Récemment !

Les 5 lacs du Mont Fuji.

Le mont Fuji est sans aucun doute l’espace naturel, et de loin, le plus symbolique du Japon. Ceci n’est pas un fantasme d’occidental comme il pourrait y en avoir tant mais bien un point de vue de prime abord Japonais. La perfection de son cône qui se veut le point culminant du Japon du haut de ses 3776 mètres. Un volcan dont la dernière éruption remonte à 1708 et avait fait suite au grand tremblement de terre d’Ôsaka, et dont la puissance avait permis à ses cendres d’atteindre Tokyo, en ce temps Edo. Un sommet que Hokusai, le maître estampier, avait fait objet de sa vénération dans ses « 36 vues du mont Fuji » et que nous introduirons par la formule d’un autre maître, haiku cette fois, Matsuo Bashô:

富士の風や扇にのせて江戸土産

(ふじのかぜやおゝぎにのせてえどみやげ)

Sur l’éventail

Je dépose le vent du mont Fuji.

souvenir d’Edo.

Mont Fuji derrière les buildings de Shinjuku, 2009.
Mont Fuji derrière les buildings de Shinjuku, 2009.

A son versant Nord, cinq lacs, le Fujigoko (富士五湖) et la ville de Fujiyoshida font face à l’ancestrale Fuji, des plus connus comme le Kawaguchiko au plus isolé, comme le Motosuko, ils sont autant de point d’observation et de plaisance pour les vacances Tokyoïtes ou les touristes nombreux – voir très nombreux lors de certaines périodes d’ascension. C’est un petit tour d’horizon de ces lacs que je vous propose aujourd’hui. Donc du versant Nord, en sachant que les expéditions peuvent partir de Gotemba, et du versant Sud. En espérant que l’expérience sera heureuse.

Lac Kawaguchi (河口湖)

Il est le plus connu des 5 lacs qui parsèment le Nord du mont Fuji. Et pour cause il est le plus accessible par la route, et il est surtout le principal point de départ de l’ascension de la montagne. Bien que récemment le lac Yamanaka tend à prendre sa relève. La ville autour du lac est parsemée de Onsen, de restaurant, de ryokan – Entre le lac Kawaguchi et le lac Yamanaka se dresse la ville de Fujiyoshida et ses 50.000 habitants, d’ailleurs jumelé avec Chamonix en France depuis 1978.

Kawaguchiko
(Free – Andy king50)
Fujiyoshida.
la ville de Fujiyoshida, au pied du Fuji-san depuis la pagode Chureito.

 

Lac Sai (西湖)

Le lac Sai est un lieu de tranquillité. A peine plus grand que le lac Shôji, il est bordé par la forêt d’ Aokigahara à laquelle on prête de nombreuses légendes démoniaques.

Ouest du Lac Sai et vue sur le Fujisan
Lac Sai vu de l’Ouest.(GNU ©Jotun)

la forêt d’Aokigahara (青木ヶ原).

Forêt d'Aokigahara
Forêt d’Aokigahara (Creative Commons)

Aussi connu sous le nom de la Mer d’arbre (樹海). La densité de ses arbres empêche le vent d’y pénétrer et la vie sauvage en son sein est presqu’ inexistante ce qui en fait un lieu de mystère très calme. tristement célèbre pour être le second endroit au monde le plus propice aux suicides, après le golden bridge de San Francisco. La forêt, selon les légendes, seraient hantées par les démons et l’esprit des défunts. Dans sa nouvelle, Nami no Tô (波の塔), en 1960, Seichô Matsumoto y fait mourir les deux amants de l’histoire.  Elle lui ai également associé une pratique qui semble avoir été faite dans le Japon médiéval : l’Ubasute. Morbide, elle consistait à abandonner les personnes âgées ou infirme dans des lieux sans vie afin de les laisser mourir – l’Ubasute est encore employé aujourd’hui comme une métaphore à la condition des personnes âgées au Japon, et dans la ballade de Narayama, de Shôhei Imamura, palme d’or en 1983, cette cruelle pratique y est raconté [fiche Allocine]. On ne sait de manière certaine si l’Ubasute est une pratique légendaire ou réelle, mais cette dernière est recensée dans de très nombreux poèmes, légendes et koân, qui sont des histoires bouddhistes.

Vue sur le lac Saiko, par la JAL.

 

Apparté. Une même graphie : 西湖.

La Pagode sur le lac de l’Ouest, classé au patrimoine mondial de l’humanité par L’Unesco se trouve en Chine à Hangzhou – la graphie de son lac, le lac de l’ouest et exactement la même que celle du lac Sai-ko, soit 西湖.

Pagode sur le lac de l'Ouest.
La Pagode sur le lac de l’Ouest, classé au patrimoine mondial de l’humanité par L’Unesco à Hangzhou – son lac, la graphie pour nommer ce lac de l’ouest et exactement la même que celle du lac Sai-ko, soit 西湖.

Lac Shoji (精進湖)

Le lac Shouji est le plus petit des 5 lacs qui entourent le Mont Fuji avec une circonférence de 5km. Une quinzaine d’hôtel et de ryokan offre une vue imprenable sur le mont Fuji.

Lac Shouji, regard sur le mont Fuji.
(Creative Commons, par Volfgang)

Lac Motosu (本栖湖)

Le lac Motosu, d’une profondeur de 145 mètres qui en fait un des 10 plus profonds du Japon, est le seul parmi les cinq lacs qui borde le Mont Fuji à ne jamais geler en hiver.  La vue magnifique de son versant nord a fait de cette dernière celle représentée sur le verso des billets de 1000 Yens. [voir ici]

Lac Motosu, repos devant le Fuji-san
(crédit : captain76, licence GNU)

 

Lac Yamanaka (山中湖)

Le lac Yamanaka est le lac situé à l’altitude la plus élévé – 982mètres- des 5 lacs, c’est aussi le plus grand. Il constitue un lieu de villégiature privilégié pour les Japonais avec de nombreuses pensions, ryokan, deux spas : le Benifuji-no-Yu & le Ishikawa-no-Yu. L’été, on y pratique entre autres activités le ski nautique et la planche à voile. L’hiver, le lac est utilisé par les pêcheurs.  On y a trouvé la fameuse algue Marimo dès 1956.

Marimo dans le lac Yamanaka  Marimo ou Fuji Marimo. Ce sont des algues de forme sphérique que l’on trouve seulement à l’état naturelle dans quelques endroits du globe – où il fait très froid. Elles ont été découvertes dans le lac Yamanaka en 1956. Elles doivent leur nom à « Mari » qui en Japonais signifie « balle », 鞠, en rapport avec leur forme sphérique et à « Mo »,藻, qui signifie algue. Elles sont très populaires au Japon et certaines mascottes sont des marimos, dont une des plus célèbre est Mari Mari Marimo.

 

 

Reflet du Fuji dans le Yamanaka-ko.

 

source Yamanashi-kankou / ville de Fujiyoshida / préfecture de Shizuoka

/Blog divers dont : caroline Ho // Kanie

 

 

Sur le site du Japon : Hokusai « 36 vues du Mont Fuji ».

Voir aussi :le Ezo Fuji.

 

 

Comments

comments

Boutique-japon

About Shinal

A lire

Plateau de Soni, préfecture de Nara.

La magnificence du plateau de Soni, un village de 1500 habitants, dans la préfecture de …

11 commentaires

  1. En ce Moment je fait un exposer et se site me donne beaucoup d’informations !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *