Les deux grenouilles, conte japonais.

Les deux grenouilles

Il était une fois dans le Kansai, au Japon, deux grenouilles. La première avait fait d’une petite fosse aux alentours de la région d’Osaka, sa maison, tandis que la seconde avait élu domicile dans une petite rivière d’eau claire située dans la ville de Kyoto.

A cette distance, évidemment, elles n’ont jamais entendu parler l’une de l’autre, mais curieusement, l’idée leur vint en même temps qu’il serait peut-être agréable de découvrir un petit peu le monde qui les entouraient, l’une désirant visiter Osaka, et l’autre Kyoto, et son fameux palais impérial.

Un matin de printemps, elles entreprirent toutes deux de leurs côtés leur expédition. Le voyage s’avéra plus épuisant qu’il ne paraissait au premier abord. En effet, la route entre les deux villes est jonchée de collines et au milieu de celle-ci il y a une montagne qui doit être grimpé. Ils leur fallurent beaucoup de sauts, et d’énergie, pour finalement réussir à atteindre le sommet, et avec surprise faire face à une autre grenouille.

Ils se regardèrent un moment sans un mot avant de démarrer la conversation, expliquant les raisons qui les avaient menées à gravir cette montagne. Ce fut avec joie qu’elles découvrirent toutes deux leur désir commun – connaître un petit peu plus leur pays natal – et puisqu’elles n’étaient pas pressées, elles se décidèrent à prendre du repos dans un coin d’ombre, avant de repartir vers leur objectif.

« Quelle tristesse que nous ne soyons plus grande »- dit la grenouille d’Osaka « Si nous l’avions été nous aurions pu voir la ville d’ici, et ainsi savoir si cela valait le coup de poursuivre notre route ».

« Oh, c’est aisé de l’être »- répondit la grenouille de Kyoto. « Nous n’avons qu’à nous mettre debout sur nos pattes arrières, et se tenir l’un l’autre, ainsi nous pourrons apercevoir la ville que nous souhaitons visiter ».

L’idée ravit tant la grenouille d’Osaka qu’elle se dressa d’un seul homme, appuyant ses pattes avant sur les épaules de sa voisine qui en avait fait de même. Ainsi, elles étaient toutes les deux debout, s’étirant aussi haut que possible afin de ne pas tomber. La grenouille de Kyoto pointa son nez dans la direction de la grenouille d’Osaka qui en fit de même, mais malheureusement, étourdies par leur idée, elles oublièrent qu’avec leurs larges yeux même si leurs nez pointaient dans la direction désirée, leurs yeux observaient la direction d’où elles venaient.

« Incroyable! » – s’exclama la grenouille d’Osaka, « Kyoto est exactement comme Osaka. Un si long voyage ne vaut certainement pas le coup. Je devrais retourner à la maison ! ».

« Si seulement j’avais su qu’Osaka était seulement la copie de Kyoto, je n’aurais jamais voyagé jusqu’à si loin, » s’exclama à son tour la grenouille de Kyoto, et pendant qu’elles s’exclamèrent, elles retirèrent toutes deux leurs mains des épaules de leur congénère, et retombèrent sur la pelouse.

Elles se dirent au revoir poliment, et prirent la route du retour à la maison et jusqu’à la fin de leur vie, elles pensèrent qu’Osaka et Kyoto, qui sont extrêmement différentes, étaient similaires comme deux gouttes d’eau.

 

Chaque semaine, un nouveau conte japonais est disponible sur le site du Japon. Venez nous rendre visite, ou nous aider en profitant de la boutique

 

 

Avez-vous aimé cette histoire ?

User Rating: 3.9 ( 3 votes)
Boutique-japon

About Shinal

A lire

Hachiko

L’histoire de Hachiko se déroule à Shibuya, dans le quartier appelé Dogenzaka, à quelques encablures …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.