Récemment !

Little Busters!

Comme le précédent anime présenté sur le site possédait un « ! » à la fin de son titre, le nouveau en possédera un aussi et ce sera Little Busters!. C’est ainsi que cet article justifie son existence, car le monde ne pourrait exister s’il n’existait pas à cause de la causalité et de tout ce qui s’en suit. Si quelqu’un a compris quelque chose à cet introduction, n’hésitez pas à le signaler car moi-même qui l’ai écrite je n’ai pas compris.

Ainsi Little Busters! apparaît sur le site comme une suite logique car il s’agit d’un anime de saison. Saison convenons-en pluvieuse, et qui convient logiquement à ce genre de production. Sans plus de transition maladroite, voici un court résumé de l’histoire:

 

Riki n’était qu’un enfant quand il a vu ses parents disparaître, le laissant seul et devant affronter une depression naissante suite à ce drame. Un jour il rencontre par hasard un groupe de 4 amis se faisant appeler les « Little Busters! » et il prendra part à ce groupe. Chemin faisant, ils restent ensembles au long de leur scolarité et le chagrin de Riki se dissipa petit à petit. Aujourd’hui alors qu’ils sont en seconde année de lycée, ils cherchent toujours des moyens de faire régner la « justice » ensembles.

 

Mauvais remake d’Alien avec une batte de baseball.

 

Voilà encore un synopsis original, on sent que les auteurs se sont bien défoncés le cigare pour le trouver. Mais c’est une recette qui marche, et nul doute que l’on aura quelque chose de bien sympathique au final. Le premier réflexe en lisant le scénario et en voyant l’anime est de se dire que c’est un peu du AnoHana auquel on aurait ajouté de l’humour et de l’action. Ou bien alors on nous ressert Angel Beats! [à voir ici]… mais là il faut nuancer.

« T’as bu dans mon Yop? »

L’inquiétude majeure avec cet anime est qu’il est designé par J.C Staff. Ce sont bien sûr des gens de talent (comme pour Kamisama no memochou qu’on aime bien sur ce site) mais comme nous n’avons eu le droit qu’à des adaptations de qualité concernant les adaptations de Visual Novels de chez Key, la barre est très haute.

Globalement, le staff est le même que sur Air ou Clannad, donc on peut imaginer que la bande son sera correcte, d’ailleurs un bon moyen de jauger la réalisation dans son ensemble est de regarder ce petit opening .

L’espoir est permis à la vue du premier épisode qui sans être transcendant, pointe en peu de temps chaque aspect qui sera abordé. C’est un poil confus et rapide, pourtant l’anime risque d’avoir la même durée que Kanon(2006). Même s’il y a quelques imperfections comme ci-dessous, une fille aux doigts rectangulaires (espérons que cela ne lance pas une mode au Japon), nous devrions assister à une bonne petite série, actuellement en cours de diffusion depuis le 6 octobre 2012. Après je charrie un peu J.C Staff sur le coup quand même, car ce qu’on a pu en voir est très correct :-)

Alors ce sera l’un des choix de la saison pour le site, et comme d’hab à la fin un indice de confiance pour savoir s’il faut le voir. Et l’attente est assez grande, donc ce sera impitoyable, aussi vrai que quand il était petit, Riki n’a pas eu la belle vie.

P.S: présentation des persos plus tard, on ne les connait pas trop trop encore (enfin moi, faut que je me fasse le VN en même temps!)

L’épisode 1 :

 

« donne moi ta main… »

 

 

Copyrights © : J.C. Staff, Warner Bros, Key

 
Otaku Level 10, le monde Otaku.

About Rudovikku

A lire

La Bulle de Sheya #2 : mes recommandations shôjo

Cela fait maintenant plus de 10 ans que je lis des mangas. Je n’ai pas …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer