Récemment !

Une journée à Yokohama

Les chroniques de Sheya #2 : mon arrivée au Japon et journée à Yokohama !

Je vous présente ma deuxième chronique sur le Japon. Trois autres suivront : « 3 jours à Kyoto », « Osaka et ses alentours » et enfin, « une semaine à Tokyo ».

Avant que vous ne commenciez, je souhaiterais vous rappeler que c’est mon propre voyage préparé par mes soins et en fonction de mon budget. Il y a une multitude de choses que je n’ai pas faites à cause du prix et évidemment j’en ai fait d’autres qui n’intéresseraient pas tout le monde ! Avant de partir en voyage, renseignez vous bien par vous même des choses qui pourraient vous plaire.

Bonne lecture !

Gare de Tokyo
Gare de Tokyo

L’arrivée au Japon

Lorsque vous arrivez à Tokyo en avion, vous avez le choix entre deux aéroports : Narita et Haneda. Pour ma part, j’ai atterri à Narita. En arrivant, avant de récupérer vos valises, vous devrez passer la douane où vous donnerez votre papier d’immigration (que l’on vous aura fourni dans l’avion), montrerez votre passeport et on prendra vos empreintes digitales ainsi qu’une photo de vous. Pour ceux ayant déjà voyagé aux US, c’est le même principe. Vous récupérez ensuite votre valise et vous êtes prêt à quitter l’aéroport !

Pour se rendre à Tokyo depuis Narita c’est très simple : il vous suffit de prendre un billet pour le Skyliner qui se rendra directement à Tokyo. (Notez que vous avez des places assignées, faites attention !) Vous aurez le choix entre 2 stations : Ueno ou Nippori, 2 stations de la Yamanote Line. Prenez celle la plus proche de votre destination. Pour les détenteurs de JR Rail Pass, vous ne pourrez pas l’utiliser pour ce train, car il fait partie des trains KEISEI et non JR. D’ailleurs, vous pouvez activer votre JR Rail Pass à Narita, mais il y aura probablement beaucoup de monde, si vous n’en avez pas l’utilité dès le lendemain voire le jour même, je vous conseille de le faire activer dans la gare de Tokyo, où il y aura beaucoup moins de monde.

C’est donc parti pour un peu plus de 40 minutes de train, direction la capitale nippone ! Une fois à destination, il est très probable que vous deviez prendre le métro. Pour obtenir un billet, rendez vous aux bornes. Vous pouvez les mettre en anglais. Si vous restez sur Tokyo, je vous conseille de vous fournir une carte SUICA. Cette carte est très simple d’utilisation : vous mettez un montant sur cette carte et vous payerez chaque passage avec cette carte lorsque vous arrivez à destination. Si vous n’avez pas le montant voulu sur votre carte, les portes se fermeront et émettront un son ainsi qu’une lumière rouge. Vous pourrez aller recharger la carte sur des bornes derrières vous. Je vous conseille de regarder cette vidéo de Planet Calling qui explique très bien comment fonctionne le métro de Tokyo. Si vous avez un JR Rail Pass, plusieurs lignes JR passent à travers Tokyo, notamment la Yamanote Line, la ligne la plus pratique et la moins chère du réseau.

Et le voyage commence…

Nous avons donc pris le Skyliner, direction Nippori. Arrivés à la station, nous avons acheté nos cartes SUICA et direction Ikebukuro, quartier où se trouvait l’appartement AirBnb que j’avais réservé pour les deux premières nuits. L’appartement était situé en plein milieu du quartier. Comme nous étions fatigués, nous avons décidé de rester dans la zone pour la soirée. A cause du décalage horaire (13 heures comme je vis au Québec), nous n’avions pas vraiment faim. Nous avons donc été tester les glaces du Milky Way Cafe que j’avais repéré en arrivant. J’en avais entendu parler la semaine juste avant grâce à la blogueuse Béné no Fukuoka qui y avait fait un tour le week-end précédant mon arrivée. Je ne m’étais pas du tout renseignée sur son emplacement alors ça a été une véritable surprise de découvrir qu’il se trouvait à Ikebukuro ! Je me suis alors dit que c’était l’occasion et je n’ai pas été déçue ! Les glaces, en plus d’être vraiment jolies, sont excellentes et le personnel est très sympathique. Si vous avez l’occasion d’y faire un tour, je vous le conseille.

Glace du Milky Way Cafe
Glace du Milky Way Cafe

C’était ma première approche avec les restaurants japonais (comme c’était mon premier voyage au Japon) et, bien qu’étant prévenue, j’ai trouvé ça assez amusant que tout le personnel remercie le client sortant du restaurant en criant « Arigatô gozaimasu ». Ça met une ambiance spéciale mais j’ai vraiment aimé ça.

Figurines Love Live! School Idol Project
Figurines Love Live! School Idol Project

Ensuite, nous nous sommes baladés dans la rue principale du quartier. Comme il faisait nuit lorsque nous sommes sortis du café, il y avait des néons et des panneaux lumineux partout. On ne savait plus où poser nos yeux. Nous ne nous sommes arrêtés nul part, sauf dans l’un des fameux Games Center de la licence SEGA. C’est vraiment un monde totalement différent. Il y avait de la musique partout et tellement de jeux qu’on ne savait lequel faire ! Les premiers étages étaient réservés au « catch machine », c’est-à-dire les machines qui vous donnent des lots lorsque vous arrivez à les attraper, le plus souvent avec une pince. Beaucoup de peluches mais également de figurines. Les fans de l’animé Love Live! School Idol Project doivent être ravis car en ce moment, elles sont la vedette de la plupart des Games Center : figurines, peluches, oreillers, pochettes, thermos et j’en passe ! Même la musique qui passait en était tirée. Les étages suivants étaient remplis de jeux. Il y en avait pour tous les goûts : jeux de musique comme les fameux tambours, de visée comme Gunslinger Stratos, de voiture comme Mario Kart, chacun y trouvera son bonheur ! Et le dernier étage était consacré aux Purikura, les fameux photomatons japonais qui vous donnent des airs de manga et où l’on peut modifier les photos en y ajoutant toute sorte de stickers, phrases, etc.

Le décalage ayant eu raison de nous, nous n’avons rien essayé et sommes rentrés nous coucher.

Journée à Yokohama

Ce jour là, j’avais prévu de rencontrer un ami français s’étant expatrié au Japon pour y travailler. C’est lui qui nous a proposé d’aller visiter Yokohama avec deux amis japonais à lui. Nous nous sommes donc donnés rendez-vous à 11 heures à la station Yokohama. Nous étions réveillés tôt à cause du décalage, nous avons donc pris le métro jusqu’à la station Tokyo afin de faire activer nos JR Rail Pass. Pour le faire activer c’est très simple : nous nous sommes rendus au bureau d’échange JR Rail Pass de la gare. Là, il suffit de dire que vous voulez faire activer votre pass et on vous demandera à partir de quelle date vous le souhaitez. Nous avions des pass d’une semaine et les avons activés pour le lendemain car c’était le jour de notre départ en shinkansen, le TGV japonais. Ensuite, vous aurez un petit formulaire à remplir vous le donnez avec vos bons d’échange et le tour est joué !

IMG_7095
Jardin de bonsaï

Comme nous avions encore du temps avant de nous rendre à notre point de rendez-vous à Yokohama, nous avons été faire un tour près du palais impérial qui se situe juste à côté de la gare de Tokyo. A notre arrivée, il n’y avait pas beaucoup de monde, nous avons donc pu profiter du jardin de bonsaïs ainsi que des alentours du parc dans le calme. Nous n’avions pas le temps de rentrer pour le visiter mais sachez que c’est possible de le faire en réservant à l’avance. A notre départ, la place commençait doucement à se remplir de touristes chinois. Nous sommes retournés à la gare pour prendre le métro, direction Yokohama !

Arrivés à 10 heures, nous avons pris le temps d’aller nous promener dans un centre commercial se situant juste à la sortie de la station. C’était tout simplement immense et chaque étage était destiné à quelque chose de bien précis : un étage pour la nourriture, de toute sorte, du thé au fromage en passant par la nourriture japonaise et les croissants français. Un étage pour la mode féminine, et un autre pour celle masculine. Un étage pour les accessoires tels que les sacs à mains de luxe. Et au dernier étage se trouvait une sorte de jardin avec des restaurants.

IMG_7120
Peluche Pokémon

Après avoir flâné une heure dans le centre commercial et acheté quelques petites choses, nous avons rejoint nos amis et direction le Pokémon Center. Il était assez grand avec toutes sortes de goodies. Evidemment, Pikachu était partout mais il y avait aussi bon nombre d’autres Pokémons et même certains dont je ne connaissais même pas l’existence. A l’entrée, si c’était votre anniversaire, vous pouviez avoir une carte et une couronne personnalisée avec un autocollant de votre évolution d’évoli préférée. C’était le mien et mes amis tenaient à ce que je porte ma couronne un petit moment… J’ai réussi à l’enlever dans le magasin d’en face : un magasin spécial Ghibli ! Même si vous n’êtes pas fan, je vous conseille d’aller voir, car le magasin est magnifique. Vous trouverez de tout : éventails, chaussettes, serviettes, pot de fleur, figurines, etc. A gauche de celui-ci vous trouverez un magasin pour les otaku : manga, goodies et figurines sont au rendez-vous ! Nous sommes ensuite descendus au dernier étage pour aller manger quelque chose de très populaire au Japon : un barbecue coréen. Nous avions le choix entre 3 menus et le prix était assez abordable. La viande était accompagnée de salade, de soupe miso ainsi que de riz blanc.

Après manger, nous nous sommes dirigés vers un petit parc d’attraction où se trouvait une grande roue ainsi que plein de petites attractions comme des bûches, des montagnes russes ou encore des maisons hantées. Il y avait un Games Center pas loin, nous en avons donc profité pour faire un purikura de groupe. C’était vraiment super amusant, même si les garçons ont un peu râlé parce qu’ils ne voulaient pas le faire. Ensuite, nous nous sommes dirigés vers le port où nous avons découvert qu’il y avait le Ramen Festival, on pouvait donc faire la queue à des stands qui servaient tous des ramens différents ! Pour ceux qui ne le sauraient pas, les ramens sont des pâtes baignant dans un bouillon à base de poisson ou de viande et souvent assaisonnées au miso ou à la sauce soja. Ayant déjà mangé, nous avons passé notre chemin et nous avons appris que le soir même se tiendrait un feu d’artifice sur le port. Il y avait encore 3 bonnes heures d’attentes, mais les berges étaient déjà noires de monde. Pour passer le temps, nous nous sommes rendus au quartier chinois de Yokohama. C’était un très joli endroit. Nos amis japonais nous ont emmené prier dans un temple qui était vraiment magnifique. Il y avait de jolies sculptures un peu partout ainsi que des dragons sur le toit. Ensuite, nous avons fait un peu le tour du quartier avant de se faire arrêter par quelqu’un nous tendant une publicité pour une sorte de musée des illusions. Ayant encore un peu plus d’une heure à tuer, nous avons tenté notre chance, et franchement… c’était terriblement nul. Tellement nul que nous avons juste ri tout le long d’être rentré dedans ! Le musée regroupait des trompes l’œil, comme par exemple un requin en peinture qui semble sortir du mur, un tableau qui donne l’impression que vous êtes sur la muraille de Chine, plein de petits jeux que vous avez déjà vu 45 000 fois sur Facebook, etc. C’était vraiment nul mais comme nous étions un bon groupe et que tout le monde était du même avis, nous avons bien ri et ça reste un bon souvenir.

Temple chinois
Temple chinois
Arbre à souhait
Arbre à souhait

En sortant, nous sommes tout de suite allés nous trouver une place pour le feu d’artifice. Nous avons réussi à en trouver une un peu éloignée mais avec une superbe vue. Le feu était magnifique. Je n’en avais jamais vu de tel avant. Nous avons pu voir des smileys, des cœurs, des fleurs mais les feux en eux mêmes était tout aussi beaux avec plein d’effets différents ! J’avais beaucoup entendu qu’après avoir vu un feu d’artifice au Japon, on ne peut plus vraiment apprécier les autres. Maintenant je comprends pourquoi. Surtout que nous avons même pas vu le plus réputé !

Feu d'artifice de Yokohama
Feu d’artifice de Yokohama

Après en avoir pris plein les yeux, nous avons été manger. Prendre le métro était de toute façon impossible étant donné que la plupart des personnes présentent se dirigeaient vers là, et nous étions un bon nombre réunis autour de ce feu d’artifice. Quitte à attendre 2 heures pour attraper un train, autant aller faire autre chose. Mon ami nous a emmené dans un Izakaya, une sorte d’auberge japonaise où on partage ce que l’on commande. J’ai laissé les autres choisir, n’y connaissant absolument rien et ne sachant pas lire le japonais. Nous avons donc pu manger des sushis, une pizza aux fruits de mer, un tartare de thon rouge et d’autres choses dont je ne me souviens plus du nom. C’était très convivial et le repas était vraiment bon ! Nous avons passé une excellente soirée.

Nous sommes ensuite rentrés et avons préparé nos valises car le lendemain nous devions prendre le shinkansen, ce fameux TGV japonais, direction Kyotô !

J’ai vraiment beaucoup apprécié Yokohama. C’est vraiment un bel endroit, et encore plus de nuit ! Je vous conseille fortement de vous prévoir une journée là-bas, ça en vaut vraiment la peine. Si vous êtes au Japon en été, sachez qu’il y a un grand nombre de matsuri, ou festivals, qui sont organisés lors de cette période. Essayez d’aller voir un des nombreux feux d’artifices que l’on peut y voir, ça vaut vraiment le coup !

 

Chroniques #1 – Chroniques #2 – Chroniques #3 – Chroniques #4 – Chroniques #5

Plus de photo sur Twitter et Instagram avec le hashtag #SheyaInJapan.

 

Comments

comments

Boutique-japon

About Sheya-chan

A lire

Le Dragon Ball café

Le Dragon Ball café ouvrira ses portes à Osaka le 8 décembre. Il s’agit une …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *