Récemment !

Découvrir le Japon à travers les livres #10 : Sur ma planète Japon

 

Sur ma Planète Japon est un carnet de voyage illustré par Maëlle Bompas. A 27 ans, elle a décidé de partir seule 3 mois dans un pays où elle n’avait jamais mis les pieds. Elle a d’ailleurs gagné le troisième prix du concours de carnet de voyage de libération APAJ en 2019 ! Découvrez cette bouffée d’air frais aux éditions hikari.

« Sur ma Planète Japon est un carnet de voyage décalé, poétique et drôle dessinant la découverte du Japon par une jeune française.

Elle traverse le pays et croque son quotidien et ses aventures, en jonglant entre le couchsurfing, le volontariat et l’autostop. Souvent de belles rencontres, parfois de mauvaises surprises. Toujours des aventures qui écrivent un parcours initiatique au pays du Soleil-Levant. »

Si vous êtes déjà allés au Japon, vous vous reconnaitrez surement à travers ces dessins. Qui ne s’est jamais laissé surprendre par le fameux « irasshaimase » crié par toute l’équipe à votre entrée dans le restaurant ou est resté pantois devant leur fameux washlet ? L’auteur nous dévoile à travers ses yeux sa découverte d’un nouveau pays avec une culture différente, sans rentrer dans les clichés.

Au fil des pages, Maëlle nous dévoile les étapes de son voyage de 3 mois au Japon sans aucun filtre. Elle y dessine ses découvertes, ses rencontres, ses déboires mais également ses déceptions. Elle n’hésite pas à montrer ce qu’elle a vraiment pensé ou ressenti pendant cette aventure, avec une touche d’humour très appréciable.

En plus d’être un beau livre, illustré de dessins personnels, c’est également une mine d’informations pour toutes les personnes qui aimeraient se lancer dans cette aventure. Elle y explique comment elle a fait pour faire ce voyage en étant le plus possible immergé dans la culture du pays, tout en dévoilant ses bons plans pour les voyageurs à budget réduit. Elle y raconte aussi ses mauvaises surprises pour avertir que tout ne se passe pas toujours comme on l’espérait.

Si vous cherchez une lecture agréable, avec un graphisme sympathique, un humour bon enfant et découvrir le Japon à travers des yeux nouveaux, Sur ma Planète Japon est fait pour vous ! Pour vous le procurer, rendez-vous sur le site des éditions hikari.

Sur ma Planète Japon, interview de Maëlle Bompas

Pourriez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Je travaillais dans le secteur du social (animation pour des personnes en situation de handicap) dans une petite ville de France, St-Etienne pour ne pas la nommer, et puis je me suis lancée dans un projet de carnet de voyage, qui a miraculeusement abouti !

Comment vous ait venu l’idée d’un carnet de voyage ?

Lors de mes précédents voyages, je fabriquais un objet de partage d’expérience, souvent, des blogs photographiques. Une fois j’ai essayé le carnet de dessins. C’était l’échec, je n’avais aucune technique ! A mon retour en France, je me suis inscrite à des ateliers de dessins pendant 3 ans. En parallèle, j’ai découvert le mouvement des Urban Sketchers (des groupes de personnes qui se réunissent pour faire du croquis in situ) où j’ai vraiment adhéré. Donc de fil en aiguille, je me suis retrouvée à avoir assez de techniques pour me lancer dans l’aventure d’un carnet de voyage !

Pourquoi le Japon ?

En fait, j’avais trois destinations phares : Le Japon, le Brésil et l’Inde. Pour commencer solo je me suis dit que le Japon était sûrement plus safe, ça me rassurait ! Je crois que c’est l’aspect traditionnel, zen, un peu cérémonieux qui m’attirait le plus ici.

Quelles ont été vos plus grosses appréhensions ?

Je crois que c’était de faire le « saut » seule, de ne rien comprendre sur place, ou de ne pas du tout supporter de voyager seule.  Et en fait… à l’aise Blaise ! C’était super de m’autogérer, d’avoir du temps pour flâner à mon rythme et d’interagir librement. Ma base de japonais (apprise pour le projet) me permettait de naviguer et de communiquer même dans les endroits les plus reculés !

Quelle a été votre meilleure expérience ?

J’en ai plein… mais s’il fallait que j’en choisisse une, ça serait sans doute le volontariat vers Kirishima (à Kyushu) pendant 2 semaines. C’était dans une famille, pas comme les autres ! Le couple était venu depuis Tokyo après l’accident de Fukushima. Ils ont débarqué au fin fond de la cambrousse et se sont lancés dans l’agriculture biologique. C’était des gens très alternatifs et nous avons beaucoup partagé.

Si vous ne deviez retenir qu’un seul endroit ?

Il y a un endroit où j’ai été particulièrement émerveillée. C’est Yamadera, pas loin de Yamagata (Honshu). Je m’y suis arrêtée simplement sur recommandation d’une employée d’un point touristique (et puis c’était sur ma route pour Niigata). J’ai été bluffée. Je ne m’attendais à rien et c’était fou. Sur un pan de montagne recouverte de forêt, il y avait une suite de temples, c’était féérique. 

Un conseil a donné pour des personnes qui voudrait se lancer dans cette aventure ?

La confiance et du temps ! Avoir un peu de leste, c’est appréciable, plutôt qu’un planning définit. Une base de langue c’est pratique, d’autant si vous aller dans l’arrière-pays (point que je recommande également !).

Aussi, créer ces opportunités de rencontres avec les gens : volontariat, couchsurfing ou autre, autostop, sont autant de belles rencontres et de chance de s’immerger un peu plus !

Oui, en gros je dirais : temps, langue, arrière-pays, rencontre et confiance.

Merci à Maëlle pour nous avoir accorder de son temps ! Retrouvez-la sur les réseaux sociaux : Facebook, Instagram et Tumblr.

Cet article vous a plu ? 

 

0 / 6 5.85

About Sheya-chan

A lire

Découvrir le Japon à travers les livres #1 : Gokan Mag spécial Izumo

 Nous vous en avions parlé il y a quelques mois, et ça y est, le …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.