Récemment !

Les esprits vengeurs du clan Heike

En l’an 1185, Minamoto no Yoshitsune, se dresse fièrement sur la proue de son bateau voguant toute voile dehors à travers la baie de Daimotsu, dans l’ancienne province de Settsu, aujourd’hui la préfecture de Hyogo. Yoshitsune a fui aussi loin qu’il le pouvait de son frère, Yorimoto, qui s’est récemment emparé du pouvoir sur le le clan Heike, dans un des combats les plus retentissants du Japon médiéval qui opposait alors les Minamoto aux Heike. Se déclarant Shôgun, Yoritomo voyait alors son frère, dont la légende n’était pas moindre, comme un potentiel rival qu’il fallait éliminer. En procédant ainsi, Yoshitsune espérait calmer la jalousie et la paranoïa de son frère.

 Le voyage ne s’était pas présenté sous les meilleurs auspices. Yoshitsune a été forcé de prendre le large et de laisser derrière lui sa maîtresse, la fameuse danseuse lady Shizuka et pendant la danse d’adieu qu’elle lui adressait,  sa coiffe tomba au sol. La mer était agitée, et Yoshitsune désirait retardait le départ. Mais son loyal conseiller, le sage, et moine célèbre, Musashibo Benkei, le pressa de partir sans délai et d’affronter les éléments. Le retarder signifiant prendre le risque de se faire tuer des mains des soldats de son frère.

Utagawa Kuniyoshi « sesshu daimotsu no ura heike no onryo arawaruru zu »

Au début tout se passait bien en dépit de la violence de la mer, mais les choses changèrent rapidement.  Sans prévenir, alors que le bateau était en train de sortir de la baie et d’approcher les montagnes Yoshino, la brume se leva soudainement et entoura le navire, en plus d’éloigner toute clarté. Les vagues s’élevèrent et elles frappaient de toute leur force Yoshitsune et ses hommes, s’amusant avec l’embarcation comme s’il s’agissait d’un simple jouet. Le bateau était pris dans la mer, sans possibilité de manœuvrer comme si il était retenu par quelques pouvoirs surnaturels.

Regardant par-dessus bord, la vérité éclata. Caché dans les profondeurs des vagues les corps blancs, des guerriers morts du clan Heike qui avaient récemment été détruit par Yoshitsune lui-même retenaient le bateau de tout mouvement. Le bateau n’allait plus nulle part sinon en enfer.

Sortant de l’océan, un des fantômes sautant par-dessus bord. En un regard, Yoshitsune le reconnut, malgré son visage de mort. Il s’agissait de Taira no Tomomori, un général du clan Heike. Ses yeux étaient rouge sang quand il sortait son imposant naginata, une épée longue, et s’apprêtait à charger Yoshitsune. Le grand guerrier Minamoto ne vacillait pourtant pas devant cette vision d’horreur, et il ne trahissant pas la moindre peur. A son tour, et calmement, il sortit son arme de son fourreau et se préparait au combat.

Utagawa Kuniyoshi « Taira Tomomori no Onryo » – « Le fantôme de Taira Tomomori ».

Mais le moine-guerrier Musashibo Benkei savait le combat vain. Qu’importe le pouvoir de mort qu’avait l’épée de son maître, elle ne pourrait jamais trancher la chair morte, contrairement au Naginata du fantôme de Tomomori.

C’est alors qu’il s’agenouilla et invoqua les cieux au travers d’un chant de prières. Il en appela aux cinq directions, au nord, au sud, à l’est, à l’ouest et à la mystérieuse et inconnu cinquième direction. Pendant que Yoshitsune parvenait à reculer le moment de l’attaque mortelle, et que les autres fantômes du clan Taira continuait à mener le bateau vers sa perte, Benkei combattait dans une guerre spirituelle tournant ses prières contre le pouvoir de la mort.

Ainsi fût la récompense de l’esprit de Benkei et de la dévotion de ses prières que les vagues cessèrent et la brume se dissipa aussi soudainement qu’elle était arrivée. Les esprits vengeurs disparurent, incapable de rester face aux pouvoirs protecteurs des kami. Leur attaque était finie, ainsi Yoshitsune et ses hommes purent poursuivre leur route et survivre à la jalousie de son frère et aux rancœurs de temps passés.

Histoire issue de Gikeiki (chronique de Yoshitsune).
Pièce célèbre du No : The Warrior Ghosts of Noh
Mizuki Shigeru’s Mujyara/ British museum

Note. 

Minamoto no Yoshitsune. Personnage important de l’histoire du Japon, peut-être considéré comme le plus grand samurai de tout temps. Une grande légende l’entoure malgré sa mort par trahison. Il est un des personnages proéminent du « Heike Monogatari » le grand conte de l’histoire du Japon qui relate la guerre entre les Taïra et les Minamoto pour le pouvoir à la fin de la période Heian. Dans la légende Aïnous, il aurait été capable de fuir le siège de Koromogawa où il est mort et refait surface en tant que Okikurumi en Hokkaïdo où un temple lui est consacré. Dans une autre version folklorique, il serait ensuite parti en Asie centrale, et serait devenu Gengis Khan, pour faire comprendre la puissance extraordinaire qui demeure autour de ce personnage de l’histoire du Japon.  
Il est le beau frère de la nonne shogun, et l’oncle des shoguns de Kamakura

 

Taira no Tomomori était un général du clan Taïra qui officiait durant les guerres de Genpei ( jusqu’à 1185), à la bataille navale décisive de Dan no Ura alors que son clan était vaincu, il se décida, accompagnait de ses hommes à se suicider. Pour cela ils s’attachèrent à une ancre pour s’enfoncer au fond de la mer.

 

Chaque semaine, un nouveau conte japonais est disponible sur le site du Japon. Retrouvez ces contes ici .
 
Otaku Level 10, le monde Otaku.

About Shinal

A lire

La princesse Pivoine

Le conte de la princesse pivoine, Botan Hime en japonais, également connu sous le nom …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer