rôle plus masculin dans la classe, parler au masculin et se couper les cheveux.

Extrait du spectacle Elisabeth de 2007

L’organisation

La compagnie comptes 5 troupes régulières : 

  • Fleur (花 hana) : fondée en 1921
  • Lune (月 tsuki) : fondée en 1921
  • Neige (雪 yuki) : fondée en 1924
  • Etoile (星 hoshi) : fondée en 1931, dissoute en 1939 puis rétablie en 1948
  • Cosmos (宙 sora) : fondée en 1998
  • Superior member : ainsi que quelques troupes d’actrice principale à la retraite mais qui ne veulent pas rompre à 100% avec la compagnie et continuent à se produire de temps en temps sur scènes.

Les 5 troupes de Takarazuka ont toutes des différences de style qui les rendent unique.

  • Fleur (花 hana) : elle qui est considéré comme le « coffre au trésor » d’otokoyaku. C’est dans cette troupe qu’on retrouve la majorité des actrices populaire de la compagnie. Leurs spectacles sont ceux qui ont le plus souvent des budgets importants, avec des décors et costumes fabuleux. Ils sont très souvent dérivés de matériel lyrique.
  • Lune (月 tsuki) : c’est celle des bonnes chanteuses car cette troupe mets un accent tout particulier sur la musique de ses spectacles. Leurs œuvres sont plutôt dramatiques, musicales occidentales et modernes.
  • Neige (雪 yuki) : c’est celle qui détient la danse et l’opéra traditionnels. Elle est vite devenue l’avant-garde du drame japonais traditionnel, dans une compagnie qui tend vers l’occidental. Ils ont été la première troupe à jouer Elisabeth au Japon, un des spectacles les plus populaire de Takarazuka ayant été repris mainte fois.
  • Etoile (星 hoshi) : avec la troupe Hana, c’est celle qui est considérée comme « la maison des stars » de la compagnie. Il y a de très bonnes actrices d’otokoyaku
  • Cosmos (宙 sora) : elle est moins traditionnelle et plus expérimentale. A sa formation, plusieurs talents des autres groupes y ont été rassemblé. Cosmos a été la première troupe à interpréter Phantom et à faire écrire son compositeur à Broadway (Frank Wildhorn). La plupart des otokoyaku de cette troupe dépassent les 170 cm

Ainsi, grâce à ses 5 troupes, la compagnie est capable d’assurer des spectacles à l’année longue et de proposer assez souvent du nouveau contenu. En plus des pièces durant environ 2h, Takarazuka compagnie propose des « revues », des shows plus courts et souvent plus légers et comiques.

Pour faire connaitre le théâtre Takarazuka à l’étranger, la compagnie a monté le spectacle Takarazuka ~World of Dreams~, composé de 4 actrices à la retraire qui parcours le monde. Les tenues sont tout aussi belles que sur les scènes au Japon. Durant le show, elles chantent les chansons populaires de Takarazuka. Si vous n’avez pas la chance d’aller voir un spectacle au Japon, celui-ci est une bonne alternative. C’est parfait pour s’initier à ce théâtre musical si particulier ! Si vous ne parlez pas japonais, pas d’inquiétude, il n’y a pas de mise en scène pour ce spectacle. Il suffit de s’assoir et d’apprécier la musique !

Pour en savoir plus sur Takarazuka ~World of Dreams~, rendez-vous sur leur page Facebook.

Connaissiez-vous le Takarazuka avant cet article ? Avez-vous déjà vu ou envie de voir une pièce ?

Site officiel de Takarazuka

 
Otaku Level 10, le monde Otaku.

About Sheya-chan

A lire

Paysage du Japon par Hasui Kawase, Estampe moderne

Le paysage du Japon par Hasui Kawase fut le thème de prédilection de cet artiste …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer