Top 100 manga le plus vendu au monde

 

Manga le plus vendu au monde – de 50 millions d’exemplaires 

55. Dokaben

48 millions d’exemplaires
ドカベン
48 volumes [1972–1981] 
Shinji Mizushima
Akita shoten
Série portant sur le baseball, premier sport du Japon, il suit le parcours de Taro Yamada dans l’équipe de son lycée. Le nom de la série « Dokaben » désigne une forme de Bento dont le héros est particulièrement friand. Très populaire au Japon pendant son temps mais jamais paru en France.

 

56. Tokyo Ghoul

47 millions d’exemplaires
東京喰種
14 volumes [2011-2014] puis 16 volumes [2014-2018]
Sui Ishida
Shueisha ( Glénat)

Tokyo Ghoul et sa suite directe Tokyo Ghoul:Re se sont vendus à 35 millions d’exemplaires. 

Tokyo Ghoul est un seinen qui raconte l’histoire de Kaneki, un jeune garçon devenu goule après avoir été attaqué. Les goules se nourrissent de sang humain, et terrorisent la ville. Devenu l’un d’eux, Kaneki va devoir choisir son camp, les humains et les goules ayant décidé de s’affronter.

L’avis

La première série de 14 manga s’est vendue à 18 millions d’exemplaires au Japon. 

 

57. Crows

46 millions d’exemplaires
クローズ
26 volumes [1990-1998] 
Hiroshi Takahashi
Akita shoten
Crows raconte la vie d’une bande de jeune garçon dans le lycée de Suzuran réputé comme le plus violent du Japon. Boya le personnage principal montre très vite une force physique et mentale  exceptionnelle. Il tente d’unifier le lycée afin d’en devenir le boss.
La suite du manga « Worst » se vendra à 28 millions d’exemplaires en 31 volumes, donc si nous devions les cumuler, le titre se serait vendu à 74 millions d’exemplaires et il occuperait la 24e place de ce classement. 

 

58. Black Jack

45,640 millions d’exemplaires
ブラック・ジャック
17 volumes [1973-1983] 
Osamu Tezuka
Akita Shoten ( Fr : Glénat puis Asuka)

Une des deux œuvres consacrées dans ce classement du maître fondateur du manga moderne Osamu Tezuka. Black Jack raconte l’histoire de Kuroo Hazama, devenu médecin alors qu’enfant il avait lui même était greffé à partir du visage de son ami métisse. Incorruptible et d’une morale propre, il soigne gratuitement ou pour des sommes astronomiques qui il veut. 

Certaines personnes disent sans source qu’il s’est vendu à 176 millions d’exemplaires mais jusqu’à présent ce chiffre est totalement fantasmé.

 

59. Shizukanaru Don

45 millions d’exemplaires
静かなるドン
108 volumes [1988-2013] 
Tatsuo Nitta
Jitsugyo no Nihon Sha
Shizukanaru Don, qu’on pourrait traduire en français par « le Don tranquille » – NDLR : don dans le sens chef d’une mafia – , totalement inconnu en dehors du Japon a été publié pendant 25 ans.
Seinen parlant de la mafia Yakuza focalisé sur un chef de mafia. L’humour et l’absurde du titre en ont fait sa gloire. Il a été transposé en film et en drama. Il n’a été diffusé qu’au seul Japon et partiellement à Taïwan et il ne sortira vraisemblablement jamais en France. 

 

– Dear Boys

45 millions d’exemplaires
静かなるドン
23 volumes [1989-1997] , 30 volumes [1997-2008], 21 volumes [2009-2015] + 3 volumes
Hiroki Yagami
Kodansha
Dear Boys est l’histoire d’une équipe de basketball qui se remonte après des déboires qui ont vu l’entraîneur quitter l’école. Manga adapté en jeu vidéo, et en Anime, sous le nom de « Hoop days », en anglais, il reste peu connu en France malgré son succès au Japon.

 

61. Kōsaku Shima

44 millions d’exemplaires
島耕作
76 volumes [1983] 
Kenshi Hirokane
Kodansha

Une série que l’on retrouve qu’au Japon qui traite de la vie d’un salaryman dans une grande entreprise japonaise. Le titre de la série change à mesure que le personnage principal monte en grade dans cette dernière. Inspiré de la propre expérience de l’auteur qui travaillait dans le conglomérat à la tête de panasonic, le manga se veut réaliste et vise distinctement le public des salaryman en expliquant les rouages de la culture d’entreprise japonaise. 

Une longue série de spin-off s’est également développée en parallèle de la série principale. 46.1 millions d’exemplaires du titre sont en circulation d’après MangaMogura mais nous conservons les 40 millions officiels pour le classement.

 

 

Super radical Gag family

44 millions d’exemplaires.
浦安鉄筋家族
31 volumes [1993-2002] 
Kenji Hamaoka
Akita Shoten

Inconnu en France et pourtant aux portes du top 50 du manga le plus vendu.

Digne de l’humour absurde à la japonaise, le manga est une suite d’histoires hilarantes qui arrivent aux membres d’une même famille. Adapté en Anime par les studios Deen.

 

63. The Promised Neverland

41 millions d’exemplaires
約束のネバーランド
20 volumes [2016-2020]
Kaiu Shirai(scénario) & Posuka Demizu (dessin)
Shueisha ( Fr : Kazé )

Une entrée dans le top 100 pour the promised neverland, ou « yakusoku no neverland », une fable au scénario haletant qui a eu droit à ses deux saisons anime et dont la carrière manga n’aura duré que 4 ans.

L’histoire se déroule dans une terre parallèle, et l’intrigue se passe autour d’orphelinats « très spéciaux », je n’irais pas plus loin dans l’explication du synopsis pour éviter de vous spoiler votre plaisir si vous veniez à le lire.*

 

64. Be-Bop High School

40.1 millions d’exemplaires
ビー・バップ・ハイスクール
48 volumes [1983-2003] 
Kazuhiro Kiuchi
Kodansha

L’histoire de Be-Bop Highschool tourne autour des personnages de Kato Hiroshi et Nakama Toru, deux amis au look de crapule qui n’ont de cesse de créer des embrouilles dans leur lycée. 

La série a été adaptée en 7 films, correspondant à différentes périodes de la scolarité des personnages principaux.

 

 

65. Aoki Densetsu Shoot !

40 millions d’exemplaires.
蒼き伝説 シュート!
33 volumes [1992-2003] 
Tsukasa Oshima
Kodansha
Best seller méconnu en France portant sur le football où l’on suit Toshi jouant dans la même équipe que son idole à l’université et qui va devenir pas à pas un fantastique joueur.
Le classement reste à vérifier puisque le titre s’est vendu à 40 millions d’exemplaires au Japon, selon Mangazenkan, et à 60 millions d’exemplaires selon une note universitaire de l’université de Yamagata étudiant la popularité des manga et datant de 2011.

 

– Kyō Kara Ore Wa!!

40 millions d’exemplaires
今日から俺は!!
38 volumes [1988 – 1997
Hiroyuki Nishimori
Shogakukan

Un shônen qui démarre avec le transfert des deux personnages dans le lycée Nan partant sur le principe que le personnage principal, imbu de lui-même, décide sur un coup de tête à devenir le voyou le plus puissant du Japon. 

5 films et un anime ont retranscrit la série. 

 

– Okê no monshô

40 millions d’exemplaires
王家の紋章
63 volumes [1976]
Chieko Hosokawa
Akita Shoten

Manga fleuve, démarré en 1976 et toujours en cours de parution, il raconte l’histoire d’une archéologue férue d’Egypte ancienne qui se retrouve propulsée au milieu de cet empire antique. Grâce à ses connaissances, et à sa beauté, Carol va y gagner les grâces du pharaon et s’attirait les jalousies. 

 

 

– Yu-Gi-Oh!

40 millions d’exemplaires
遊☆戯☆王 Yū-Gi-Ō!
38 volumes [1996 – 2004
Kazuki Takahashi
Shueisha
Un titre bien connu chez nous, particulièrement auprès des très jeunes, qui a cartonné dans sa déclinaison en jeu de carte, et qui a également connu son heure de gloire en anime, chez nous. Littéralement le titre aurait pu s’appeler « le roi du jeu » en France.

 

– Ace of Diamond

40 millions d’exemplaires
ダイヤのA ダイヤのエース
47 volumes [2006 – 2015]
Yuji Terajima
Kodansha

Peu populaire chez nous puisqu’il traite d’un sport très populaire au Japon mais très marginal en France : le baseball. Le manga suit le parcours d’un joueur atypique : Eijun Sawamura. Pour les amateurs, ou ceux qui veulent en apprendre plus sur ce sport qui est très présent dans le top du manga le plus vendu. 

 

70. Nodame Cantabile

38,7 millions d’exemplaires
のだめカンタービレ
23 volumes [2001-2009]
Tomoko Ninomiya
Kodansha

Le très gros succès multisupport du shôjo contemporain. Nodame Cantabile – ultra – célèbre au Japon pour son drama classe, et évidemment l’histoire d’amour autour de la musique que conte l’histoire de la série. 

Dans cette dernière, le destin croisé de deux étudiants que tout oppose à l’université de musique de Mamaoka. Chiaki, beau gosse – ikemen -, descendant d’une famille riche et qui a étudié à Prague, et Nodame, excentrique et bordélique mais extrêmement talentueuse qui tombe amoureuse de ce dernier à sa première rencontre. 

Inspiré de la vie d’une pianiste japonaise – pour le début de l’histoire -, que Tomoko a rencontré pour les détails techniques musicaux et qu’elle a remercié à chaque nouveau volume sorti. 

Le drama, n’ayant pas lu le manga, avait eu droit à une séquence spéciale de fin d’année. 

 

71. Tsurikichi Sanpei

38 millions d’exemplaires
釣りキチ三平
65 volumes [1973 – 1983
Takao Yaguchi
Kodansha

En France, le manga s’appelle Paul le pêcheur, et comme son nom l’indique, il s’intéresse à l’univers de la pêche. 

Dès le début du manga, le héros Sanpei se fait faire une canne à pêche par son grand-père, puis il part à la recherche des meilleurs coins de pêche à travers le Japon afin de devenir un pêcheur émérite. Le manga explique la biologie autour des poissons dans un archipel où l’intérêt pour la pêche est naturellement fort.

Les chiffres ont été par l’oricon au moment de la sortie du film. 

 

– Shaman King

38 millions d’exemplaires
シャーマンキング スーパースター
32 volumes [1998 – 2004]
Hiroyuki Takei
Shueisha (Fr : Kana)

 

Shaman King est un shônen bien aimé du début du siècle plus particulièrement par les enfants. Les objets dérivés de la série, parmi eux les jeux vidéos et surtout le jeu de cartes a permis au titre de prospérer. 
35 millions de copies du titre sont en circulation dans le monde, pendant que le titre s’est vendu à 26 millions d’exemplaires au Japon. [mars 2020]

 

73. The seven deadly sins

37 millions d’exemplaires.
七つの大罪
41 volumes [2012] 
Nakaba Suzuki
Kodansha

Populaire shônen qui a eu le droit à son ANIME, dont la saison 3 vient de se terminer. L’équipe des 7 pêchés rassemblée autour de l’ancien démon Méliodias se démène pour sauver le monde de ses dangers. 

Des personnages attachants, une aventure à plusieurs facettes ont fait le succès du titre qui monte petit à petit dans le classement du manga le plus vendu. 

 

73. Cooking Papa

36 millions d’exemplaires
クッキングパパ
146 volumes [1985]
Tochi Ueyama
Kodansha

Un seinen long – interminable – réalisé par Tochi Ueyama depuis 1985 et qui se poursuit. Une série très japonaise, fédératrice, autour de Kazumi Araiwa, un employé de bureau qui cache de ses collègues son incroyable talent de cuisinier. 

 

 

20th Century Boys

36 millions d’exemplaires.
20世紀少年
22 volumes [2001-2009] + 2 volumes [2007]
Naoki Urasawa
Shogakukan

L’histoire commence en 1973, lorsque les 3 jeunes garçons de l’histoire se prennent à rêver de la création de leur propre société secrète. Elle se poursuit en 1997, lorsque ces derniers désormais adultes vont avoir des interactions avec ce qu’ils prospectaient lorsqu’ils étaient enfants. Un personnage apparaît en lien : « friend », impliqué dans des meurtres, il vise la domination mondiale et il est étroitement lié au passé des héros de l’histoire. 

20th century Boys est particulièrement apprécié des fans de manga pour ses très nombreuses références aux manga des années 60-70 qui ont entouré l’enfance des héros. Une suite de deux volumes classera l’histoire nommée : 21th century Boys. On appréciera particulièrement la touche graphique réaliste de Naoki Urasawa. 

 

 

76. Dr Slump

35 millions d’exemplaires
Dr. スランプ
18 volumes [1980-1984]
Akira Toriyama
Shueisha

Dr Slump est le titre qui a lancé la carrière d’un des mangaka les plus célèbres au monde : Akira Toriyama. Obtenant le prix de la shogakukan dans les deux catégories shônen et shôjo en 1981. 

L’histoire, bien connue en France, tourne autour du personnage d’Arale, un robot créé par le professeur Norimaki qui a une force surhumaine, et une façon de réfléchir unique. Les personnages vivent dans le loufoque Penguin Village où les journées fourmillent d’histoire drôle, l’humour originel d’Akira Toriyama, et d’aventures. 

A lire : La création des personnages de Dr Slump. 

 

– Les Chevaliers du Zodiaque

35 millions d’exemplaires
聖闘士星矢
28 volumes [1986-1990]
Masami Kurumada
Shueisha
Les chevaliers du zodiaque, Saint Seya, est déjà une série ultra-populaire en France qui raconte l’histoire des chevaliers de bronze équipés de différentes armures et protégeant la vie menacée par les chevaliers maléfiques de la princesse Saori, incarnation d’Athéna sur terre. 
De cette histoire vont apparaître quelques personnages mythiques du manga comme Seya, Shun, Hyoga, Shiryu. Adaptée en multisupport depuis, la série reste une œuvre majeure de la japanimation.

 

77. 3×3 eyes

33 millions d’exemplaires
3×3 eyes – サザンアイズ
40 volumes [1987-2002]
Yuzo Takada
Kodansha

Manga de dark fantasy célébré comme meilleur shônen en 1993.

Bien connu en France, en son temps, puisque le titre apparaissait dans Manga player, la première tentative de type « shonen jump » mensuel en France. 

 

– Kimi ni todoke

33 millions d’exemplaires
君に届け
30 volumes [2005-2017]
Karuho Shiina
Shueisha ( France : Kana)

Connu en France sous le nom de Sawako, le manga de Karuho Shiina, a obtenu le prix du meilleur shōjo lors du 32e Prix du manga Kōdansha. Très populaire au Japon, où il a été l’objet de deux saisons d’Anime, un film et des jeux vidéos sur Nintendo DS, le titre porte sur des lycéens dont l’héroïne principale qui effraie ses camarades à cause de sa ressemblance avec Sadako du film « the ring« . Seul Shôta, un lycéen populaire qu’elle admire secrètement vient lui parler et prendre sa défense lorsque les autres élèves ne l’appellent pas par son vrai prénom.  

 

 

– Chibi Maruko Chan

32 millions d’exemplaires
ちびまる子ちゃん
14 volumes [1986-1996] 1 volume [2003]
Momoko Sakura
Shueisha

Personnage très connu au Japon, le manga suit les aventures de Maruko dans sa ville de Shizuoka d’où est originaire la mangaka. Shôjô, il retrace en tranche de vie et d’aventure la vie de la tempétueuse Maruko et de ses amies. 

Extrêmement connu pour sa série anime quasi quotidienne à la télévision nationale, Fuji TV, et qui dure depuis 1995 jusqu’à aujourd’hui. 

 

81. Kuruko no Basket

31 millions d’exemplaires
黒子のバスケ
30 volumes [2008-2014]
Tadatoshi Fujimaki
Shueisha ( France : Kaze)

Kuruko no basket raconte les aventures de Tetsuya Kuroko, un jeune homme effacé dont personne ne prête attention dans son nouveau lycée Seirin. Son inscription au club de basket passe inaperçu jusqu’à ce que l’on apprenne qu’il appartenait à la fameuse équipe du collège Teiko surnommé la “génération miracle” (Kiseki no Sedai – 奇跡の世代 ). Il se révélera pourtant un joueur médiocre lors de sa première confrontation avec Taiga Kagami, qui ne rêve que d’une chose : écraser cette fameuse génération miracle.

Un manga sport / école comme les Japonais en sont friands puisque le genre est surreprésenté dans ce classement pour un titre qui a eu les honneurs de l’oricon hebdomadaire à chacune de ses sorties hebdomadaires. 

 

– A Certain Magical Index

31 millions d’exemplaires
とある魔術の禁書目録
25 volumes [2004 – 2011]
Kazuma Kamachi (auteur) Kiyotaka Haimura ( Illustrateur )
ASCII Media Works

Il s’agit du premier light novel de ce classement. Titre qui donnera par la suite « a certain scientific railgun » en Manga.

 

83. Sailor Moon

30 millions d’exemplaires
美少女戦士セーラームーン
18 volumes [1991-1997]
Naoko Takeuchi
Kodansha
Le mythique « magical girl » qui a libéré le genre. Sailor moon est le shôjo le plus connu à l’international et certainement celui qui compte encore à ce jour le plus de fans. Nous lui avions consacré un article complet.

 

– Black Butler

30 millions d’exemplaires
黒執事
29 volumes [2006]
Yana Toboso
Square Enix

Black Butler, un titre très aimé de son public, qui se passe dans un Londres underground et où le héros, héritier d’une famille puissante cherche vengeance sous les traits d’un majordome. Pactisant avec un démon, il se libère de ses tortionnaires mais offre son âme , lentement consumée, en échange.

Ciel Phantomhive, le héros du manga est un des personnages les plus populaires du manga. 

Toujours publié, il est en course pour prendre quelques places dans ce top 100 du manga le plus vendu. 

 

– Fruits Basket

30 millions d’exemplaires
フルーツバスケット
volumes [1998 – 2006]
Natsuki Takaya
Hakusensha

Une nouvelle série d’animation à l’esthétique plus contemporaine a vu le jour pour ce shôjo très populaire au Japon en son temps.

 

– Ushio to tora

30 millions d’exemplaires
うしおととら
33 volumes [1990 – 1996]
Kazuhiro Fujita
Shogakukan

Racontant l’histoire d’Ushio, propriétaire d’un temple, qui libère le féroce Tora, une créature surpuissante, que son grand-père avait scellé dans une grotte.

Vainqueur du Shogakukan Manga Award en 1992, le titre a été remis au goût du jour par la diffusion d’un anime par les studios MAPPA en 2015. 

 

– Bastard !!

30 millions d’exemplaires
BASTARD!
27 volumes [1988 – 2012]
Kazushi Hagiwara
Shueisha

Titre post apocalyptique comme les années 80 ont su les créer, avec des merveilles comme Hokuto no Ken, Bastard !! est un titre aimé de la première génération des lecteurs de manga, en France. 

Inspiré de l’univers de Donjon et Dragons dont l’auteur est fan, dans l’univers de Bastard !! 4 royaumes s’affrontent et la magie est le cœur de la défense de chacun d’eux, si bien que le royaume de Metallicana se doit de réveiller un puissant sorcier, dans le corps d’un être de 14 ans. Le héros de l’histoire. 

30 millions d’exemplaires avaient été vendus selon l’éditeur en 2008.

 

– Katekyo Hitman Reborn !

30 millions d’exemplaires
家庭教師ヒットマンREBORN!
42 volumes [2004 – 2012]
Akira Amano
Shueisha

Connu sous le nom de Reborn ! , la série manga qui a eu droit à un long anime de 203 épisodes par la suite raconte l’histoire de Tsuna, naît pour devenir le boss de la famille Vongola, un clan mafieux italien qui s’est installé au Japon il y a plusieurs générations. Entraîné par Hitman, Tsuna va s’affirmer tout en étant la cible de plusieurs autres clans, jusqu’à se retrouver dans un futur d’une dizaine d’années. Connu pour ses très nombreux personnages et leur excentricité, le titre est un shônen au succès critique. 

 

– Death Note

30 millions d’exemplaires
デスノートDEATHNOTE
12 volumes [2003 – 2006]
Tsugumi Oba, Takeshi Obata
 

Œuvre très populaire, notamment à l’international, grâce à une histoire parfaitement maîtrisé que tout le monde connaît. Le Death Note est un cahier de note qui fait pactiser son possesseur avec un démon et lui accorde en échange le pouvoir de tuer le nom qu’il écrit sur le cahier. Un des manga les plus attrayants du XXIe siècle qui doit sa « faible » position au fait qu’il est composé de seulement 12 volumes. 

 

– Salary Man Kintarô

30 millions d’exemplaires
サラリーマン金太郎
30 volumes [1994 – 2002]
Hiroshi Motomiya
Shueisha

Kintarô, un ancien Bosozoku (les motards qui se réunissent au parc Yoyogi le dimanche à Tokyo, une sorte de « Hell’s angels » à la japonaise) intègre une banque étrangère et devient un « salaryman » comme il l’a promis à sa femme. 

Un film et un drama ont suivi le succès du manga.

 

– Urusei Yatsura

30 millions d’exemplaires
うる星やつら
34 volumes [1978 – 1987]
Rumiko Takahashi
Shogakukan

Titre parmi les premières séries d’animation arrivé en France, dont parle le « joueur du grenier » dans sa fameuse vidéo. « Lamu » ou en romaji « urusei yatsura » est le premier succès de la mère de Ranma et Inuyasha au style si caractéristique. 

La série s’est au moins vendue à 26 millions de copies, si l’on considère d’autres chiffres. 

 

– Chameleon

30 millions d’exemplaires
カメレオン
47 volumes [1990 – 1999]
Atsushi Kase
Kodansha

Vainqueur en 1999 du prix du meilleur shônen Kodansha au 32e tour face à des titres comme One Piece, encore jeune en ce temps-là. Les aventures d’un Yankee, équivalent d’une racaille.

 

– Jarinko Chie ( Kié la petite peste)

30 millions d’exemplaires
じゃリン子チエ
67 volumes [1978 – 1997]
Haruki Etsumi
 

Titre célèbre pour avoir été un film d’animation d’Isao Takahata préalable à la création des studios Ghibli. Jarinko Chie, raconte l’histoire de Kié qui doit s’occuper du restaurant de son père dans le quartier de Shinsekai à Osaka. Manga ancien, et très peu connu chez nous. 

 

– Yawara ! 

30 millions d’exemplaires
ヤワラ! 
29 volumes [1986 – 1993]
Naoki Urasawa
Shogakukan

Une comédie romantique populaire de la fin des années 80 qui porte sur le Judo. L’héroïne est forcée à pratiquer ce sport sous la pression de son grand-père et à cause de son talent naturel, elle se voit obligé d’aspirer à participer aux jeux olympiques de 1992 à Barcelone. Seinen, portant sur la passion du très japonais sport : le Judo, très développé en France. Par l’auteur de 20th Century Boys, Monster et Pluto, plusieurs chefs-d’œuvre du manga.

 

– Moi, quand je me réincarne en Slime

30 millions d’exemplaires
転生したらスライムだった件
17 volumes [2015]
Fuse
Kodansha

Surnommé « Tensura« , cet isekai propose aux lecteurs de se plonger dans la vie de « Limule » un slime qui unit les peuples dans un pays imaginaire. Grand succès Manga et Anime au Japon, pour ce titre qui vient du roman et du light novel.

 

 

Pour recevoir le classement manga, Inscrivez vous à notre newsletter – catégorie Manga

 

Voir la suite

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Cet article a 24 commentaires

  1. Corea

    Trop bien mon préféré c one piece c trop bien

     
    1. Pandakass

      Nonnnnn,
      Je trouve vraiment que one piece est trop répétitif (ils naviguent,ils se battent, ils recrutent,ils naviguent,ils se battent, ils recrutent)
      Donc je ne pensse pas vraiment comme toi

       
  2. Aaron

    Je suis d’accord avec vous,One Piece c’est trop bien c’est mon manga préféré,un vrai chef d’œuvre.

     
  3. Madara

    Par contre, le résumé de naruto est faut, et c’est aberrant pour un site qui parle du japon

     
    1. Shinal

      今晩はMadara j’ai un peu changé la description pour satisfaire ta grandeur, mais si tu en proposes une brève et sympa, je suis preneur. Désolé, celle présente avait été faite dans des temps immémoriaux où je devais en écrire une centaine « vite fait » pour ne pas nuire au chiffre de vente qui reste le but de l’article.

       
  4. Shikamaru

    Vous vous êtes trompé pour naruto, la présentation de l’histoire est vraiment fausse

     
    1. Shinal

      Salut playboy, Shikamaru, merci du retour, de « Naruto raconte l’histoire de Naruto, réincarnation d’un Dieu renard sanguinaire aux nombreux pouvoirs » à « Naruto raconte l’histoire de Naruto, un apprenti ninja du village de Konoha qui rencontre la défiance des habitants car il est censé être réincarnation d’un Dieu renard à sept queues. » C’est mieux ?