Récemment !

Nadeshicon 2015

Nadeshicon est une convention québécoise qui s’est tenue toute cette fin de semaine, du 17 au 19 avril, à l’Université Laval de Québec City. Bien loin de nos conventions françaises mais tout aussi sympathique !

Website-banner-Nadeshicon-20151

Cette année, Nadeshicon fêtait ses 5 années d’existence et à rassemblée plus de 2000 personnes ! Elle est organisée par une association portée sur la culture nippone : le Club Animé Québec, dont fait partie Maxime Girard le co-fondateur de la convention.

Fondée en 1992, l’association ne faisait au départ que de projection dans une bibliothèque et des soupers culturels (dégustation de sushis, jeux de Go, etc.). C’est en 2010 qu’elle crée une convention culturelle japonaise. Devant le succès de celle-ci, l’association décide alors de créer des activités de financement tel qu’un Maid Café ou encore une Kermesse animé pour recommencer en 2011, cette fois-ci sous le nom de Nadeshicon. Seront alors présentées la culture populaire avec les animés et la mascarade (= concours cosplay) et la culture traditionnelle (danse, cuisine, arts martiaux, etc.). C’est en 2014 que l’association fait venir son premier invité japonais.

Mika Kobayashi
Mika Kobayashi

Cette année, Nadeshicon ne nous a pas oublié et avait prévus son lot de panels, mascarade, activités diverses et bon nombre d’invités ! Ainsi, vous pouviez participer à une conférence sur les studios Ghibli ou admirer une démonstration d’arts martiaux, les activités phares de Nadeshicon étant la mascarade et la soirée dansante sans oublier le concert de Mika Kobayashi ! Le staff était toujours présent et au service des personnes présentes, le sourire en prime ! De plus, les cosplayeurs étaient au rendez-vous et vous pouviez ainsi vous prendre en photo avec Elsa, notre reine des neiges préférée, ou encore Eren Jäger de Shingeki no Kyojin !

On ne peut pas dire que Nadeshicon ait lésiné sur les invités parmis eux on retrouvait la fabuleuse Mika Kobayashi (interprète des OST de Shingeki no Kyojin), MeltingMirror (une cosplayeuse renommée au Canada) ou encore un orchestre portable de jeux vidéos ! (Je vous invite à aller voir la liste impressionnante d’invités directement sur le site web de la convention.)

Parlons restauration. En plus de la cafétéria de l’université, on pouvait retrouver à l’étage de la restauration japonaise. Au menu : onigiri, bentô, soba, bubble tea, etc. Il y en avait pour tous les goûts et des choix d’onigiri à tomber par terre et tout ça pour un prix raisonnable, bien loin de ceux que l’on pourrait avoir dans nos conventions françaises.

Les boutiques : Énormément de « jeunes créateurs » qui avait vraiment de magnifiques choses à nous proposer. Il y en avait vraiment pour tous les goûts, du kawaii au steampunk ! Toujours les éternels vendeurs de figurines et de posters mais étrangement aucun stand de mangas, juste un « vide grenier » où les personnes présentes pouvaient déposer leurs mangas pour leurs offrir une nouvelle vie. Certains y auront surement trouvé leur bonheur ! Après tout, ce n’est pas tous les jours que l’on peut trouver les 4 premiers tomes de Black Butler pour 30$CA (environ 22 euros) !

Bilan

tableau

Petite comparaison rapide entre les conventions françaises et canadiennes :

Le prix : Surtout les prix des objets vendus en stand qui sont, pour la plupart, bien moins cher que chez nous en France.

Le nombre de personnes présentes : la plus grosse convention canadienne se trouve à Toronto et a regroupé cette année 29 000 personnes. La plus grosse convention du Québec se trouve être Otakuthon à Montréal et a regroupé cette année 19 000 personnes. C’est encore bien loin des 250 000 personnes qui ont visité Japan Expo cette année.

L’ambiance : Moins de personnes signifie aussi meilleures ambiances et plus d’interaction entre les personnes présentes, ce qui en soit n’est pas plus mal. De plus, ce n’est pas une légende, nos cousins québécois sont pour la plupart bien plus sympathiques que certains de nos chers concitoyens français.

– Comme en France, aimer le Japon, et en particulier les mangas, est souvent critiqué par les médias à forte ambiance. Néanmoins, cette passion commence à être peu à peu comprise par ces derniers et certains ont même fait de la publicité pour la petits convention.

La passion, parce que même à l’autre bout du globe, elle reste la même.

En conclusion si vous êtes de passage à Québec durant le week-end de la convention, allez y faire un petit tour, elle en vaut le détour !

Site web : http://www.nadeshicon.ca/

Remerciements

Je tenais à remercier tout particulièrement Maxime Girard, co-créateur de Nadeshicon, pour m’avoir accordé de son temps pour répondre à mes questions, à l’attention qu’il m’a porté tout au long de la journée et également pour sa sympathie. Je remercie également Marc Nadeau pour m’avoir parlé des conventions canadiennes en général, ce qui m’a permis d’en apprendre plus sur la vision de cette passion ici au Québec.

Galerie photo

 

Cosplay de Totoro
Cosplay de Totoro
Cosplays de Host Club
Cosplays de Host Club
Cosplay de Zelda Maiden (par Bandit Spurs)
Cosplay de Zelda Maiden (par Bandit Spurs)
Cosplay de Jack Frost par William Côté
Cosplay de Jack Frost par William Côté
Cosplay d'Ursula
Cosplay d’Ursula

IMG_5502

 

 
Otaku Level 10, le monde Otaku.

About Sheya-chan

Avatar

A lire

Sailor Moon Cafe 2019: Girls Night Out!

Le Sailor Moon Cafe. Café éphémère. Le Japon est le pays du manga, des animés …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.