Récemment !

Modes de rue au Japon

Il existe au japon de nombreux styles et de modes qui se basent généralement sur un mélange de labels locaux et internationaux. Il s’agit pour certains de styles qualifiés d’extrêmes et avant-gardiste, similaires à de la haute-couture comme en Europe. Bien que les styles changent avec le temps, les modes de rue au Japon restent très importantes et tout particulièrement à Tokyo. Il est très facile de retrouver de jeunes adultes portant un style de rue dans les districts les plus connus dans le genre tel que Harajuku, Aoyama, Ginza, Odaiba, Shijuku et Shibuya.

Voici un petit récapitulatif des tendances actuelles au pays du soleil levant.

Gyaru

Image source

Souvent appelé Ganguro alors que celui-ci est en faite une de ses sous-catégories, le style Gyaru est une mode de rue qui prit naissance durant les année 1970. Il trouva son apogée dans les années 2000 mais déclina par la suite. le style Gyaru  se concentre sur le girly-glam et l’artificiel avec des faux ongles, faux cils et perruques. [Un peu plus +]

 

 

 

Ganguro

Image source

Cette mode de rue débutât à l’orée des années 1990 et explosa au tournant du millénaire. Comme dit précédemment, il s’agit d’une sous-catégorie du Gyaru. Il s’agit principalement de tenues aux couleurs vives et courtes, avec mini-jupes et sarongs.  A cela s’ajoute généralement des cheveux décolorés, un bronzage important, des faux cils, du eye-liner noir ou blanc et des chaussures compensées. [Un peu plus +]

 

 

Kogal

Image source

Le look Kogal se base sur la tenue vestimentaire des lycéennes avec cependant des jupes plus courtes, des loose socks (chaussettes plissées), des foulards et une teinture au niveau des cheveux. Le terme Kogal est l’anglicisme de Kogyaru, une contraction de Kokosei gyaru. il fut très répandu durant les année 1990 mais se trouve sur le déclin depuis. Les centres de la culture Kogal se situent principalement dans les districts Harajuku et Shibuya de Tokyo.

[Un peu plus +]

 

 

Bosozoku

Image source

Bien que ce style vestimentaire ait perdu toute popularité dans la rue depuis les années 1990, il reste un incontournable dans différent médias japonais. En effet, réutilisé et même parodié, le mouvement Bosozoku se trouve très présent dans les mangas, animes et films. L’ensemble typique est souvent présenté avec un uniforme comprenant une combinaison comme ceux portés par les travailleurs manuels ou un tokko-fuku. Ce genre de manteau militaire se trouve avec des slogans généralement en kanji et est très souvent ouvert pour montrer directement le torse sans haut mais bandé. A cela s’ajoute un pantalon bouffant enfoncé dans des bottes hautes.

Le style vestimentaire s’est associé à une sous culture basée sur les motos. Ces groupes de motards customisent et trafiquent leurs véhicules afin que ceux-ci fassent plus de bruit. Ils apparurent pour la première fois dans les années 1950 et la plupart de leurs membres furent originaires des milieux socio-économiques inférieurs. Ils utilisèrent les activités de gang de moto afin d’exprimer le mécontentement et l’insatisfaction à l’égard de la société japonaise.

Quelque exemples de films, mangas et animes célèbres présentant le style Bosozoku: Black Rain, Akira, Wild Zero, Beelzebub, Durarara!! ou encore Great Teacher Onizuka (GTO) pour ne citer qu’eux. [Un peu plus +]

 

 

Decora

Image source

Le style Decora originaire de la fin des années 1990 et du début des années 2000 fut à ce point important que sa popularité dépassa les frontières du pays. Les vêtements sont en général noir, rose sombre ou rose clair mais d’autres couleurs sont aussi acceptées. L’imprimé léopard est aussi très courant. Un hoodie et une chemise simple sont souvent portés avec une jupe courte ornée de dentelle. La coiffure (queue de cheval basse et longue frange) et le maquillage ont tendance à être très clair. Mais le point le plus important est la quantité d’accessoires. Il y a généralement tellement d’accessoires que la chemise et la frange finissent par être à peine visibles. Chaussettes, jambières, manches et bas sont également par dessus pour former des couches. Bien que toujours populaire en dehors du Japon, le style fini par fusionner à la fin des années 2000 avec le mouvement lolita. [Un peu plus +]

 

 

Visual Kei

Image source

Créé au milieu des années 1980 par des musiciens japonais, le Visual Kei consiste en du maquillage, des coupes de cheveux pour le moins improbables et des costumes flamboyants dans la veine du Glam Rock ou du Glam Metal, popularisés par de célèbres groupes tel qu Kiss, Twisted Sister ou encore Motley Crue. L’androgynie est aussi un aspect très récurrent de ce mouvement. Les groupes et artistes les plus influents au Japon se présentant sous le mouvement Visual Kei sont les suivants: X Japan, Luna Sea, Versailles, The Gazette, Mejibrey, L’Arc en Ciel ou encore An Cafe. [Un peu plus +]

 

 

Oshare Kei

Image source

Le style Oshare Kei est une version du Visual Kei et se concentre beaucoup sur le mélange de différents modèles, de couleurs vives et d’éléments punks dans le but de créer un look unique. A la différence du Visual Kei, le maquillage est atténué et met d’avantage l’accent sur les yeux. Les piercings au visage sont aussi très fréquents. Le mouvement fut lui aussi très influencé par les artistes musicaux et nombreux sont ceux déjà importants pour le Visual kei.

[Un peu plus +]

 

 

Angura Kei

Image source

Considéré comme le plus sombre des styles visuels Kei, l’Angura Kei consiste en un ensemble généralement 100% noir mais avec beaucoup de chaines et de piques. Il est souvent comparé au mouvement gothique moderne. Encore une fois, le mouvement fut très influencé par la scène underground. [Un peu plus +]

 

 

Cult Party Kei

Image source

Le style Cult Party Kei, nommé d’après la célèbre boutique « cult party » à Harajuku (désormais nommé Vierge Marie) est un style relativement récent qui repose sur l’utilisation d’objets religieux occidentaux comme la Croix ou la Bible. L’aspect général se traduit souvent par des croix en pendentifs, des tissus de couleur douce, beaucoup de dentelle, de nœuds en satin ou de gravures de la Bible. Le maquillage et les coiffures sont généralement plus naturels, plus légers, avec des roses. Il est très souvent considéré comme un sous genre du prochain style, le Dolly Kei. [Un peu plus +]

 

 

Dolly Kei

Image source

Dolly Kei est un style basé sur la vision qu’ont les japonais du Moyen-Age et des contes européens comme ceux des Frères Grimm et de Christian Andersen. Il inclut beaucoup de vêtements de style vintage et parfois des symboles religieux. Le célèbre magasin « Grimoire » est considéré comme le pionnier de la scène Dolly Kei. [Un peu plus +]

 

 

Fairy Kei

Image source

Le Fairy Kei se démarque par un style très enfantin, avec des couleurs pastels (lavande, bleu clair, rose, jaune pale, etc.), l’utilisation d’anges, de jouets et accessoires issus des lignes de jouets occidentales des années 1980 et début 1990: My Little Ponny, Strawberry Shortcake, Rainbow Brite, Popples, Lady Lovely Locks, Barbie ou encore Wuzzles. Bien que les teintures couleurs pastels soient très courantes, les cheveux naturels restent très fréquents.

[Un peu plus +]

 

 

Mori

Image source

« Mori » qui signifie « forêt », autrement dit style de la forêt, est une mode qui utilise principalement des vêtements doux et différentes couches ajustées tel que des robes flottantes et des cardigans. Il met l’accent sur des tissus naturels comme le coton, le lin ou la laine ainsi que des accessoires faits main ou vintage avec pour thème la nature. L’arrangement des couleurs a une tendance à être clair ou neutre. Cependant, les modèles floraux, par exemple, peuvent être utilisés. Concernant les coiffures, les tresses et les franges sont très populaires. Le style Mori se rapproche fortement du Dolly Kei avec pour but de créer une apparence de poupée mais de façon moins prononcée et plus décontractée.

Pour plus de précisions, nous vous invitons à lire ce blog très complet (en anglais) Guide to Mori Kei[Un peu plus +]

 

 

Style Kimono

Image source

La mode japonaise se trouve très souvent influencée par la culture historique. Il n’est pas rare que des personnes japonaise se balade dans les rues en kimono, surtout à Ginza. Ces mêmes personnes gardent bien entendu leur kimonos pour les événements traditionnels importants tel que les mariages ou les enterrements. Mais la jeune génération apprécie aussi beaucoup de mélanger les genres en mixant le kimono avec un style plus moderne. Ils assortissent généralement leur kimono avec des sacs de créateurs ou avec des talons hauts. Certains créateurs créent même des collections entières basées sur ces inspirations tel que TANZEN de Iseey Miyake. [Un peu plus +]

 

 

Le style Lolita

Nous vous enjoignons à jeter un œil sur cette article déjà écrit sur le site du Japon et qui présente le style Lolita ainsi que toutes ses catégories.

Comments

comments

Boutique-japon

About Arnaud

A lire

Top 20 mangas les plus vendus de tous les temps.

Top 20 des mangas les plus vendus de tous les temps reprend les 20 meilleurs …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *