Récemment !

Le Tombeau des Lucioles

Le Tombeau des Lucioles (1988)

C’est le premier film réalisé entièrement par Isao Takahata depuis la fondation des studios Ghibli. Il a reçu d’excellentes critiques et est devenu un classique des films d’animations japonais malgré sa noirceur qui en a choqué plus d’un.

le_tombeau_des_luciolesSynopsis

L’histoire se déroule dans le Japon de la Seconde Guerre Mondiale. Seita, 14 ans, et sa petite sœur Setsuko, 4 ans, se retrouvent livrés à eux-même après la mort de leur mère durant le bombardement à la bombe incendiaire de Kobe par l’armée américaine. Après plusieurs vaines tentatives pour joindre leur père, un officier supérieur de la marine impériale japonaise, les deux enfants vont habiter chez une tante éloignée. Au départ prévenante et accueillante, la femme devient progressivement cruelle avec les deux enfants qu’elle finit par traiter comme des fardeaux. Devant l’ambiance présente et le comportement de leur tante à leur égard, Seita et Setsuko se réfugient dans un abri désaffecté, illuminé par des milliers de lucioles à la nuit tombée. Malheureusement, survivre pendant la guerre pour des enfants abandonnés à leur sort n’est pas facile et les problèmes s’enchaînent. Le manque de nourriture et de propreté rendent Setsuko malade. Son frère, désespéré, se met alors à voler de la nourriture pour aider sa sœur mais il se fait prendre par un fermier. Il décide alors d’aller en ville vider le compte en banque de ses parents et apprends alors la capitulation du Japon ainsi que la destruction de la marine japonaise. Il rentre alors à l’abris où il tentera vainement de sauver sa sœur de la mort. Totalement anéantit, Seita se laissa alors dépérir jusqu’à sa propre mort.

Comments

comments

Boutique-japon

About Sheya-chan

A lire

Interview de Valérie Lévesque, auteure du livre Les Bentôs de Valérie

Valérie Lévesque est une blogueuse québécoise de la région du Saguenay. Sur son blog, Les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *